2
min

La noce

Image de Alain Kotsov

Alain Kotsov

26 lectures

2 voix

Au beau milieu de la nuit Daniel frappa à la porte de son ami. Jean lui ouvrit, les yeux embués de sommeil.
« Qu’est-ce qui te prends de me réveiller à une heure pareille ? »
« Ca vaut le coup ! J’en ai ferré un gros ! »
« J’espère pour toi qu’il en vaut la peine »
« Ecoute, c’est un morceau ! Ce type m’a raconté des choses insensées. Il prétend avoir des pouvoirs surnaturels ; il lit dans l’avenir, il dirige les animaux et même les gens par la pensée, il fait apparaître des objets. Et bien entendu il ne m’en a pas fait la démonstration. Le pire, c’est qu’il semble convaincu. Quand je l’ai rencontré, au carrefour de la vallée, il m’a d’abord débité ses boniments ; puis un pigeon s’est posé sur le toit du restaurant de la mère à Simon. Il m’a assuré que c’était lui qui l’avait fait se poser là. Et il y croyait, je t’assure ! »
« Ah ! C’est intéressant. »
« Et si tu voyais sa dégaine ! Les cheveux gras, la barbe d’une semaine, un manteau tout défraîchi. Et des yeux illuminés qui fixent l’horizon. Il faut absolument qu’on l’invite. »
« C’est d’accord, mais quand ? Et où ? »
« Ta nièce se marie bien dans un mois ? Il sera de la noce. »
« Bon, j’arrangerai ça. Et maintenant, laisse-moi dormir. »

Daniel, Jean, et leur cercle d’amis s’adonnaient souvent à une activité pas très morale, mais qui les distrayait beaucoup : Ils invitaient à dîner des gens naïfs, prétentieux, ou en proie à une amusante marotte, dans le but de rire à leurs dépens. Comme ils avaient ri quand un farfelu qui prétendait commander les animaux, et qui disait avoir dompté un lion sauvage en Afrique, fut attaqué par le petit chien de Jean et s’enfuit en courant ! Et quand cet autre leur présenta le modèle réduit d’une machine qu’il avait conçue, et qui devait, grâce au mouvement perpétuel, rien que ça ! creuser des puits dans le désert et en extraire l’eau sans le moindre effort. L’échafaudage constitué de centaines de petits morceaux de bois s’écroula au moment où le génial inventeur disposait la dernière pièce.

La noce battait son plein, et l’arrivée du naïf fut peu remarquée. Il se tenait dans son coin, accompagné de sa mère, une femme d’âge mûr et assez jolie dont il avait exigé la présence. Il semblait attendre le moment de se distinguer. Daniel profita d’une baisse de l’ambiance causée par l’ivresse générale des invités pour leur présenter sa victime.
« Voici l’homme qui... » S’ensuivit une théorie de tous les pouvoirs magiques que l’illuminé disait posséder. Les noceurs semblaient conquis par le bagou du vigneron, dont l’éloquence égalait la malice. Le vagabond affichait un air modeste et fixait la fenêtre d’un regard vague. A l’instant même où Daniel achevait sa litanie, un coup de tonnerre retentit. Au cœur de l’été, un tel événement avait tout d’insolite. Aucun nuage dans le ciel, pas la moindre goutte de pluie. Un orage sec comme il s’en produit rarement, mais parfois.

Le charlatan regarda la foule d’un air entendu, comme s’il était la cause de ce signe du ciel. Puis il rejoignit sa mère sans dire un mot. Les conversations tournèrent un temps au sujet de l’étrange personnage. Puis on l’oublia.

Un serveur, depuis la porte de la cuisine, fit un geste en direction de Daniel qui le rejoignit en se frayant un passage dans la foule. Jean, qui était sur le point de s’endormir sursauta quand on lui toucha l’épaule.
« Quoi ? »
Daniel, la mine décomposée, lui annonça :
« On n’a plus de pinard ! J’en ai pas prévu assez. »
La rumeur se propagea parmi les tables. L’inquiétude se lisait sur les visages.
C’est alors que l’Homme, d’une voix forte, appela les serviteurs.
« Remplissez d’eau ces récipients. »

Le lendemain, Daniel et Jean abandonnèrent leurs biens et suivirent l’Homme qui prêchait dans le désert. Ainsi qu’une grande partie des habitants de Cana.

2 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Je ne sais plus comment je suis arrivée sur votre page, mais je me régale.
·
Image de Hermeline
Hermeline · il y a
Aha ! j'aime bien la chute... ;)
·