Sofifee

Sofifee

1105 lectures

260 voix

Au matin frissonnant, les rayons du soleil
Eclairent le jardin de leur pâle lueur
Puis donnent l'étincelle à la prime couleur
Des boutons hésitants quand le printemps s'éveille.

Le frêle papillon s'envole avec l'abeille
Pour goûter au nectar que lui offre la fleur ;
Ses ailes irisées qui cherchent la chaleur
Effleurent doucement la corolle vermeille.

Au détour de l'allée, où l'invite l'oiseau,
Croisant le jardinier caché sous son chapeau,
Il s'écarte soudain et glisse sur la brise...

S'élevant dans les airs, il voit courir l'enfant
Joyeux, vers son grand-père, un filet lâche en prise,
Qui tente d'attraper l'éphémère en riant.

260 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
JPB
JPB · il y a
L'éphémère instant de l'éphémère qui dit à l'enfant:"Hey, mannes !!!"
·
Dady
Dady · il y a
C'est bien agréable et joli
·
Monique Feougier
Monique Feougier · il y a
Très joli mon vote
·
Ophélie Conan
Ophélie Conan · il y a
Quelle belle description d'une belle matinée pleine de vie. J'ai voté.
·
Jean-Luc Briere
Jean-Luc Briere · il y a
Très beau, belle atmosphère à laquelle je suis très sensible. Mon vote.
·
Thara
Thara · il y a
Vote bis !
·
BenSo
BenSo · il y a
Trés belle construction
j'aime beaucoup votre style
mon vote

Bon courage pour cette finale
·
JHC
JHC · il y a
re+1:)
·
Vrac
Vrac · il y a
Demain c'est le printemps. Demain au réveil, je relirai cet élégant poème
·
Sofifee
Sofifee · il y a
Merci beaucoup Vrac, bon dimanche !
·