2
min
Franck Denet

Franck Denet

299 lectures

157 voix

Mes pétales frémissent au vent. Je m’éveille doucement, tout perlé de rosée cristalline. Mon parfum m’enivre ; jamais je n’avais ainsi plongé au cœur d’une rose. Et cette fleur, c’est moi. Etrangement, cela me semble parfaitement normal, comme si j’avais toujours su que cela devait se passer ainsi. Pourtant, je pense n’avoir jamais envisagé cette hypothèse. Un cheval, un oiseau, pourquoi pas.
Mais une rose ?

Je perçois une présence à mes côtés. Il y a d’autres fleurs, dans le pot. Leurs racines frôlent les miennes, leurs boutons m’envoient des effluves qu’il me semble connaître.
Paul, c’est toi ?
Il y a comme un imperceptible frissonnement de l’air, quelque chose de joyeux et d’agréable : comme un sourire en réponse.
Paul était mon meilleur ami ; je le retrouvais chaque après-midi pour une partie de pétanque ou de belote, avec les autres copains du village.
Jusqu’à ce jour terrible où il nous a quittés.
Je sens quelqu’un d’autre qui, sans bruit et sans geste, me fait un signe, d’une façon que mes pensées d’homme ne sauraient définir.
Maman ?
A nouveau le sourire, comme une vibration des nues.
Peu à peu, je comprends que tous les miens, ceux que j’aimais et qui sont partis avant moi, sont venus m’accueillir dans cette nouvelle existence. Je ne peux pas parler, je ne peux pas bouger, mais je fais de mon mieux pour exprimer à ces gens la profondeur de mes sentiments. Mon parfum s’amplifie, mes limbes vibrent sous la brise.

Je suis une rose.

Quel bonheur, et quel honneur, de se trouver paré des atours d’une telle merveille de la nature, qui sait inspirer la poésie et l’amour !

Le vent s’apaise. Mes pétales et mes feuilles cessent de trembler. Quelqu’un est là, tout près, et ce n’est pas une fleur. Je ne vois rien, mais d’une façon indescriptible, je peux discerner cette personne qui vient de se pencher devant moi.
C’est une femme.
C’est ma femme.
Je l’ai aimée, cette douce épouse qui a partagé ma vie. Pas assez, peut-être. Pas comme il aurait fallu. C’est maintenant, seulement, que je m’en rends compte : je n’ai jamais été capable de tout donner.
Soudain, comme un subi plongeon dans le passé, je la vois avec mes yeux d’homme. Cette vue-là est peut-être moins perspicace que l’ensemble de sensations que je viens de connaître, mais c’est à elle que je suis habitué.

Elle est agenouillée de l’autre côté d’une pierre plate qui nous sépare. Elle est triste. Des larmes roulent sur ses joues. Je regrette de ne pouvoir pleurer moi-même, non pas sur mon sort, mais à cause de son chagrin que je ne mérite pas.
Alors, je me concentre pour lui faire parvenir le meilleur de mon parfum, pour que ses souvenirs de moi gardent leurs plus belles couleurs.
Nous restons ainsi un moment, elle appelant mon image à sa mémoire, et moi l’admirant en secret, sans parvenir à lui faire comprendre que je suis juste à côté d’elle.

Puis je la regarde partir, petite vieille toute frêle, dans l’allée bien droite du cimetière...

157 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Excellent TTC fort bien construit et agréable à sa lecture. Mon vote avec plaisir.
Aujourd'hui mon haïku "le grand noir du Berry" est en finale du prix haïkus. Je vous invite à le découvrir. En vous souhaitant une bonne soirée. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/grand-noir-du-berry

·
Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un au-delà plein de poésie. Mes votes.
·
Gouelan
Gouelan · il y a
L'homme devient rose. C'est doux et réconfortant.
·
Klelia
Klelia · il y a
Belle façon de voir la mort...
·
Cookie
Cookie · il y a
C'est magnifique la réincarnation de cet homme dans une rose. J'aime.
·
Lafée
Lafée · il y a
Un imperceptible frissonnement... Oui parce que c'est très beau ! L'écriture est fluide et habile ! Bravo et toutes mes voix !
·
Fatie
Fatie · il y a
Une belle histoire, une belle romance, j'aime... Mes voix!
·
Moers2k1
Moers2k1 · il y a
Bravo Franck pour cette magnifique nouvelle . C'est la deuxième rose que je lis et écoute parler (après celle du petit prince) . Superbe!
·
Brocéliande
Brocéliande · il y a
C'est beau ...ça suffit pour aimer ...
·
Sali
Sali · il y a
ce texte est poétique . merci .
·