2
min

Chaud devant !

Bellinus

Bellinus

55 lectures

6 voix

Nous deux, notre truc,
C’est le sexe culinaire
Le cœur éphémère
Par le cul millénaire.
Un mixe d’Anne-Sophie Pic et de Pierre Gagnaire
Mâtiné de Louÿs, de Fellini et du grand Casanova
Avec, comme il se doit,
Un zeste de Guillaume Tirel dit Taillevent (1310-1395)
Bref, la dolce vita sous la couette
L’Eden au creux de l’assiette
L’amour épicé non-stop
Notre guide Michelin maison
Au pageot soir et matin,
Et à midi aussi, à l’heure de notre cantine
150% bio, dégraissée et furieusement gastronomique.

Trois fois par jour, elle est chaude
Et moi, vingt-quatre fois sur le gril.
Alors, sans crier gare, c’est parti
Dans l’ordre et dans le désordre
Car, si nous sommes complémentaires,
À chacun sa spécialité :
je suis plutôt charnu en attaque,
elle, elle a la bouche longue et fruitée.
Je la préfère en chiffonnade ?
Elle m’exige en brandade.
Mon truc préféré ? Les hors d’œuvre sur canapé
Quand elle affectionne mon café gourmand à l’australienne.
Et si j’ai un faible pour la moule à la crème et curry,
Elle en pince, elle, pour mes rognons flambés.
Ainsi, de menu en menu,
De manip en manip,
De doigté en doigté,
Le plus souvent à feu doux,
Rarement à l’étouffée,
Surtout sans jamais laisser attacher,
Nous nous accordons à la perfection :
Quand je lui suce la pomme,
Elle m’épluche l’échalote.
Quand elle me pelote la parmentière,
Je lui monte les blancs en neige.
Et lorsque je trempe délicatement mon biscuit,
Avec doigté et minutie,
Elle fait monter la sauce.
Là, avec gourmandise, elle enrobe, enfourne, émulsionne.
C’est une pro de la spatule,
Moi, un as du lèchefrite !
Lorsqu’avec minutie je travaille l’appareil
En lui mijotant la goujonnette,
Elle caramélise à souhait
Puis, quand enfin je dégorge,
Après qu’elle m’a fouetté énergiquement
Pour faire monter les blancs,
En gazouillant et sans jamais hurler – surtout pas !
En frisottant mais sans laisser retomber,
En dorant à point mais sans jamais attacher,
Elle déglace en douceur
Puis dans un mouillement beurré
Mollement s’affaisse
Pour planer enfin en apesanteur,
Ô ma si ardente et si paradoxale cuisinière
Pâmée entre les cuisses de son valeureux maitre-queux.

" Ephata ! "
(en araméen : “ Ouvre-toi ! ”)
C’est le ciel sur la terre.
Notre 7ème ciel évidemment, selon le triple dicton :
Noël au balcon,
Pâques aux tisons
Soir et matin l’Ascension.
Oui, quels suaves délices !
Quelles ferventes fricassées !
Quelles constantes improvisations !
Quelle amoureuse et inventive déclinaison du sucré salé !
Ainsi, grâce à notre Art complice,
Par nous, avec nous, en nous
C’est une sacrée concélébration
Puisque, nous deux, notre truc,
C’est le sexe culinaire
Le cœur éphémère
Par le cul millénaire.


Ecrit à Boulogne-Billancourt, le 25 mars 2017, en la Fête de l’Annonciation.

6 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un magnifique et humoristique jeu de mots culinaire pour exprimer,
de façon poétique, la volupté débridée ! Quelle originalité pour cette
gormandise sensuelle, Bellinus ! Mon vote ! Mon œuvre,“Kidnapping”,
est en Finale pour le Prix Court et Noir 2017 ( Fin du concours le 23 avril… ).
Je vous invite à venir la lire et la soutenir si le cœur vous en dit. Merci d’avance
et bonne journée !

·
Eponine52
Eponine52 · il y a
Savoureux et jouissif à souhait, c'est le cas de le dire ! Mais c'est un vrai menu de roi que tu nous offres là ! de la haute gastronomie !! j'me suis délectée de cette gerbe culinaire et érotique ! Tu manies les mots à la perfection, ils virevoltent joliment bien ! c'est gai, frais et joyeux bref j'adooore donc la conclusion s'impose CHAPEAU A RAS DE TERRE pour cette recette à suivre à la lettre et à consommer sans modération, j'sais pas si t'as lu mais j'ai participé au prix du "noir" avec une très courte nouvelle "vengeance amère" alors si tu l'aimes, merci de me soutenir ! Seulement si tu aimes ! douce journée loin de ce monde insensé ! à bientôt !
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
érotisme humour et jeu de mots. J'ai passé un bon moment à vous lire
·
Bellinus
Bellinus · il y a
Ma fantaisie impromptue m'a le premier surpris ! Je suis heureux qu'elle vous ait divertie.
·
Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
je vous en remercie d'ailleurs et vous souhaite de terminer ce dimanche en beauté
·