1
min

2832 lectures

338 voix

Au crépuscule, les ombres se tapissent entre les murs, déserte la clarté, les saveurs du jour assassinées, les regards soudain plus en alerte, veillent. Aux heures plus sombres, les visages se suspendent, les peurs enfantines ressurgissent laissant mourir les adultes. On se cale un repère. Les bruits inquiètent. A quand le jour ? On tente de faire semblant, le fort doit être, le faible meurt. On agrippe les musiques, les séances visuelles, les feuilles de papier pour se donner du courage et une contenance. Laisser une trace pour tromper la mort. La larme à couvert, vite séchée d'un revers de main. Ne rien montrer, non. Les mains tremblent comme tout le corps. L'envie de hurler sa plainte, de se griser des beautés de la nuit, de se libérer de ses chaînes, de suivre tous les possibles. Les ongles raclent la peinture des murs. Laisser une trace. Il faudra qu'ils sachent ce qui s'est passé là. Le crâne prêt à éclater. L'esprit en partance... Devenir autre. Devenir loup. Sauvage. Se sentir courir les plaines. Savourer enfin le vent, sa brise fraîche. Sentir les muscles saillants bondir. Humer l'air. Vivre.
Hurler dans la nuit gueule ouverte. Jusqu'à peut-être son dernier souffle mais tant pis. Abattre ses dernières cartes pour ne rien regretter. Plonger son regard fauve dans la nuit, en scruter le moindre mouvement, la moindre vie. Capter un cœur qui bat. Le cœur. Se mettre à son diapason et sentir alors cet apaisement offert, le sang après des rapides. La plénitude. Et regarder la lune, sa rondeur exquise. Le cœur en une seconde comme des petits papillons voltigeant dans la nuit. Une légèreté agréable. Le sourire se dessine sur les lèvres. Les paupières se ferment. La feuille entre les doigts, noircie de mots. Entre les murs pourtant...

338 VOIX


Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Quelle poésie, c'est super bien envoyé.Presque automatique. Mon vote.
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Je vous remercie :)
·
Anrey
Anrey · il y a
c'est énigmatique !! j'aime beaucoup
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Merci Anrey :)
·
Ragondin
Ragondin · il y a
Nos mots nous promènent en toute liberté ...
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
C'est cela le pouvoir des mots. Merci de votre passage vous êtes arrivé pile avant la fin :)
·
Soseki
Soseki · il y a
Quel beau texte , sur la liberté de l 'esprit et l 'imagination !
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Merci beaucoup Soseki. En effet, vous avez bien compris :)
·
Edmée Mallune
Edmée Mallune · il y a
... après la bête des Vosges...
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
ce qui est marrant c'est que je suis vosgienne d'origine justement :)
·
Monique Feougier
Monique Feougier · il y a
Bravo très joli
·
Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Les murs sont-ils vraiment des limites ? Je plie un morceau de nuit en quatre pour un vote sur le fil... de trame ?
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
la pensée nous évade... alors les murs sont certes là mais n'empêchent pas une certaine forme de liberté. Merci pour le soutien :)
·
Lila
Lila · il y a
Très beau :)
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Merci beaucoup :) Bel après-midi à vous
·
Marcel en selle
Marcel en selle · il y a
Ouf!!! j'arrive à temps pour hurler mon point dans la nuit !!!
Bravo Laetitia !
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
tant que le gong n'a pas retenti, il n'est jamais trop tard. Merci beaucoup Marcel :)
·
Zérial
Zérial · il y a
quelle plume, j'adore ce texte!
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Merci beaucoup Zérial. Bonne journée à vous
·