2
min
Image de Jarrié

Jarrié

499 lectures

355 voix

Plantés devant le petit écran, la Marinette et moi on a attendu que le carillon y aille de ses douze coups pour nous fendre d'un bisou avant de rejoindre une couche qui en dehors de quelques flatulences n'a plus entendu de chuchotements depuis belle lurette.

Mais attention c'est pas qu'il n'y ait pas de tendresse de l'un vers l'autre mais c'est comme pour le torrent d'à côté, nous avons eu nos cascades et nos crues débordantes, le temps a fait son travail d'érosion et les douleurs venant, les mots sont devenus plus rares et les moues plus nombreuses.

Le soir s'est passé comme toutes les années. A défaut de progéniture, on s'est compté deux.

Avant il y avait bien quelque voisinage à recevoir ou à visiter mais tous ceux-là ayant trouvé refuge au royaume des croix nous voilà comme deux couillons avec notre rôteuse et la pogne. Avant c'était le Saint-Genix avec les pralines dedans, mais avec nos ratiches vacillantes on a renoncé.

Le hameau s'est peu à peu vidé. On voit bien par moments quelque jeunesse rendant visite aux parents en été, mais là : rien.

J'ai laissé Marinette coincer, le temps d'allumer la cheminée et mettre la bouilloire voilà qu'il est pile huit heures.

Un coup de torche sur les yeux avant d'enfiler les binocles. Quelques tranches taillées dans la miche, la motte de beurre sortie du garde-manger et me voilà plantant le bigophone au centre de la table pour pas avoir à me lever à chaque dring-dring.
Les dring-drings y en aura pas des masses mais tradition se respecte.

D'abord jamais question d'appeler plus jeune que soi, et pour trouver plus ancien que nous, faut se gratter la tête, y a plus qu'à attendre.
La patronne à mis la tambouille en chantier ; midi arrive ; toujours rien sauf un rayon de soleil, c'est toujours ça.

L'an passé l'Adrien, mon neveu, est bien venu avec sa Rosalie mais avec la malheureuse parole de Marinette qui leur a fait comprendre que si on avait pas quatre sous et quatre murs on les aurait pas vu ; ça m'étonnerait qu'ils se pointent.

J'hasarderais bien mes sabots au dehors mais je crains de tomber sur un pélandron qui se croira obligé de déblatérer ses gna-gna-gnas avec au fond de sa tronche l'idée que je crève avant lui : pas question de lui en vouloir, de mon côté c'est pareil.
La neige reprend de la consistance, autant retrouver la cheminée avant de prendre une bûche plus dure que celle de Noël.
On a pris six minutes le soir c'est bon pour le moral qu'ils disent, mais moi j'en ai rien à foutre, la nuit arrive et toujours rien.

Sept heures trente du soir, on trempait la soupe quand, stupéfaction, le bigophone y va de son dring-dring : on est là à se demander qui décrochera le premier.

— C'est l'Adeline, alors mes salauds je veux pas finir la journée sans vous rappeler que de nous trois c'est moi l'aînée, d'un mois peut-être mais c'est comme ça. Alors j'en profite pour vous dire ce que j'ai sur le cœur. D'abord toi, Marinette, dis-toi que je t'en veux plus de m'avoir soulevé ton corniaud de Jules, moi j'en ai un à la maison et je le vide tous les jours mais toi tu le gardes même quand il est bien plein, on verra l'an prochain si vous avez retrouvé un semblant de politesse. En attendant chacun chez soi.
On est resté comme deux couillons et passé le manger il a bien fallu la bouteille de génépi pour reprendre nos esprits, sûr quand côté principe, on est pris en défaut on a pas l'air malin.
C'est à quatre pattes qu'on a retrouvé la couche et je sais pas pourquoi, on est parti d'un fou rire à pas pouvoir s'arrêter grâce à cette garce d'Adeline, et c'est main dans la main qu'on a plongé dans la tendresse.
Allez, bonne année à vous.

En compét

355 VOIX

CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
un écrit "parlé" truculent, de la sensibilité et de l'humour ! Et même de l'amour finalement. Un nouvel hommage bien sympathique au temps passé ... que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Maintenant, c'est un SMS et basta !
·
Image de TeuTeu TeuTeu
TeuTeu TeuTeu · il y a
Décidemment, j'adore votre vision de la vie. Toutes mes voix pour vos deux "vieux"!!!!
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Vieux moi-même ,j'apprécie doublement l'hommage que vous leur rendait. Merci de tout coeur.
·
Image de Thierry Schultz
Thierry Schultz · il y a
Les traditions çà se respecte... J'ai bcp apprécié cette histoire forte où on reconnait tous des anciens de notre entourage. J'ai particulièrement aimé le passage 'et c'est main dans la main qu'on a plongé dans la tendresse". Merci Jarrié
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
La vie ne devrait être pas autre chose que çà. Merci pour les acteurs.
·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
Vos voeux donnent le sourire de bon matin. La bonne année à vous aussi !
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
C'est vrai qu'un sourire en fond de pantoufle de bon matin donne bon pied non oeil . Merci de tout coeur.
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Vous réussissez à rendre ces deux vieux ronchons attendrissants, Jarrié. Il a suffit pour cela qu'un fou-rire se glisse dans leur couche pour les rendre plus humains, moins aigris. Bravo et bonne année à vous !
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
À mon tour ,Mes voeux de petits et grands bonheurs et merci pour Jules et Marinette sans oublier l'Adeline….et moi.
·
Image de Gouelan
Gouelan · il y a
De la tendresse malgré tout.
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
tendresse bourrue et pudique. Merci de votre venue.
·
Image de Gouelan
Gouelan · il y a
Quelques fois la plus sincère.
·
Image de Michel
Michel · il y a
Les vieux...C'est bien dit avec le coeur
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Étant vieux moi- même , ma tâche s'en trouve simplifiée . Merci de tout coeur et meilleurs v(o) (i)eux.
·
Image de Sourire
Sourire · il y a
Tout tendre et drôle, mon vote !
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Amener le sourire aux lèvres de Sourire ! Joli programme. Merci.
·
Image de Pat
Pat · il y a
Mes 5 voix pour respecter la tradition. Je vous invite à lire,"Contemplation" avec Marinette et Jules.
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Je n'ai pas pu ''contempler'' , à défaut j'ai lu avec grand plaisir vox textes. Je vais réessayer
·
Image de Pat
Pat · il y a
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/contemplation-2. Je vous envoie le lien, peut-être arriverez-vous à lire mon tanka,"Contemplation " ? Merci.
·