707 lectures

111 voix

On était du genre migrateur, tous les deux. Incapables de rester longtemps à la même place, nous ressentions un insatiable besoin d’aller voir ailleurs, de porter nos rêves plus loin, toujours plus loin, comme si l’horizon, lutin farceur dans un jeu de cache-cache truqué, nous appelait sans cesse à venir débusquer des trésors introuvables.
Nous nous étions rencontrés dans une auberge de jeunesse, dans une ville surpeuplée de l’Inde utopique des années soixante-dix, dans les senteurs d’épices et de marijuana, avec la musique des Doors, ou des Rolling Stones en toile de fond. Elle s’appelait Cynthia, elle avait vingt ans, venait de l’Oregon et brillait cette beauté discrète et naturelle des filles qui se foutent d’être belles. Elle était en route pour Katmandou, moi aussi.
On vivait d’amour et d’eau fraîche, on survivait de petites combines, de petits trafics. On travaillait sur des bateaux pour payer notre passage, dans des hôtels, des restaurants, en échange de repas et de quelques sous, on troquait des épices contre de l’ivoire, de l’ivoire contre du haschich, du haschich contre de l’opium, puis de l’opium contre de l’héroïne. Et on consommait, bien sûr.
Les Indiens croient à la réincarnation, après la mort. Les oiseaux, quand ils perdent leurs ailes, deviennent-ils des plantes ?
L’Inde, le Népal, le Sri Lanka qu’on appelait encore Ceylan, et même le Pakistan, il fallait bien qu’on passe de temps en temps quelques frontières. Les problèmes de visa, c’était notre seul souci. Pour le reste, les choses nous paraissaient tellement faciles, nous nous sentions tellement libres. Le shilom du matin nous importait plus que la nourriture, puisque l’herbe nous permettait d’oublier la relative misère dans laquelle nous végétions. Nous croyions découvrir ce pays, nous ne faisions que le survoler, sur un nuage psychédélique où n’habitaient que des Occidentaux. C’est dans la chambre d’un hôtel sordide, à Katmandou, en compagnie d’un couple d’Allemands et d’un Néo-zélandais que nous nous sommes fait notre premier shoot. C’était de l’héroïne presque pure, on l’avait échangée contre quelques acides. Le flash fut magnifique, porté par l’ambiance mystique de ce pays et les rêves fous d’une jeunesse en perte de repaires ; on croyait toucher le nirvana. Alors évidemment, on a réitéré l’expérience. Ce n’était pas difficile de s’en procurer, à chaque coin de rue, il y avait toujours quelqu’un prêt à vous vendre quelque chose. Seulement, on a commencé à moins voyager, à se restreindre à une espèce de zone de confort où on était sûrs de croiser invariablement les mêmes personnes : le dealer qu’on enrichissait et pour qui nous étions interchangeables, les quatre ou cinq copains avec qui nous partagions la seringue, quelques lambeaux de rêve et un peu de nourriture.
On maigrissait, tout en devenant plus lourd, de moins en moins mobile, de moins en moins aérien. Le chanvre indien nous avait fait planer dans des contrées joyeuses et colorées, la poudre blanche nous retenait dans ses griffes noires, nous enracinait dans cette terre qui nous devenait de plus en plus étrangère. Et pourtant, plus nous nous enlisions, plus nous nous sentions déracinés. La découverte d’autres traditions, d’autres cultures, d’autres peuples, nous avait attirée sur ce sol oriental, nous laissant libres de nous y promener dans l’insouciance du poète, nous sentant partout chez nous, et nous avions goûté à tout ce que cette terre généreuse nous offrait. Même à son suc le plus vénéneux.
En quelques semaines, la came nous avait tout pris. Notre beauté, notre jeunesse, notre désir de pousser plus loin nos rêves. Nous avions vendu nos passeports pour quelques grammes de blanche, nous avions troqué le nirvana contre des paradis artificiels. Cynthia est morte un soir, d’une overdose, dans un squat puant de Katmandou, me laissant seul, une seringue dans le bras, plantée là, dans ma veine, comme une racine maléfique.

111 VOIX


Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
Cette lecture m’a rappelé « Flash » de Charles Duchaussois… Un de mes nombreux livres de chevet lorsque j’avais l’âge de tes personnages ! Merci pour ce vital retour en arrière !
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Ce livre est aussi passé entre mes mains.
·
Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
les ailes plantées dans la boue des rêves perdus
·
Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
D'une beauté tragique
·
SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
L’insouciance et puis le drame …C’est puissant :)
·
Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Puissant autant que tragique... Le départ de Cynthia, le départ de l’insouciance partie avec elle...
