Yannick Pagnoux

Yannick Pagnoux

1274 lectures

168 voix


Chère, en ai-je passé des soirs à vous attendre
Fidèle au rendez-vous près du petit bosquet,
Je restais là, planté, comme un âne au piquet
Dressant l’oreille au pas que je croyais entendre.

Et vous étiez moqueuse à défaut d’être tendre
M’infligeant chaque jour un nouveau sobriquet.
J’étais selon l’humeur, « Chien-Chien », « Nounours », « Biquet »,
Tant, qu’à mon seul amour, j’ai cessé de prétendre.

Pourtant, après trente ans, je crois lire en vos yeux
Je ne sais quel regret intime et merveilleux
De me voir, près de vous, à jamais solitaire.

Mieux vaut rire, à présent, de nous être manqués
En rêvant au civet que l’on aurait pu faire
Avec tous les lapins que vous m’avez posés.

168 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Coum
Coum · il y a
Il est préférable d'en rire de lapins
·
Arlo
Arlo · il y a
Bravo. Arlo
·
Décar
Décar · il y a
un amour si durable (de lapin) et ne prenons pas les vessies pour des civets
·
%%%%
%%%% · il y a
Ah oui, ça change ! Bravo.
·
Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Lu ET écouté avec beaucoup de plaisir.
J'ai adoré !
+1
·
Patman
Patman · il y a
L'art d'allier humour et poésie... J'aime beaucoup !
·
Zenso
Zenso · il y a
Bonjour Yannick.
Je trouve votre texte bien mieux écrit qu'il n'est lu (trop rapide à mon goût surtout les deux premières strophes.)
Je vous remercie ce poème est très frais et plein d'humour, j'aime beaucoup.
·
Chan Tal
Chan Tal · il y a
Il est génial celui là ! L'image du civet est à mon avis très habile.
La cuisson est lente mais le plat délicieux.La lecture et l'écoute m'ont déposés un sourire jusqu'aux oreilles.
Merci pour ce bon début de journée :D
·
Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
merci j'ai moi même adoré la lecture de mon texte sauf mon nom de famille puisque le x se prononce lol
·
Hhl
Hhl · il y a
Oh nom de Zeus !
P'tain de sonnet. Ça faisait un moment que je le voyais, ton civet de lapin, juste le titre, et je sais pas pourquoi je suis jamais venu lire.
En fait, pour être transparent avec toi, je sais pourquoi. C'est le titre. Je rejoins Laroche sur ce point. Le titre ne rend pas à ton sonnet l'honneur qui lui est dû. J'espère, qu'à l'époque où tu as gagné, il ne s'est point trouvé de grincheux dénigrant ton prix.
C'est, je crois, à ce jour, mon poème préféré de toi. Peut être parce que c'est un sonnet, et que cette forme poétique est un peu mon bonbon, mon saint graal.
Tu as rendu hommage à la poésie.
Bravo. Je vote, ce serait impensable de faire autrement.Bruno. Impressionné.
·
Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Un parfait bravo: techniquement rien à dire superbement ma-sonnet et je dirai même plus ayant lu d'autres oeuvres c'est écu-sonnet,
le sujet et son traitement :fin, drôle, avec une chute vraiment inattendue. La pin-cée d'humour qui relève un plat joliment parfumé.
En résumé de la rigueur et de l'originalité, le tout arrosé d'autodérision et d'humour.
Le cocktail est parfait. Même si je ne suis pas le premier à le dire, je suis heureux de l'avouer
·