800 lectures

103 voix


Il ne reste, là-haut, perché dans le mistral,
D’un grand rêve écroulé qu’un lambeau magistral.

De ce qui fut un roc aux puissantes courtines
Quelque donjon encor dresse entre les ruines
Un mur en souvenir de son faste d’antan.
Surpris, le passant croit, dans l’ombre du titan,
Voir des spectres fouler son débris millénaire.
Échauguettes et tours, muraille tutélaire,
Le flot, presque à ses pieds, lui tisse des reflets
Où se fondent la roche et ses merlons défaits.

À l’heure où vient la nuit, quand l’or au noir se mêle,
Un rayon fourvoyé ceint le soir de dentelle.
Le veilleur alors tend vers les cieux crénelés
Son pourpris ardéchois plein de trous étoilés.

103 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Claire Rousset Lys
Claire Rousset Lys · il y a
Une belle émotion en lisant ton poème qui traite du même lieu que j'ai décrit dans mon fantôme du chateau de Crussol.. Merci pour cela
·
Kie
Kie · il y a
J'ai beaucoup ton ami fantôme. Sans doute est-ce un de ceux qui hante mes vers.
·
Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Magnifique
·
Kie
Kie · il y a
J'aime qu'on aime, merci, Sylvie.
·
Claire Rousset Lys
Claire Rousset Lys · il y a
Merci infiniment de me faire la courte échelle..
·
Ganga
Ganga · il y a
Je me promène dans tes belles ruines, Kie. Où es-tu?
·
Kie
Kie · il y a
Ici ! Dans les ruines.
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Farceur va !
Eh bien quel poème je découvre ce soir ;-).
·
Vivien
Vivien · il y a
de très jolies sonorités, j'aime beaucoup !
·
Kie
Kie · il y a
A ceux qui aiment les beaux vers, je recommande ceux-ci.
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/leilah-1
·
Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Vraiment magnifique ! Un prix largement mérité. Merci à Zutalor de m'avoir permis cette découverte. Très belle écriture. Bravo Kie.
·
De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Mon vote encore Kie pour ces vers envoûtants ... J'adore.
·
Kie
Kie · il y a
Très sympa d'être passé par ici, merci De l'Air !
·