Mon "Junkie" est d'une autre veine (si j'ose dire !...) Je vous laisse le décourvrir...
·
Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour Aristeric.
Mon Lucky Luke que vous avez apprécié est en finale. Vous pouvez revoter pour lui si le cœur vous en dit : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/ouaip
·
Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour, Aristeric42. Je relis avec le même plaisir votre passionnant TTC pour lequel j'ai voté.
Je suis en compétition "Lucky Luke". J'ai un texte rapide et percutant. Si vous avez une fraction de seconde à m'accorder, c'est ici : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/ouaip
·
Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
D'abord l'air de liberté des sixties et de leur héritage, puis sous le vernis, la descente aux enfers. Sombre et terrifiant, bravo pour la restitution de l'epoque aux faux-semblants diaboliques.
·
Sogsine
Sogsine · il y a
Les années 70 ! J'avais 20 ans et je les ai reconnues dans ces mots que vous avez déposés là
·
Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Au delà des rêves , bravo , une lecture passionnante , je vote ! Je vous invite à lire mes poèmes en finale < Feuille d'automne > et < Dans les songes > Si le cœur vous en dit
·
AP3
AP3 · il y a
"Les plus désespérés sont les chants les plus beaux"
·
Gouelan
Gouelan · il y a
Les chemins de Katmandou... Ils s'envolent et se brûlent les ailes en chantant un air de fausse liberté.
·
Ancre
Ancre · il y a
Une image forte pour conclure ce ttc tragiqueet bien écrit.
·
Alex Des
Alex Des · il y a
Je suis toujours épaté par des textes comme celui-ci qui parviennent à raconter des histoires aussi puissantes en si peu de mots. Bravo!
·
Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
Bravo! un voyage en enfer très bien organisé Mon vote, comme ça, sans oeuvre à visiter!
Amicalement
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Nicolaï !
·
Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Je ne connaissais pas. Je ne vous connaissais pas. Une bien agréable découverte en ce dimanche d'hiver. Mon vote. En finale


http://short-edition.com/oeuvre/poetik/souvenir-d-enfance-11
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci pour ce commentaire… :-)
·
Miraje
Miraje · il y a
Un vote confirmé pour cet "enracinement" au nom prédestiné ....
(et tant qu'à planer, je t'invite à présent à écouter les nuages .... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ecouter-les-nuages)
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Au moins, avec les nuages, il n'y a pas risque d'accoutumance ! :-D
·
Miraje
Miraje · il y a
☺☺☺ !
·
Arlo
Arlo · il y a
J'ai déjà voté. Arlo vous invite aujourd'hui à soutenir son poème Découverte de l'immensité en finale de la matinale en cavale. Merci à vous et bonne chance
·
Boris
Boris · il y a
Très joli texte.
Bravo!!
·
Christine Baleydier
Christine Baleydier · il y a
J'ai voté !!!
·
Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Whaou!!!!Quelle descente aux enfers superbement racontée . Quand on pense atteindre le"nirvana", la liberté et qu'arrive le non-retour , la mort . Comme vous l'avez si bien dit "ces expéditions " ne sont que des faux semblants de la"poudre aux yeux " que l'on nomme à tort liberté .Votre texte est vrai et touchant . Bravo à vous . Puis-je vous inviter à découvrir mon poème Espoir explorateur écrit pour la matinale en cavale . Merci à vous
·
Coccinelle
Coccinelle · il y a
Et voilàun retouàa la réalité brual ! Mon vote . Si vous avez 2 minutes pour faire un tour du côtéde mon TTC ? Merci http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/ce-dimanche-la-au-bord-de-l-eau
·
Agnès Lucas-Fonteneau
Agnès Lucas-Fonteneau · il y a
Je n'ai jamais été attirée par les sirènes de Katmandou... Mais, j'aimerais bien que certains jeunes lisent ce texte. Cela leur parlerait de leurs fausses liberté de choisir! Je vote
·
Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Voyage au pays des illusions.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Et des désillusions !
·
Thara
Thara · il y a
Une nouvelle courte bien écrite + 1 !
·
Calendar
Calendar · il y a
Magnifique texte à mettre entre toutes les mains. Apparemment expérience "inoubliable" dans le mauvais sens du terme, puisque plus de 40 ans après elle vous hante toujours.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Je vous rassure, je n'écris que des œuvres d'imagination, alors, comme on dit, « toute ressemblance avec… »
·
Michelle Burgaud
Michelle Burgaud · il y a
Une chute terrible et tellement vraie... Beau texte. Merci de soutenir ma nouvell " La venelle d'en haut"
·
Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Et le rêve se transforme en cauchemar. Bravo pour ce récit fort bien rédigé.
