3
min

À quoi bon

Image de M_Writter1d

M_Writter1d

54 lectures

38 voix

Trois.
Deux.
Un.
-Courrez!
Je cours. J'oublie. Je lache tout ce que je retenais enfouis. Je jette les lourdes chaines qui encombraient mes epaules et je respire. Je pars en flèche. Je ne dois rien à personne. J'en ai plus qu'assez de cette société hypocrite qui ne sait que se plaindre. Pourquoi je m'éfforce à m'intégrer? Pour qui? Je cours. Je respire. Une inspiration, deux expirations. Les gens finnissent tous par partir, s'éloigner, mourir. À quoi bon? À quoi bon essayer d'etre aimée, apréciée dans ce monde de merde?
Le coup de sifflet rettentit, je ralentis et m'arrete. Je ne m'étais meme pas rendue compte que j'avais dépassé la ligne d'arrivée. À quoi bon. J'appuie mes mains sur mes genoux, le dos courbé vers l'avant, les yeux fermés. Respire. Mes camarades me donnent des tapes dans le dos me felicitant chacuns à leur tour. Je ne relève pas la tete pour leur sourir, trop essouflée. À quoi bon.
-Belle performance Alex.
Je me redresse et souffle, tentant de calmer mon coeur.
-Merci monsieur.
Mes alentours sont flous du au fait que j'ai fermé les yeux trop fort. Respire. Je met un moment avant de retrouver mes sens. C'est une belle journée. Le ciel est dégagé et il ne fait pas encore trop froid. Les feuilles des arbres varient entre un vert pale presque mort, et un orange vif brulant. Je bois ces couleurs. Elles s'encrent dans mes yeux. À quoi bon. C'est une belle vue. Pour toi la vie n'est composée que de nuances de gris. Les feuiles frémissent sur les arbres, s'envolent dans un tourbillon, légères. Elles n'ont rien sur le coeur. Elles n'en n'ont pas. Serait-ce une solution? etre sans coeur? Après tout, à quoi bon.


-Alex! me crie ma mère. À table!
Je descend les escaliers et m'installe à table. Mon petit frère est déja assis, son asiette remplie, il ne manquait plus que moi. Nous sommes trois. On as toujours été trois, on seras toujours trois. Mon frère, ma mère et moi. Mon père est partis quand j'étais plus jeune, à la naissance de mon frère. On s'est toujours débrouillés sans lui, et ca ne changeras pas. On n'as pas besoin de lui, et il ne reviendras pas de toute facon, meme pas pour Casper.
-Comment s'est passé ta journée?
-J'ai un match de hand vendredi soir, vous venez me voir?
-Vous avez fait vos devoirs?
-J'peux dormir chez Clement samedi ?
-21H déja?! Casper débarasse et Alex tu ranges la cuisine aller.
Un diner normal, la routine quoi.
Je me laisse tomber sur mon lit. Ma chambre. Ma chambre c'est mon havre de paix, comme pour tous les ados. Je la garde rangée, sans soutif qui traine. C'est la que je bosse, que je ris avec mes amis qui ont le privilège d'y etre invités, que je pète les plomb tard le soir ou tot le matin quand il fait encore nuit noire. C'est la que j'ai mes ruptures, que je me perds et qu'heureusement, je me retrouve. Je me retrouve toujours. Alex, je la retrouve mais... c'est jamais exactement la meme. Pas assez pour que les autres le remarque. Je les blammes pas les autres. Non, bien au contraire, ca m'évite des explications qu'à moi meme je n'arrive pas à donner. C'est la ou je trouve le sommeil, mon seul refuge ou je n'ai plus à prétendre quoi que ce soit. Il m'emporte tous les soirs, heureusement sans complications.

