1
min

Derrière la porte

Jolana

Jolana

1532 lectures

246 voix

Mon cœur bat à tout rompre. Mais je ne dois pas flancher. Je n'en ai pas le droit. Cette fois, c'est ma chance d'exorciser ce souvenir qui me hante. Pfiou, facile à dire mais devant cette porte, toutes les bonnes résolutions, toutes les évidences voudraient partir en fumée. Non je ne flancherai pas. Oui je vais aller jusqu'au bout, comme je l'ai décidé.

Juste un pas à faire et tout ira bien. Juste avancer mon pied. Rien de difficile en somme.

« Bouge, bon sang. » Mon cœur bat encore plus fort. Et si j'avais présumé de mes forces ? J'entends mon pouls résonner dans mes oreilles... Les pulsations battent en rythme, comme un bruit assourdissant mais que je suis seule à entendre. « Avance ! »

Ça ne durera pas longtemps. Cinq minutes et tout sera fini. Mon corps se meut malgré moi, je cesse de respirer. Ou bien suis-je en mode automatique ? Ma vue se brouille, mes joues sont en feu, ma gorge se dessèche, j'ai du mal à déglutir... Je passe le seuil de la porte.

Que cette salle est froide ! À tous les points de vue. Il gèle, je grelotte et remonte mon châle sur mes épaules. Oh, comme j'ai bien fait de prévoir d'en porter un. « Quelle pensée frivole en ce moment grave ! Oui, je sais. » Cet espace est sombre et immense. Pourquoi fallait-il qu'il y ait une musique douce et stupide ?

Voilà, c'est le moment. Je m'approche, il est là, allongé, tout pâle, son air renfrogné comme à son habitude. J'ai envie de rire. Serait-ce une farce ? Même maintenant, il garde son air grognon. Il est derrière un rideau humide à présent. Ah oui, celui de mes larmes. Tiens, et moi qui voulais rire il y a un instant... Sa femme l'embrasse en un dernier au revoir, je me rapproche un peu plus et le touche. mon estomac se retourne. Oh mon dieu, pourquoi l'ai-je touché ? Ma main est comme brûlée. Il est si froid... J'ai compris, il n'est plus là.

Je veux sortir, j'étouffe, je suis prise au piège ! Que ça s'arrête ! Que quelqu'un me vienne en aide, me prenne la main et me tire de cette pièce. J'ai le vertige, je dois résister, et sourire. Ne rien montrer.

Je m'écarte un peu, enfin, c'est l'heure de quitter cette pièce maudite. Au moins ai-je fait mes adieux cette fois. Je vois mon reflet dans le miroir en face de la porte de l'autre côté. Mon reflet : pâle, si pâle. Je vais prendre l'air, me laver les poumons de cette atmosphère, je retourne vers la lumière...

246 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Plumebernache
Plumebernache · il y a
Très justement exprimé. Voilà une porte que l'on a tant de mal à pousser…Courageux d'avoir mis en mots (et très bien) cette situation. Bravo.
·
Thoscary
Thoscary · il y a
Waouh!!!très fort.. Bien vu!
·
Alixone
Alixone · il y a
J'ai perdu un être cher il y a deux ans et je me retrouve bien dans vos mots.. même si c'est trop tard, je vote pour vous !!
·
Jolana
Jolana · il y a
Merci Alixone. Tout le monde un jour ou l'autre est confronté à cette terrible situation.
·
Saby Sab
Saby Sab · il y a
je reviens jeter un petit oeil ; )) bravo ma copine du net
·
Jolana
Jolana · il y a
Merci ma copine!!!
·
Jolana
Jolana · il y a
Bon, eh bien je suppose que pour une première fois, l'essai même s'il n'est pas transformé, est pas si mal réussi. Je vous remercie, vous qui m'avez soutenue, et qui continuez à me soutenir pour mes autres textes.
Je continue de toutes façons!!!! :-)

·
Véronique Riéra
Véronique Riéra · il y a
bonjour Jolana des inquiétudes qui se confirment celles d'affronter physiquement l'être sans vie
votre texte est fort et très poignant + un vote et un souhait pour vous de bonne continuation pour la suite

·
Jolana
Jolana · il y a
Merci beaucoup Martha. votre vote de dernière minute et votre soutien me vont droit au coeur!!!! :-)
·
Delphine Minh
Delphine Minh · il y a
Courte mais on devine la scène troublante qui s'y déroule. Une scène à la fois troublante, inquiétante et d'émotion! Bravo! N'hésite à lire ma nouvelle si tu as le temps http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/au-dela-6
·
Jolana
Jolana · il y a
Bonsoir Delphine. J'y vais ;-)
·
Lau Blue
Lau Blue · il y a
Troublant... chacun de nous peut s'y retrouver... chacun peut y "entendre" quelque chose. Qu'il passe la porte ou pas. Bravo Jolana !
·
Jolana
Jolana · il y a
cela me fait plaisir si chacun peut ressentir à sa façon mon texte. :-)
·
Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je réitère mon vote en finale ! Bonne chance Jolana !
·
Jolana
Jolana · il y a
Merci Fred :-)
·
Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
dans le genre lugubre c'est réussi ... (+1)
·
Jolana
Jolana · il y a
Contente de votre lecture; Merci de votre commentaire et soutien!
·