·
Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Ouahou ! Quelle descente en enfer, c'est fort bien raconté et ça vous tord les boyaux ! Merci, Aristeric, pour ce TTC bon à mettre entre toutes les mains de ceux que la drogue attirent. Vous avez mon vote.
J'ai une drogue douce ici qui ne ferait pas de mal à une mouche. Encore que ! http://short-edition.com/oeuvre/poetik/verglas
·
Pouletsauvage
Pouletsauvage · il y a
Très prenant... L'utopie brisée par la réalité... Mon vote !
·
Philippe Romano
Philippe Romano · il y a
j'ai soudain envie de voyager... Merci!!! si le vote t'en dit je suis aussi en concours... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/nuits-blanches-1
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Pour voyager, pas la peine d'en faire des nuits blanches… ;-)
·
Arlo
Arlo · il y a
Texte très réussi dans les règles de l'art. Agréable dans sa lecture. Vous avez le vote d'Arlo qui vous invite à venir découvrit son TTC " le petit voyeur explorateur" ainsi que son poème "la découverte de l'immensité" dans le cadre de la matinale en cavale. Bonne soirée de la part d' Arlo.
·
Adais
Adais · il y a
Votre texte est bien ficelé j'ai aimé votre façon de décrire le rêve de liberté au plus terrible désenchantement .Bravo.
·
Maryse
Maryse · il y a
Bravo ! Mon vote !
Je vous invite à découvrir mes haïkus ... Les commentaires y sont les bienvenus ...
·
Florence Duquesne
Florence Duquesne · il y a
Je viens juste de revoir Performance. Je me fais Trainspotting après dîner et j'aurai passé ma journée à me droguer de cinéma et de lecture très très courte bien sûr.
·
Léna Bernacez
Léna Bernacez · il y a
C'est dommage, ce doit être beau l'inde quand on résiste aux facilités toxiques.
Bonne fin de journée
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Oui, c'est le genre de pays où l'on peut trouver beaucoup de beauté… mais pas que !
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Polopoil :-)
·
JACB
JACB · il y a
Bonne chance!
·
Katy Bou
Katy Bou · il y a
Le shoot, on se le prend nous aussi en lisant ce texte !!! Bravo !!
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Celui-ci est moins dangereux… :-)
·
Katy Bou
Katy Bou · il y a
c'est clair !! :-)))
·
Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
Une bonne surprise, ce texte que je découvre aujourd'hui. +1
·
Demens
Demens · il y a
Terriblement bien écrit, je vote.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Demens :-)
·
JJALLEG
JJALLEG · il y a
Super Eric !
Excellent texte
·
Louise Calvi
Louise Calvi · il y a
Cela démarre comme une belle histoire de jeunesse et se termine ds le côté le + sombre des expériences de la jeunesse. On en ressort KO. Bravo
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Louise.
·
Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations, et je revote! “Coups de Vent” est aussi en finale et je viens vous inviter à le soutenir. Merci bien d’avance!
·
Mphotomoto
Mphotomoto · il y a
Bonne chance !
·
François Duvernois
François Duvernois · il y a
Mon nouveau vote et bonne chance pour la finale.
·
Geny Montel
Geny Montel · il y a
Cette nouvelle qui fait mal et ô combien racontée avec talent ! Mon vote pour la finale !
·
MissFree
MissFree · il y a
Bonne chance pour la finale!
·
Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
Mon soutien pour la finale !
·
Black Jack
Black Jack · il y a
Une histoire qui avait commencé sous les meilleurs auspices, liberté, jeunesse. Et, de fil en aiguille, ou plutôt de la marijuana à la cocaïne pure, le trip lumineux est devenu une vile habitude sordide.
Une brève nouvelle, comme l'entrefilet d'un fait divers, superbement bien écrit.
·
Moniroje
Moniroje · il y a
Années 70, 71 ??? on s'est peut-être rencontrés à Goa...
Tout à fait ça!
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Année 70, 71, je n'avais que 12, 13 ans… un peu jeune ! De toute façon, je n'écris pas de texte autobiographique, même si je m'inspire de choses qui ont existé…
·
MissFree
MissFree · il y a
Sur le moment ça paraît une idée séduisante et puis on découvre l'enfer des 'paradis artificiels'. La drogue vole tout. J'ai aimé ce texte.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci MissFree :-)
·
Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour, Aristeric42! Vous avez voté une première fois pour mon haïku, “En Plein Vol”, qui est en
Finale et je viens vous inviter à renouveler votre appréciation pour lui. Merci d’avance et bonne journée!