On ne controle pas ses émotions. On ne controle pas ce que l'on ressent, ou ce que l'on ne ressent pas. J'entend assez souvent des, "j'aimerai ne rien ressentir, m'en foutre. Ca serait tellement plus facile". Et bien, désolée de vous decevoir, ça n'est pas aussi facile. Prenez le d'une personne qui elle, s'en fou réellement mais donnerait beaucoup pour ressentir quelque chose. De la jalousie. De l'amour. Des émotions fortes, pas juste l'avant gout. De la tristesse, de la joie, de la douleur. J'aimerais les ressentir. J'aimerais les sentir m'engloutir, vague apres vague, noyade volontaire, suicide. Coma ethylique lethal, bourrée à n'importe quelle émotion. N'importe quoi tant que ca peut compler ce vide. Je ressens de la tristesse, limité. Ca ne vas pas plus loins que "Ah c'est dommage", "c'etait pas une super journée". De la joie, encore limité au "j'ai passé un bon moment, c'était exactement comme je l'avais imaginé." Les choses simple. Ce que je donnerai pour quelque chose de fort, une douleur submergeante, une tristesse profonde, une joie à son état le plus pure, euphorique! Je n'oublie pas, je suis bien consciente que tous surplus d'émotions, memes positif peut etre lourd à porter. Mais à quoi bon. À quoi bon vivre si tu ne peux pas etre. Simplement etre, toi librement sans avoir peur du jugement?


Le reveil est la clef. Il définit comment seras notre journée. Certains jours, on as pas vraiment d'explication, c'est simplement un mauvais jour. Aujourd'hui n'est pas un mauvais jour. C'est simplement un jour comme les autres. Les cours, le self, les pauses, les amis, de nouveaux souvenir bons et mauvais.
-"Le Tartuffe est un imposteur et un profiteur. Le quiproquo tourne autour du fait que Orgon ne le vois pas et....." Je m'appuie sur mon bras, ma tete glissant lentement hors de ma main en meme temps que la voix de madam Mullor s'estompe et disparait peu à peu.
-"Alex."Maryline chuchote. Je me redresse aussitot, juste à temps avant que ma tete tombe et cogne la table. Je soupire clignant des yeux afin de me réveiller. Maelys ris. Et dire qu'il n'est meme pas midi.

Certains jours, meme ces jours comme les autres sont insuportables. On n'en peux plus de ce cercle vicieux. Infernal. Empoisoné. Je veux partir, m'enfuir. J'ai besoin, je dois partir.

Je suis gay. À quoi bon essayer de la cacher? Ca y'est, c'est décidé je m'en vais.

En compét

38 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Malgré quelques petits soucis avec l'orthographe j’ai été captivée par ton texte poignant qui rend sensible le désarroi du narrateur dans une quête de sensations et d’émotions qui ne le comblent jamais. Ton récit est angoissant et j’ai été saisie par la chute, je t’offre mes voix et mes encouragements pour ton talent (en améliorant la forme ce sera parfait) et mes vœux de réussite.
— le titre est « à quoi bon » mais non, il ne faut pas vous décourager.

·
Image de Yha
Yha · il y a
On est captivé dès le coup de starter jusqu'à la fin, pris dans le tourbillon des mots qui filent...
Pour la note poétique, j'adore le passage " les feuilles des arbres varient entre un vert pâle..." jusqu'à la fin du paragraphe.
Vifs encouragements....
Mes voix!

·
Image de Tranquillou974
Tranquillou974 · il y a
Bonjour M_WRITTER1D,
Mon soutien pour ce texte très personnel et ce magnifique hommage à la liberté.
Certes, votre nouvelle est un peu desservie par une orthographe parfois défaillante, mais vous avez su m'emporter dans votre course et c'est pourquoi je vous attribue les 4 voix dont je dispose actuellement.
J'ai aimé ce cri de révolte et cette candeur apparente, derrière laquelle se cache une grande souffrance intérieure.
La chute m'a beaucoup émue. Tous mes voeux de réussite, donc !
Dans l'esprit de partage inhérent à ce site, puis-je vous inviter à découvrir "Inappétences" ?
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/inappetences
Très bonne continuation à vous et à bientôt je l'espère,
Tranquillou974

·
Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
Très bon texte, bravo ! Mes 5 votes. Dans un autre genre, je vous invite au Vietnam le temps d’un songe si cela vous tente !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/you-hanoi-me-part-2

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Que vaut-il mieux : suivre le courant à contrecœur ou nager à contrecourant de tout son cœur ? Bon courage, Alex !
·
Image de TeuTeu TeuTeu
TeuTeu TeuTeu · il y a
Emporté par votre TTC vous en avez un peu oublié de corriger vos fautes...C'est dommage car le sujet est bien traité et l'histoire intéressante pour un lecteur adulte. Mes voix d'encouragement!!
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
A part les quelques fautes de grammaire et d'orthographe, un bon texte profond qui nous montre l'auteur à la recherche de soi ! Mes votes !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une lente et longue introspection ...
·
Image de Marie
Marie · il y a
Waow. Intense, profond, réel. Magnifique.
·