Hhl

Hhl

1232 lectures

81 voix


Cent cinquante violons parés pour en découdre
Un souffle qui s’arrête, au bord, et qui se tait
Dix-huit lanternes floues éclatées par la foudre
Deux cent treize badauds qui traversent l’été

Trente vitrines. Plus ? Qui s’étonnent, s’enragent
Quinze francs dans ma poche, eh oui… tout ça est loin
Un chapitre nouveau qui s’ose, sur ma page
Un article du Monde érigé avec soin

Un café bien serré, et toi tu es assise
À un mètre, ou bien cent, enfin, je ne sais pas
Est-ce moi, ou alors… Ah bon ? Tes yeux me visent ?
Dix-sept heures. Le temps sans bruit presse le pas

Cent cinquante violons, Vivaldi entre en scène
Cent et un battements de cœur en un seul trait
Mille questions et une : « Où le hasard nous mène ? »
Et puis cette minute où je t’ai rencontrée.

81 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Elisa
Elisa · il y a
Le temps qui passe, l'amour, les mots, la beauté inespérée d'une rencontre...j'aime beaucoup
merci.
·
Ganga
Ganga · il y a
Merci. Mhmhmhmh, je me disais bien qu'il devait y avoir un café! C'est très beau. Alors, j'ai envie d'écrire:
"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendrez-vous". Paul Eluard, mon poète préféré
·
Ganga
Ganga · il y a
Je n'avais pas vu qu'en plus, il était le lauréat! C'est complètement mérité. Et je suis très touchée qu'un poème d'amour qui claque autant, soit primé. ( J'ai l'impression, avoir l'autre texte, d'avoir découvert un indice, et puis finalement un trésor! Hou! C'est la magie de short!!!
·
Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
Bonjour Hhl, je découvre ce magnifique texte. A l'époque j'arrivais à peine sur short et je connaissais peu de monde. Très émouvant et lyrique.... une belle envolée ! J'ai adoré. Bravo pour le prix, il est mérité. Mes amitiés :-)
·
Hhl
Hhl · il y a
Merci Lulla. Peut-être mon seul texte autobiographique ici. Mon épouse (à qui est dédié ce poème) était ravie.
·
Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
Ton épouse a bien de la chance que tu lui dédies de si belles choses :-)
·
Pierrot
Pierrot · il y a
Beau naturellement Car touchant au coeur! Limpide. Je ne saurai dire mieux.
;-)
·
Hhl
Hhl · il y a
Bonjour Pierrot. Merci pour ce touchant commentaire. Et navré pour le retard de ma réponse. Bon week end
·
Zutalor!
Zutalor! · il y a
Celui-ci... Je l'avais complètement "raté", pas vu... Et dieu sait qu'y compris la musique il me parle...Une tout petite remarque - "tout ça est si loin", d'accord -, si tu permets :"Un chapitre nouveau qui s’ose, sur ma page
Un article du Monde érigé avec soin"Pour "oser/ouvrir", ok, mais "article/érigé", désolé, je reste "fermé"... (Non, non, je ne pinaille pas...)Et "Bon dimanche" !
·
Hhl
Hhl · il y a
Bonjour, cher "Zut...".Tout d'abord laisse-moi te remercier pour ta franchise. Etre capable de dire qu'on n'aime pas quelque chose sans pour autant "casser" l'auteur, c'est un exercice oh combien difficile, mais que tu as réussi (ici même) haut la main.Alors, reprenons les vers coupables, un par un (lol)."Un chapitre nouveau qui s’ose, sur ma page"
Là, il faut que je rentre dans les méandres de ma vie privée. Lorsque j'ai rencontré mon épouse (car je crois l'avoir dit, mais ce poème lui est dédié et est quasiment autobiographique), j'étais dans une période où ma "page" était blanche. En d'autres termes, je vivais uniquement des histoires sans lendemain, en soutenant mordicus que l'amour, le vrai, tintin, c'était plus pour moi.
Même si la tournure n'est pas des plus heureuses (je te l'accorde), ce chapitre s'est osé à apparaître, enfin, c'est comme ça que je l'ai vécu.
