892 lectures

87 voix


Ta lèvre tremble sur ma lèvre et c’est étrange
Et familier aussi, comme une vibration.
Ma main immobile sent ton ondulation
Ou la pressent plutôt comme elle s’en arrange.
Je n’entends pas ta voix, pourtant elle demande :
« Tu te souviens d’avant ? Du temps de Babylone ?
Des rumeurs de la rue, de l’appel des marchandes,
Des porches décorés de nymphes et de faunes,

Des visages sculptés aux creux des encoignures ?
Des jardins en surplomb, et de tous les parfums,
Des cascades de fleurs qui ombraient les fruits mûrs ?
Et l’eau qui jaillissait au milieu des bassins,
Sous la statue qui voyait au-delà des mers ?…
Ces cadrans qui marquaient nos balades solaires ?
— Je me rappelle les airs du joueur de flûte,
J’ai souvenir de tout, mais pas de nos disputes. »

Ta lèvre tremble sur ma lèvre et c’est étrange
Et familier aussi, comme une vibration.
Ma main immobile sent ton ondulation
Ou la pressent plutôt comme elle s’en arrange.
Ta voix a bien changé, elle m’a murmuré
Qu’il ne suffira pas de répéter cent fois
La même phrase et de sourire au même endroit…
Ça ne suffira pas pour te faire rester.

Il faudra un amour dur comme une opaline,
Léger comme un pollen et poli comme un marbre.
Il faudra que les fleurs remontent dans les arbres,
Que l’antique cité renaisse de ses ruines.
Il faudra, quand les eaux reviendront vers la source,
Les trilles d’un grillon à travers la mousse.
Il faudra que le jour concentre ses rayons
Pour enflammer la nuit au bout de l’horizon.

Je n’entends pas ta voix, pourtant elle demande :
« Te souviens-tu vraiment du temps de Babylone ?
Peut-être y aurait-il erreur sur la personne ?
— Ça va me revenir, il faut que tu m’attendes. »
Ton souffle caresse mon souffle et me répond
Que l’heure tourne, il dit. Il dit que tu t’en vas ;
Je ne vois pas tes yeux, ils sont déjà là-bas.
Où s’en vont les danseurs, où s’en vont les chansons ?

Alors tout me revient… Je te dois un aveu.
Ma bouche parlera de tout ce que tu veux
Et mon rire mordra ton oreille de joie.
Je sens le battement. Il faut que tu pardonnes.
C’est que depuis toujours, je n’ai aimé que toi.
Ce qui remonte au moins au temps de Babylone !
Il n’y a plus d’horloge, il n’y a plus de peur.
J’ai un portrait de toi imprimé dans le cœur.

87 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Charlotte Talon
Charlotte Talon · il y a
Belle déclaration
·
Image de JHC
JHC · il y a
n'est-ce pas? Merci Charlotte, votre visite me fait très plaisir:)
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
C'est magnifique !
·
Image de JHC
JHC · il y a
J'aime beaucoup ce commentaire! Je l'apprécie d'autant plus en sachant qu'il est désintéressé:) Content que ça t'ai plu Virgo, à bientôt:)
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Le plaisir a été pour moi, JH !
·
Image de Chantrene
Chantrene · il y a
Superbe et d'une profondeur sublime
·
Image de JHC
JHC · il y a
merci pour ce petit mot Chantrene
·
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Joli poème ! De la passion dans ces images. Sur un registre passionné, je vous propose une rose.
Elle est jolie et élégante... mais un peu coquine !
Allez la retrouver sur ma page. Elle vous contera son histoire et espère vous charmer un peu...
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/la-rose-de-mirepoix

·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Très beau poème agréable à lire et parfaitement réussi. J'aime. De la part de Tilee auteur du poème "transparence" en lice dans la dernière ligne droite prix été 2016. Je me permets de vous inviter à le lire et à le commenter si vous en avez le temps.
Merci à vous. Tilee

·
Image de JHC
JHC · il y a
Merci Tilee:)
·
Image de Jonathan Lévêque
Jonathan Lévêque · il y a
Magnifique. +1
·
Image de JHC
JHC · il y a
C'est gentil Jonathan, merci!
·
Image de Jonathan Lévêque
Jonathan Lévêque · il y a
Bonjour, je vous invite à venir lire mon poème "En 7 lettres" sur ma page
·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
délicat
·
Image de JHC
JHC · il y a
Merci pour ce mot Nabelle;-)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Tel un Chironimo sur les quais de Lorient
Je cherche en vain mes félicitations
Avec retard les voici en bouquet
J'avais aimé bien sûr ces vers très émouvants.

·
Image de JHC
JHC · il y a
Grand merci Fred. ça me fait très plaisir de vous voir par ici, et peu importe la date:-)
·
Image de Nicckki
Nicckki · il y a
joli bravo
·
Image de JHC
JHC · il y a
Merci Nicckki, je suis heureux qu'il vous ait plu. Merci d'être venue voir:)
·
Image de Silo
Silo · il y a
J'arrive depuis peu sur ce site et je prends connaissance petit à petit de ce qui y a déjà été publié. Et parmi les lauréats du Grand Prix été 2015 votre texte, sur le thème "Rien n'est jamais acquis" est assurément celui qui me plait le plus. Les images en sont terriblement belles et vous avez trouvez le juste dosage entre nostalgie, crainte sourde, apaisement et optimisme. Un vote (certes après la bataille) pour votre Babylone !
Si vous le coeur vous en dit, je vous invite à découvrir mon poème, sur un thème proche, celui du pardon : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-revenant-1

·
Image de JHC
JHC · il y a
Bienvenue, grand merci pour avoir lu, et pour votre vote, il n'est jamais trop tard!
·