658 lectures

243 voix

Courir la rejoindre.
Elle est romanesque cette image. Mais pourquoi courir, après tout ? Pour lui signifier la force de mon attachement, pour la lui signifier de toute urgence ?
Pourquoi ne pas aller la voir, simplement ? Peut-être en marchant. En flânant, presque. En profitant de chaque seconde du voyage. En s’arrêtant aussi, de temps en temps, pour lire un livre, écouter une chanson, regarder pousser une fleur, attendre que cette fleur ait fini de pousser pour la cueillir et aller lui en faire cadeau. Éventuellement, ne pas prendre le chemin le plus court, la route la mieux tracée, comme pour mieux se prouver qu’on ne va pas se perdre après tout !
Ne pas oublier de se nourrir de la vie, même entre deux quais de gare. Et puis arriver, un jour, rempli de cette vie augmentée.

Dans la lenteur, il y’a de la volupté. La volupté, je ne la vois jamais quand je les regarde courir après un train, un métro, un taxi, quand je les vois courir à un rendez-vous.

Elle n’a rien d’un rendez-vous griffonné sur la page d’un agenda, elle n’est pas une tâche à accomplir, un truc à se rappeler, un anniversaire à fêter ou un dîner en ville. Il est inutile de courir puisqu’il n’y a aucun risque de la rater. Hors de question qu'elle me voit essoufflé, suffoquant. Sur les rotules. Moi, à genoux, c’est précisément ce qu’elle ne veut jamais voir. Elle veut me voir debout, en rires, en larmes, en certitudes, en doutes, fort ou fragile, mais debout !

Je repense à ma tentation des jours derniers : courir pour me dépêcher de retrouver la volupté de la lenteur. À proscrire ! Il est préférable de marcher lentement. Mais dans la bonne direction
Je voudrais marcher lentement pour qu'elle ait le temps de fixer cette image. Marcher si lentement que demain, lorsque je serais reparti, elle me verra encore arriver.

243 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
vos mots font les trapézistes et nous emportent au loin, ils nous amènent dans leur course mais doucement, doucement..
·
Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
comme le héros de l'armée des ombres, un jour j'ai décidé de ne plus courir ... pour prendre le temps de lire l'éloge de la lenteur de Pierre Sansot bien sûr :)
·
Aurianne Baclet
Aurianne Baclet · il y a
D’accord avec vous pour la volupté de la lenteur enrichie des instants vécus... mais en amour, ne vous égarez tout de même pas en chemin où votre rose sera fanée à votre arrivée ;-)
Quelques voix pour courir ^^

·
Sandra Dulier
Sandra Dulier · il y a
Jolie éloge à la lenteur. J'ai apprécié. Je vous invite à découvrir un instant court et poétique, Boréale. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/boreale
·
Loodmer
Loodmer · il y a
Nous vivons dans un siècle où ce mot "lenteur"est proscrit
·
Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
Moi aussi, j'aime Milan Kundera...:-))
·
Gouelan
Gouelan · il y a
Être lent tout en sachant où l'on va, tout en savourant chaque instant...
·
Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Un très bel éloge de la lenteur !
·
Untrucbadour
Untrucbadour · il y a
très belles métaphores. C'est subtil.
·
Léna
Léna · il y a
Moi aussi, je fais souvent des éloges de la lenteur et de la contemplation. On a tellement d'images en tête désormais que l'on ne voit plus rien. C'est un texte très beau. Mais, pour rejoindre une amoureuse, mieux vaut aller vite. On ne sait jamais si elle vous attendra. Tous mes votes.
·