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
C'est fait… :-)
·
Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci beaucoup, Aristeric42!
·
Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Toute une époque, toute une façon de penser et d'agir, toutes les séductions et les dangers de l'époque hippie tendance Katmandou résumés de manière saisissante dans ce TTC à la fin brutale : une seringue plantée en plein dans le rêve inassouvi de toute une jeunesse idéaliste.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Joli commentaire imageant parfaitement ce texte. Merci Guy.
·
Twikx
Twikx · il y a
Bravo pour ce très très court, on tombe tout de suite dans l'ambiance. C'est grisant et glaçant à la fois.
J'en redemande!!!
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Twikx. Un autre très très court devrait être en ligne rapidement.
·
Fortunato Brigitte
Fortunato Brigitte · il y a
Ben ça nous rajeunit pas ces années là....en lisant j'avais les odeurs du patchouli,des robes indiennes et l image et la musique de Jim Morisson...Bravo Eric!A voté!
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans… :-) Merci pour ton soutien.
·
Malau.j
Malau.j · il y a
L'utopie n'est pas palpable mais quand on est jeune on y croit tellement que seuls les paradis artificiels aident à oublier que les rêves deviennent rarement réalité, enfin ils peuvent, mais quand on est jeune on a pas envie d'attendre. Saleté de came, triste réalité, malheureuse destinée, mais un texte toutefois très envoûtant...
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci pour ce commentaire, Malau. :-)
·
Ancre
Ancre · il y a
"Griffes noires", "racine maléfique", tout est pris, effroyable beauté de style, l'image terrible du réseau des veines illustrant le réseau des racines au bout de la seringue qui transperce la peau.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci d'avoir apprécié cette illustration. :-)
·
Naliyan
Naliyan · il y a
Un recit sans concessions sur l'utopie Katmandou.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Naliyan. :-)
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Un illustration de « Enracinement » est visible sur mon blog : http://poljackleblog.bolgspot.fr
Dommage que je ne puisse pas vous la présenter ici, mais je vais la mettre en ligne sur la page Facebook des auteurs de Short Édition :-)
·
Sylvain Le Loarer
Sylvain Le Loarer · il y a
Texte sobre qui décrit une descente aux enfers. Un récit qui fait mal aux rêves. Je vote bien sûr.
·
Bisaigue12
Bisaigue12 · il y a
Je viens de faire un bon en arrière sur des années presque oubliées... merci.
·
Plume--Aurora
Plume--Aurora · il y a
Un sublime texte avec une triste fin qui ramène à la réalité. Parfois, le Karma nous joue vraiment des tours dans notre vie et comme on dit : la roue tourne à chacun d'entre nous. Puis, j'ai également l'impression que tes personnages ce sont des hippies. Car, tu utilises des termes, qu'il me rappelle ces années-là. En tous cas, bravo pour ton texte, ça se lit facilement et on imagine-bien, les lieux ainsi que l'atmosphère que tu empreignes. J'ai voté, et bonne continuation, dans vos textes courts ou longs :)
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci pour ce commentaire, Plume-Aurora. Oui, cette courte nouvelle décrit en effet une certaine jeunesse marginale de cette époque. Hippies, babas cool, freaks, qu'importe le nom qu'on leur ou qu'ils se donnaient, Ils partageaient les mêmes rêves, les mêmes espoirs, les mêmes révoltes.
·
Plume--Aurora
Plume--Aurora · il y a
De rien, c'est normale. Je dis, ce que je pense des courtes nouvelles, que j'apprécie et cela reflet bien, la vie des hippis.
·
Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
Ah ces années hippies ne furent pas que joie et inconscience malheureusement. Vous nous décrivez bien cette dérive dans la drogue avec la mort au bout pour pas mal de jeunes d'ailleurs.... Mon vote !
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Oui, pour certains le rêve a tourné au cauchemar ! Merci pour votre vote, Lulla. :-)
·
Soledad
Soledad · il y a
Votre écriture nous embarque dans cette dégringolade mortifère... Sacré karma ! Félicitations
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci pour ce commentaire, Soledad. :-)
·
Miraje
Miraje · il y a
Une descente peu planante où s'écrasent pêle- mêle présent, futur et idéaux. Un récit au réalisme sans concession.
(et si jamais tu souhaites découvrir mon âme, elle rode dans les couloirs ... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/l-ame-2)
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci pour ce commentaire, Miraje. Je vais aller lire ton texte. :-)
·
Evadailleurs
Evadailleurs · il y a
Poignante et réaliste, cette plongée dans ''l'utopie des années 70 ". Une écriture qui capte le lecteur.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci pour ce commentaire, Evadailleurs. :-)
·
Cajocle
Cajocle · il y a
Ca me rappelle Flash ou le Grand Voyage de Charles Duchaussois.
