522 lectures

415 voix

J'ai quitté ma maison, mon commerce, ma ville,
Et j'ai marché, sans voir les blessés et les morts,
Et je suis allé loin, très loin, jusqu'à ce port,
Où m'attend un ferry sur le quai, immobile.

J'ai traversé la mer, gravi bien des montagnes​,
J'ai parcouru les bois, les plaines et les champs,
Et j'ai marché, marché, vers le soleil couchant,
Vers l'Europe rêvée, Angleterre, Allemagne !

Je loge dans un camp où nous sommes dix mille ;
Chaque soir, je m'assieds sur la falaise blanche,
Regardant les bateaux qui franchissent la Manche.

Je les touche du doigt, ferme les yeux, tranquille...
J'entends sonner Big Ben et vois, dans l'ombre grise,
Se mirer Westminster sur l'eau de la Tamise.

415 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
André Page
André Page · il y a
Tous mes votes, bien mérités pour ce poème essentiel, Jean-Paul.
·
Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Les exilés méritent en effet d'être évoqués dans la belle forme classique du sonnet. De l'harmonie pour faire écho à leur souffrance en espérant qu'ils sauront que beaucoup pensent à eux sans haine.
Mes votes.
·
Yann Suerte
Yann Suerte · il y a
Et vos vers migrent au fond de mon âme...Merci de ce touchant partage. Et si vos pas vous y perdent, j’ai laissé ouvertes les portes de mon « Atelier ». Peut-être y trouverez-vous un parfum d’antan....Amicalement. Yann
·
Jean-Paul Labaisse
Jean-Paul Labaisse · il y a
J'avais déjà voté, il y a quelques jours
·
Yann Suerte
Yann Suerte · il y a
Merci beaucoup
·
Charles Duttine
Charles Duttine · il y a
Une sorte d'invitation au voyage ... forcée.
·
Haïtam
Haïtam · il y a
Un très beau sonnet pour ces drames de la vie trop fréquents.
Si une escapade vous tente 'Dès les premières lueurs du jour' pour le prix hiver: http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/des-les-premieres-lueurs-du-jour
·
Sourire
Sourire · il y a
J'ai la chair de poule, mon vote +5, merci pour eux
J'ai en lice un TTC, Même pas peur et une nouvelle, Ringarde...
·
Jean-Paul Labaisse
Jean-Paul Labaisse · il y a
Merci Sourire, j'airai voir vos textes
·
Nelly Chadour
Nelly Chadour · il y a
On dirait le poème d'Hugo pour Léopoldine, mais ici,ce sont bien des vies qui ont été brisées. Merci pour votre empathie.
·
Jean-Paul Labaisse
Jean-Paul Labaisse · il y a
Merci Nelly, la comparaison avec Hugo est flatteuse....
·
Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Soutien confirmé.
·
Fergus
Fergus · il y a
Bonjour, Jean-Paul
Un rêve de migrant comme il doit en exister des milliers : ici, les eaux de la Tamise, ailleurs celles de la Spree...
·
Gouelan
Gouelan · il y a
Il touche du doigt son rêve, immobile et tranquille.
De peur de l'éclater.
·