1
min

Exercice de style

Francis Boquel

Francis Boquel

170 lectures

17 voix

Ce TTC nécessite quelques mots d'explication à l'attention du lecteur. J’ai participé l’année dernière à un jeu d’écriture en ligne organisé par le ministère de la Culture et intitulé « Dis-moi dix mots ». Il s’agissait d’utiliser tout ou partie d’un corpus de dix mots ou expressions proposé par les organisateurs dans un texte laissé au libre choix de l’auteur : AMBIANCER / À TIRE- LARIGOT / CHARIVARI / FARIBOLE / HURLUBERLU / OUF / TIMBRÉ / TOHU-BOHU / ZIGZAG/ S’ENLIVRER (ce dernier mot ayant été inventé pour la circonstance par un élève de CM2).
Aucun prix n’était attribué : l’essentiel était, tout simplement, de participer.
Voici ce que j’avais mis en ligne :

Mon ami Claude

Quand mon collègue Claude (ses copains l’appellent Glaude, pour vous dire le niveau...) m’a invité à un barbecue où il comptait réunir « tous ses amis », je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de mettre les points sur les i. Je suis pas ton ami, je suis ton collègue, par obligation, et je vais t’enfoncer ça dans le crâne : t’en fais pas, je vais te l’ambiancer, ta soirée. Claude, il confond les amis et les connaissances, parce que ça l’arrange de faire du chiffre, pour montrer sa réussite. Il a construit un pavillon à tourelle en banlieue, avec piscine, évidemment, et il change de BMW tous les deux ans. Il a sept pièces, trois bagnoles, un camping-car, un water scooter, une moto et une femme qu’il ne sort jamais, cinq enfants et une villa en Provence. Une ou deux maîtresses aussi, sûrement, mais je ne suis pas dans la confidence. Le chiffre, toujours. Sa femme est une petite pintade apeurée qui passe son temps à s’enlivrer à coups de fariboles sentimentales empruntées à la bibliothèque municipale pour oublier que son Glaude rentre trois fois par semaine après trois heures du matin. Et souvent en zigzag.
J’ai donc accepté l’invitation en prenant l’air flatté de compter parmi ses amis.
- Tu veux que j’apporte une bouteille ?
- Tu rigoles ? Y’en a à tire-larigot dans la cave. Je te ferai visiter. Mais tu peux venir accompagné, si tu veux.
Ça, je l’attendais. Encore le chiffre. S’il pouvait, il ferait enregistrer devant notaire tous les carcajous qu’il a amphitryonés. Et sur papier timbré, s’il vous plaît. Je vais te prendre au mot, mon coco.
Je suis venu accompagné, en effet. De dix hurluberlus que j’avais ramassés au hasard des bistrots, dans l’après-midi, en leur promettant qu’il y aurait à boire. Plein.
Claude a commis l’erreur fatale de nous laisser entrer. Je ne vous dis pas la soirée de ouf. Ils ont presque tout de suite trouvé le chemin de la cave. J’en ai vu un qui remontait en buvant au goulot un Yquem beaucoup plus âgé que lui. Au milieu du tohu-bohu des invités, il a affectueusement flatté la carrosserie de Madame Claude. Ça n’a pas eu l’air de lui déplaire...
Évidemment, les flics n’ont pas tardé. Mon hôte leur a ouvert, sourire crispé, caquet rabattu :
- Gendarmerie nationale, va falloir m’arrêter ce charivari, Monsieur...
Je crois qu’il a enfin compris que j’étais pas son ami, le Glaude.

17 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
et bien, vous avez de ces mots exotiques qui font tilt et me décoiffent, puis cela sonne si bien à l'oreille. Vos mots nous offrent des pots, nous invitent à jouer avec eux.
·
Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Une belle réussite ! Vous aimez apparemment les personnages hors norme ce qui n'est pas sans me déplaire...
Bravo !

·
Francis Boquel
Francis Boquel · il y a
Merci !
·
Virgo34
Virgo34 · il y a
Une belle gymnastique réalisée avec brio et humour. . Bientôt les Jeux Olympiques ?
·
Francis Boquel
Francis Boquel · il y a
Merci !
·
Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Challenge réussi haut la main... pardon haut la plume. Il n'était pas évident d'avoir un texte cohérent avec la contrainte, et qui plus est humoristique à souhait. Bravo, Francis ! Vous avez mon vote.
Je vous propose une visite à mon sonnet en finale été, si vous en avez le temps : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/tarak

·
Francis Boquel
Francis Boquel · il y a
Merci !
·
Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Excellent exercice, très réussi et très drôle ! Vous avez su trouver une situation assez classique pour la transformer en un joli charivari de votre cru, j'ai beaucoup aimé, et remercie le hasard qui m'a conduite sur votre page !
Et si cela vous tente, je vous propose de découvrir mes deux finalistes pour le printemps : " Majeure " ( nouvelle à chute) et " Imparfait"( petit exercice de style) . . . au plaisir !

·
Francis Boquel
Francis Boquel · il y a
Merci !
·
Nabelle
Nabelle · il y a
excellente situation hyper drôle et vraiment bien décrite ! :-)
si le coeur vous end it, j'ai deux saint valentin en compèt' : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/foudroyes
et aussi
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/de-toute-eternite-1
sans obligation

·
Francis Boquel
Francis Boquel · il y a
Merci !
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Le texte est chouette. Intéressant comme exercice. Mon vote tardif !
·
Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Très plaisant et drôle ! Mission remplie ! J'ai fait ce genre d'exercice également, j'adorais ça. Je remarque que vous avez même ajouté le verbe "amphitryoner" de votre invention qui est ma foi fort bien trouvé.
Les carcajous je ne connaissais pas, mais vos gendarmes ont du vocabulaire ! On aimerait presque avoir leur visite.
En tous cas moi , même sans Château Yquem je me suis bien enlivrée.

·
Francis Boquel
Francis Boquel · il y a
Merci beaucoup pour ce commentaire. Il faut toutefois être juste et rendre à César ce qui est à Barbey d'Aurevilly, cité par le Robert : "Hier (…) dîné avec G…, Guérin et Scudo. — J'amphitryonais". Je peux tout au plus me vanter de l'avoir vérifié après coup...
·
Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Joli exercice de style Francis.
J'en ai un autre à vous proposer : Chionosphérophile en finale Nouvelles si le coeur vous en dit ...

·
Francis Boquel
Francis Boquel · il y a
Merci !
·