Une autre descente aux enfers.
Mon vote
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Cajocle. Je crois que Flash était très lu dans les années 70…
·
Cajocle
Cajocle · il y a
1974, j'ai vérifié la date. Ce fut un best seller.
·
Tatoon78
Tatoon78 · il y a
Un texte puissant! Ecrit avec brio. Et qui fait froid dans le dos... Cela m'a fait penser à un roman dans la même veine, écrit par un auteur suisse, Antoine Jaquier: "Ils sont tous morts".
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Tatoon. Je ne connais cet auteur, mais ce rapprochement titille ma curiosité… :-)
·
Tatoon78
Tatoon78 · il y a
Vous me direz ce que vous en pensez, si vous le lisez! :-)
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Je vais le noter, mais j'ai une pile à lire qui n'arrête pas de grandir, notamment beaucoup de demande d'auteurs auto-édités qui cherchent à avoir des chroniques sur leurs livres…
·
Tatoon78
Tatoon78 · il y a
Oui, je comprends bien la notion de pile de livres à lire qui grandit... :-)
·
Claire Dévas
Claire Dévas · il y a
En effet, claquant, efficace, froid comme la drogue ! Mon vote pour ce récit en format témoignage d'un survivant du néant.
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/au-13-de-la-rue-maupassant
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci pour ce commentaire, Claire.
·
Nicole
Nicole · il y a
D'accord avec François "pas un mot de trop", mais ... glaçant !!! Bravo
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Nicole.
·
François Duvernois
François Duvernois · il y a
Dégringolade terrible racontée en un court mais efficace récit. Pas un mot de trop. Mon vote.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci pour ce vote, François. Votre phrase : «Pas un mot de trop », me touche et me réjouit.
·
Plotine
Plotine · il y a
C'est net comme un rapport d'autopsie mais c'est justement pour ça que c'est efficace.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Quand on me demande de faire court… :-D Merci pour votre commentaire.
·
Niorflan
Niorflan · il y a
Du paradis à l enfer il n y a qu un bras....très beau texte à l issue implacable.
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci pour ce commentaire. :-)
·
Chantal de Montella
Chantal de Montella · il y a
C'est triste, ça avait pourtant bien commencé! De la liberté à l'emprisonnement il n'y a qu'un pas qu'on franchit parfois avec une belle inconscience...mon vote
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
La liberté aussi a ses mirages, et ils peuvent se révéler dangereux. Merci pour votre vote.
·
Fleur de Tregor
Fleur de Tregor · il y a
Beau texte-témoignage des voyages à Katmandou de notre jeunesse des Seventies, mais également réalité dramatique des effets de l'héroïne sur les jeunes (et moins jeunes probablement) de cette époque-là. +1
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Oui, je suis de cette génération qui a vu partir des amis pour les mystères de l'Orient. Certains n'en sont pas revenus…
·
Fleur de Tregor
Fleur de Tregor · il y a
Je suis aussi de cette génération-là ! Nous avons fait le bon choix de ne pas les suivre.
·
Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle histoire bien écrite sur les dangers des paradis artificiels! Bravo! Je vote!
Je vous invite à venir lire mes deux haïku, “En Plein Vol” et “Oiseaux des Berges”
qui sont en compétition pour le Grand Prix Automne 2016! Merci d’avance et à bientôt!
Bon dimanche, Aristeric42!
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Keith.
Je vais lire vos haïku, mais je vous avoue que c'est un genre avec lequel j'ai un peu de mal… Peut-être faute de m'y être assez intéressé pour en saisir la finesse ?
·
Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci d'avance pour votre visite! A bientôt!
·
Athor
Athor · il y a
Une description efficace et tragique de ce qui n'est qu'un mirage. Vue sous cet angle, la drogue est encore plus nocive car elle coupe les ailes de ceux qui avaient le plus besoin de voler librement et les immobilise avant de les détruire. Je trouve que l'image qui résume parfaitement l'ensemble est "la poudre blanche nous retenait dans ses griffes noires". Mon vote !
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Athor.
Les mirages sont comme les feux allumés sur la côte par les naufrageurs…
·
Sylviane Perrier
Sylviane Perrier · il y a
écriture claire et aérée. cette histoire se laisse lire agréablement. :)
·
Aristeric42
Aristeric42 · il y a
Merci Sylviane, pour ce commentaire.
·