1
min
Bellinus

Bellinus

34 lectures

9 voix

C’est énorme
Un tel afflux sur le forum !

C’est une aubaine
Des abonnés par centaines !

C’est un vrai typhon
Mes stats crevant le plafond !

C’est in, c’est dingue, c’est insigne
Nuit et jour ils sont en ligne !

C’est inespéré
Sur moi, il (elle) a flashé !

C’est inouï
Je suis son favori !

Pour un cœur de midinette
Un boulevard planétaire
Où tous cliquent, clignotent, votent
Quand mon âme esseulée grelotte.
Car ce jeu-là l’irrite :
Jamais aucun vrai message !
Tant de flashs pourtant, tant d’aspirants, tant de visites
Tous ces mythos ardents qui fourmillent
S’agglutinent sur ma page
Me plébiscitent
Estampillent ma prose
Déshabillent ma pause...

Mais jamais l’ombre d’un soupçon de début de partage
Jamais d'ouverture à une vraie rencontre
Jamais l'esquisse d'une réelle étreinte

Compulsion parasite

Bonheur de pacotille

Ô virtualité, ô rage !


J’abandonne...
... et me réabonne


Car l’espoir est toujours tentant, non ?

Emois, suspense, espérance :
C’est ma came, mon eldorado, mon jackpot, mon pactole, mon banco, mon Loto, mon ridicule à moi !

C’est engageant !

C’est fantastique !

C’est magique !


C’est Meetic !


9 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
une belle anti-pub, le meilleur point de départ pour toute rencontre ratée de qualité
·
Bellinus
Bellinus · il y a
Evidemment, comme prévu, ce poème – qui me tenait lieu de "profil" sur leur site – a été suspendu et supprimé par Meetic !
Du coup, je l'ai remplacé par ces quelques vers d'un autre Poète (autrement talentueux ! Oui, j'insiste : c'est ma découverte de l'été, une poésie, implacable, qui consigne méticuleusement les conneries de notre société et, surtout, les stigmates de la souffrance et de la solitude individuelle. Quelle sensibilité écorchée vive !) :

« Je ne renonce pas à plaire,
Je commence à m’interroger :
Est-ce que je suis vraiment âgé ?
Est-ce que je suis vraiment sincère ?
(…)
Et je ferais n’importe quoi
Pour passer au moins une nuit,
Pour arracher un peu de joie
Auprès de ces corps qui s’enfuient. »

Michel Houellebecq, POESIES

·
Bellinus
Bellinus · il y a
Petit suspense volontaire... In coda venenum. L'honneur de Short est sauf, ouf ! (bis) Mais on ne va pas faire la fine bouche, n'est-ce pas ?
·
Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ouf, j'ai cru que vous parliez de Short Edition ;-))
·
Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Pareil, Fred ^^
·