2
min

Le chiffonnier de l'océan

Isdanitov

Isdanitov

1204 lectures

704 voix

Je m’étais lié d’amitié avec un ancien loup de mer que chaque marée ramenait inlassablement au bord de l’océan, matelot ayant la nostalgie du bout du monde : Madagascar, Cuba, la presqu’île de Malabar, Campèche, Lisbonne au Portugal, ou encore le canal de Panama. Je l’imaginais faisant le tour du monde à la barre de son cotre du temps où la marine se faisait à la voile et il ne me contredisait pas.

Réunis par un même besoin de contemplation et d’évasion, je fréquentais la digue, il fréquentait la grève ; nous eûmes chacun la curiosité de l’autre, lui de mes toiles et de mon chevalet moi, de ses trouvailles. Il m’expliquait les courants, les marées, l’heure des départs, l’heure des arrivées. Il connaissait les bateaux, leur port d’origine, le nom de leur capitaine et me parlait des cargaisons comme on parle des choses qui vous appartiennent.

Je l’écoutais, envieux. Il parlait sans se faire prier.

— Tu vois, me disait-il à la fin du jour, c’est l’heure.

Tandis que face à la mer, nous observions l’horizon et que le soleil plongeait.

L’oeil attentif, la casquette sur la tête, exposé aux embruns, seul ne semblait compter pour lui que le rayon vert. Je pense que ces soirs-là, il en rajoutait un peu et, bon prince, je feignais de ne rien remarquer et je l’interrogeais :

— Vous l’avez déjà vu ?
— Bien des fois, répondait-il, mais pas aujourd’hui.

Les yeux dans le vague, l’air mystérieux, il se taisait, reconnaissant que je ne l’interroge pas plus avant. Je n’osais parler, attendant je ne sais quoi. Un signe de sa part, mais lequel ?

Parmi les galets, il ramassait alors ce qu’il pouvait y trouver. Il appelait cela ses « fortunes de mer ». En guise de fortune il s’agissait principalement de bouts de bois flottés, de vieux morceaux de cordages, de quelques morceaux de liège et rien ne le mettait plus en joie que de trouver, chose rare, une vieille bouteille refoulée sur la plage. Équipé d’un vieux sac qu’il remplissait de bric et de broc, le vieux s’enthousiasmait et jubilait. Été comme hiver, chaque jour, il revenait.

Un jour, alors qu’il faisait gros vent, il ne parut point, et pas davantage le lendemain.

Me rendant au phare dont il avait la charge, afin de m’assurer de son état de santé, je le rencontrai en chemin. Il me parut bien mal en point, portant à l’épaule son sac de toile passablement gonflé qu’il refusa de me confier.

— C’est pour aujourd’hui, me dit-il, accompagne-moi, tout ira bien. C’est ma tâche, c’est ma peine. Un jour tu auras à t’acquitter de la même, prends ton temps, ne sois pas trop pressé.

Tout à la fois rassuré de le voir marcher et intrigué, je le suivis au bord de l’océan.

— Écoute-moi bien, me confia-t-il, tu es le suivant, c’est ta destinée.

Et d’ouvrir son sac contenant des dizaines de bouteilles avec un bateau dedans.
Émerveillé, je l’écoutai.

— Vois-tu, il en faut un. Je l’étais, construisant ces bateaux en bouteille avec ce que je trouvais. Aujourd’hui, ils reprennent la mer et je disparais. Veille, et s’ils reviennent, coule-les. Rien sur cette côte ne doit jamais rappeler que je m’y suis arrêté. Tu feras de même.

Devant mon étonnement, nous jetâmes toutes les bouteilles à la mer et nous les regardâmes s’éloigner dans le soleil couchant. Il me remit ensuite les clés du phare, me dit adieu et prit la mer.

Je ne le revis jamais et pourtant, l’œil attentif, je scrute l’horizon lorsque le soleil plonge et je ramasse des « fortunes de mer » pour en faire des bateaux en bouteille.

Finaliste

704 VOIX

CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Fred
Fred · il y a
je me suis agrippé à l'une de ces bouteilles et je me suis laissé emporter..... toutes mes voix
·
Johanna Dupré
Johanna Dupré · il y a
je viens de lire de m'abonner aussi, j'aime beaucoup mais peut être suis je un peu en retard
·
BrasilBreizh
BrasilBreizh · il y a
Belle histoire de marin qui touche mon cœur de BrésilienBreton (BrasilBreizh) cf. mes poèmes bilingues sur la Mer dans ShortEdition et sur ma page facebook https://www.facebook.com/BrasilBreizh dont la vidéo youtube "Amour de la Mer". Puissent mes cinq étoiles envoyer votre texte au firmament ! Abraços
·
Soseki
Soseki · il y a
Toujours aimé ! Re....
·
Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Un texte qui sent bon les embruns.
·
Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Belle histoire de marin, je lance ma bouteille à la mer....: bonne finale.
·
Irvinrtr
Irvinrtr · il y a
Bien belle histoire...Bonne finale,
·
Marie-France Ochsenbein
Marie-France Ochsenbein · il y a
+ 5 avec palisir
·
Alixone
Alixone · il y a
Bonne chance pour la suite....
·
Michel Lombarteix
Michel Lombarteix · il y a
A voté
·