1442 lectures

158 voix

En cette nuit du 24 au 25 décembre 2222, tout est bien calme.
La neige recouvre encore un peu l’Antarctique, sur lequel veillent gentiment quelques météorologues de la station internationale Adèle 18.
Il y a déjà quelques années que les humains ne célèbrent plus Noël : il se sont sentis gavés de présents à s’offrir entre eux, et ont considéré que le plus beau cadeau était d’avoir sauvé la planète Terre, du moins les 22 % qui demeurent encore vivables.
Quelques énergumènes, cependant, continuent encore à partager, le 25 décembre à midi, un repas amélioré en famille : soit physiquement pour ceux qui sont proches, soit virtuellement pour ceux qui sont dispersés un peu partout dans ce qui reste du monde.

A 2 heures 22, comme chaque nuit, le météorologue de garde sort de la station, à bord de son cyber-scooter des neiges, pour aller faire sa ronde aux alentours, sur les 22 km² affectés à sa surveillance. Rien à signaler, sauf au kilomètre 22, où il perçoit comme un gémissement provenant du sol enneigé. Avec précautions, mais attisé par la curiosité, il se penche sur le sol, et il entend alors, très distinctement, même à n’en pas croire ses oreilles, une voix qui lui dit : « Ah, comme c’est triste, comme c’est triste... ! ».
N’écoutant que son bon cœur de scientifique, il sort son microscope électronique portatif à pile sol-air, et le braque sur l’endroit d’où vient cette étrange voix.

C’est là qu’il découvre un tout petit flocon de neige, qui lui redit toute sa tristesse. Et le flocon lui raconte :
« Je faisais partie d’un beau nuage de neige, qui avait pour mission d’accompagner le Père Noël clandestin (oui, car il existe encore, bien qu’il se cache pour ne pas être pourchassé par les brigades anti-rêves de la police internationale de la pensée correcte). Mais, au moment où nous devions tomber sur le sol, pour masquer les pas des rennes et le sillon du traîneau, l’autorisation d’aneigir m’a été refusée.
J’ai bien voulu discuter, argumenter, négocier, mais rien à faire : on me réclamait le paiement d’une taxe spéciale de 2,22 euros. Impossible à trouver, cette monnaie n’a plus cours, seuls les antiquaires en possèdent encore, et je n’avais pas le temps d’attendre l’ouverture de leurs magasins, et, même en ligne, je n’avais pas l’autorisation requise pour en commander !
Alors on m’a laissé tomber – c’est le cas de le dire –, sur ce bout de banquise australe, et me voilà tout désemparé, tout inoccupé, inutile.... Et je sens que, si ça continue comme ça, je vais bientôt fondre, quel malheur pour moi ! »

Notre brave météorologue, ému par cette détresse, prit très doucement avec lui le petit flocon triste, le mit à l’abri dans son réfrigérateur portatif auto-centrifugé à rotation compulsive, et l’emporta en secret dans la station.
Depuis, on raconte que chaque nuit, à 2 heures 22, il se lève et parle à son réfrigérateur. Ses collègues le prennent pour un simple d’esprit ; mais, comme il ne manifeste aucun autre signe de dérèglement, et que ses qualités professionnelles sont reconnues, on le laisse tranquille.
Quant au petit flocon, il est heureux, il lui arrive même parfois de discuter avec ses cousins, les œufs en neige, lorsque passe à ses côtés une omelette norvégienne.

En compét

158 VOIX

CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
merci mon ami Pierrot pour ce savoureux récit mon vote +5
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/un-dernier-baiser-1

·
Image de Hibernia Boann
Hibernia Boann · il y a
Un joli conte et un agréable moment de lecture merci à vous.
·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Un agréable moment, tant mieux, c'est le but recherché. Merci !
·
Image de San-Pat
San-Pat · il y a
J'ai bien aimé votre récit.
·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Merci - et sans aucune tristesse...
·
Image de Merlin28
Merlin28 · il y a
comme c'est mignon!
·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Merci. Il ne me déplait pas, de temps en temps, d'être mignon, même si ça ne change rien à ce monde de brutes
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Ce conte prouve, s'il en était besoin, que si l'on sait écouter on peut découvrir de bien jolies choses ! J'ai aimé votre récit qui nous fait entrevoir un avenir un peu triste et qui s'adresse autant aux adultes qu'aux enfants, merci pour ce moment d'évasion Pierrot et à bientôt !
·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Merci Francine. A mieux y regarder, peut-être que mon historiette n'est pas triste.... dans un monde qui, lui.... etc....
·
Image de Luce des prés
Luce des prés · il y a
J'aime et je vote!
J'ai écrit un haïku de printemps, si ça vous dit...

·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Ah, vous avez une saison d'avance sur moi... !
·
Image de Eowyn
Eowyn · il y a
joli recit très tendre. Je vote. Si vous avez quelques minutes de libre, je vous propose de découvrir mon dernier récit http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-recluse-de-letang-bleu
·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Merci. Peut-être que ma belle inconnue se prénommait Lucinde ?
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Je pense que se cache non loin, un petit enfant inspirant et choyé. C"est délicat. Je vote.
·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Merci Mireille. Le petit enfant est toujours là en chacun de nous
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Non, je ne pensais pas à l'enfant qui est encore à nous, mais à un descendant! J'ignore si tu en as...En tout cas cette histoire me remet en mémoire un petit conte du genre merveilleux qui dort dans mes réserves. Je tente!
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un conte de SF sympa avec une vision d'une société future totalitaire où contourner l'interdit est un jeu qui ne manque pas de saveur. Bravo Pierrot, pour ce plaisir de lecture et pour vos jolis jeux de mots. J'imagine que quand il neige, on a affaire à une manifestation revendicative du peuple des flocons. Vous avez mes cinq votes.
J'ai un sonnet tragique que je vous invite à lire si vous avez le temps : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/Mumba

·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Merci. Je suis effectivement moins noir que Mumba...
·
Image de Marcheur
Marcheur · il y a
Un brin de fraîcheur dans ce monde en perpétuelle ébullition ! Merci pour cette belle histoire.
·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Merci. L'an prochain j'irai dans un pays plus chaud (au Sahara, par exemple ?)
·