Deuxième vers :
"Un article du Monde érigé avec soin".
Le mot "érigé" est à comprendre dans le sens "ériger : élever une statue ou un monument avec une certaine solennité". Et il se trouve qu'à l'époque, je lisais beaucoup le monde, d'une part, pour rester en phase avec l'actualité, d'autre part parce que je trouvais que les journalistes se la jouaient grave dans leurs articles. D'où l'idée que les articles étaient, outre écrits, plutôt "érigés".
Voilou pour l'explication.
Bon week end... et bon dimanche ;-).
·
Zutalor!
Zutalor! · il y a
Bonjour cher Maître 2HL,
Merci pour tes deux plaidoiries, fort circonstanciées, et ça fait plaisir de voir quelqu'un ne pas prendre à la légère les (bonnes) remarques, les (z)idées, qu'on lui soumet...La première ne posant pas au départ de problème d'interprétation, si tu le permets, on n'y revient pas.
Sur la seconde, "l'article du Monde érigé"...
Comme une statue, figeant, gravant la vérité dans le marbre, etc. Je vois ce que tu veux dire... Les journalistes qui, pour le coup, s'érigeaient en gardiens des Tables de la Loi, se prenaient pour des Charlton Heston dans "Les Dix Commandements", se la pétaient un peu pour certains, étaient persuadés d'avoir la science infuse ? Je comprends mieux, j'avais ressenti cela aussi, à l'époque...Dis, j'ai relu ton poème, "le" poème de ta rencontre avec "la" personne de ta vie. Et j'aime...
(Un tout petit "truc" encore, peut-être. A la place de :
"À un mètre, ou bien cent, enfin, je ne sais pas"
On est dans la série des "cent", d'accord, mais stp, pas la peine d'exagérer - et je ne joue pas, crois-le bien, "les pinailleurs à déboires" -, je suis sûr que "trois" s'intégrerait parfaitement dans les sonorités de la strophe...)
Sur ce, bon lundi soir !PS : ne pas "casser" un auteur quand on n'aime pas tout ce qu'il vous a mis sous les yeux, c'est bien le moins, cher camarade ! Je ne sais plus qui, ni sous quelle forme, quelqu'un de très grande stature/dimension/autorité reconnue, enfin, "quelqu'un de très bien" a dit, en gros : "dire à un enfant - "ou bien à un adulte ancien enfant" (NDZA) - qu'on aime pas sa poésie, c'est assassiner la poésie..." Hum... J'ai pas envie de me retrouver inculpé pour "assassinage de poésie", moi...
·
Tom Tixry
Tom Tixry · il y a
"Cent cinquante violons parés pour en découdre
Un souffle qui s’arrête, au bord, et qui se tait"Deux vers qui annoncent la beauté de tous les autres !
·
Tom Tixry
Tom Tixry · il y a
Je te présente mes félicitations ! Je viens de lire ton texte dans SHORT 9, je fus ébahi. Bref, j'adore ! J'ai bien fait de voter tiens.
·
Johanna Dupré
Johanna Dupré · il y a
Tu as bien mérité ton prix, là je vois ce que c'est que les vers courts en alexandrins, chapeau je ne sais pas si j'y arriverai, mais c'est en le faisant que je le saurai..
Kiss et merci de m'avoir donné le mode d'emploi que je vais essayer bientôt. MERCI
·
Macha Seruoff
Macha Seruoff · il y a
bravo bruno !!
·
Hhl
Hhl · il y a
Merci Macha :-).
Concernant le mail que je dois t'envoyer, non, je te snobe pas (lol), je suis juste dans le jus en ce moment.
Bise. Bruno
·
Hhl
Hhl · il y a
Bon, après avoir répondu à ces gentils messages, faut quand même que je remercie le comité de Short. Bien sûr, tous ceux qui ont voté pour mes textes, mille merci.
Mais bon. Je suis ici depuis juste quelques mois, j'ai deux concours à mon actif, avec à chaque fois repêchage du comité.
Merci, donc. Pour le chèque, je mets les accents sur quel "e" à Pleplé (lol) ? Faut que j'arrête avec mes blagues à deux balles, moi. Re lol.
·