434 lectures

491 voix

Rendors-toi mon amour.
Ce sont les bruits de tes pas
Sur les pavés
Qui t’ont réveillée.
Le bruit que feront tes talons,
Ce matin,
Quand tu me quitteras.
Pour ne pas revenir.
Rendors-toi mon amour,
Je ne t’en veux pas,
Je sais où est ta vie,
Je sais où sont les spasmes
Qui agitent ton cœur,
Et distordent ton corps.
Même si demain n’existe plus,
Je sais.

Deux petites voix qui crient maman
Quand tu rentres tard,
Ou tôt, selon tes mots d’excuses.
J’aurais dû exister avant,
Mais je t’ai cherchée si longtemps
Qu’il m’a fallu du temps
Pour te reconnaître.
C’est à la fin du mal
Qu’on paie les praticiens,
Le mien sera glacé
Comme un enterrement en hiver,
Comme ces mésanges tremblantes
Sur les branches givrées,
Qui jouent aux amoureuses
Pour trouver la chaleur.
J’ai lu notre avenir
Dans les reflets du vent,
Sur le souffle des flaques,
Les ronces du bitumes,
Le Gigondas de Lucie,
Aussi,
Et il résonnait de tes talons,
Ton regard droit devant,
Dans ce manteau au col relevé.
Tu sais,
Les nuits sont fraîches,
Et les petits matins aussi
Quand il pleut des adieux.

Rendors-toi mon amour,
Laisse-moi croire un moment
Que j’ai toute ta vie devant moi,
Dans tes courbes,
Dans la chaleur de tes cheveux,
La douceur de ta nuque,
Là où se perdent tes cheveux fous,
Là où je voudrais mourir,
Ne serait-ce qu’un moment,
Juste pour répéter,
Juste pour savoir
Ce que sera ma vie.
Ce téléphone qui sonne l’heure.

Ne te rendors pas,
Mon amour,
Je t’aime encore plus fort,
De faire semblant
De ne pas te réveiller,
De me laisser m’habiller
Lentement,
En silence,
Même si ton souffle te trahit,
Et me laisser,
Une dernière fois,
Te caresser des yeux,
Faire le plein de tes rires
De ton visage qui hurlait le bonheur,
Comme on déguste un cru.
Et me brûler une dernière fois
Les rétines
Aux lueurs noires du petit jour.

491 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
Chronique d'une rupture annoncée !
Le deuil d'avant le deuil d'un amour défunt !
Tendre et crépusculaire à la fois !

·
Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Comme une lettre d'adieu où les mots disent un temps révolu qui ne reviendra plus. Le Destin en amour est implacable.
Bouleversant à lire, j'ai oublier de respirer en lisant, j'en avais le souffle coupé à la fin car j'ai eu peur de la chute...

·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
C'est mon chouchou du moment
·
Thara
Thara · il y a
De belles émotions à la lecture...
·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Merci Thara
·
Margue
Margue · il y a
très beau tous mes votes
·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Ah Margue, là vous touchez une corde sensible sur celui-là.
·
Gabrielle Egger
Gabrielle Egger · il y a
magnifique ! ça prends aux tripes merci
@micalement

·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Merci beaucoup Gabrielle
·
Legilimens
Legilimens · il y a
Encore une fois, vraiment très joli, très fin. Beaucoup de mélancolie. Merci !
·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Merci à vous de cette lecture
·
Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
J'ai relu deux fois, c'est très beau..
·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Un grand merci
·
Elisepoupette
Elisepoupette · il y a
Je trouve ce poème puissant et riche en émotions ^^
·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Merci de votre lecture
·
Polina
Polina · il y a
Mes 5 voix sans aucune hésitation!! Il y a tout dans ce poème. Très beau, bravo!
·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Waouh un grand merci Polina
·
Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
De bien jolis vers !
·
Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Merci Céline
·