14
min

Les Lovegood

Ennelle

Ennelle

383 lectures

178 voix

"Xenophilius, il faut que l'on parle."
Le jeune sorcier lève la tête de sa paperasse et pose un regard interrogateur à sa compagne. Pandora, sa chère et tendre Pandora, se tient devant lui, un sourire mystérieux sur les lèvres.
"Oui ma colombe ? Cela ne peut pas attendre ? Je suis en train de terminer cet article sur les paris frauduleux dans les matchs de Quidditch et je crains de perdre mon inspiration si je ne rédige pas tout d'un coup....
- Xenophilius Lovegood, il faut VRAIMENT que l'on parle...
- Je n'ai rien fait de grave j'espère ? J'ai bien fait attention à ne pas faire de bruit en ouvrant le portail ce matin, pour ne pas déranger la doxy qui dort sous le porche des voisins... Ils sont venus se plaindre ? Je n'ai rien entendu !
- Pose moi cette plume à papote et regarde moi."
Le journaliste pose à regret son outil et se plie à la demande de la jeune femme. La sorcière, d'à peine vingt ans, est éblouissante. La longue chevelure blonde et ondulée épouse parfaitement son visage clair et angélique. Aujourd'hui encore, il s'étonne qu'elle ait accepté de sortir avec lui lorsque, arrivé à son dernier jour de cours à Poudlard, il a pris son courage à deux mains et a été voir les élèves de troisième années pour lui demander un entretien privé. A l'époque, l'adolescente de treize ans à peine ne s'intéressait pas au gringalet de dix-sept ans qu'il était, et encore moins aux garçons tout court, à vrai dire. Elle a vu sa démarche comme une expérimentation et a donc accepté de le fréquenter, du moment que cela n'était pas en inadéquation avec son emploi du temps. Avec le temps, elle s'est attachée à lui et a même accepté sa demande en mariage. Il reste désormais quelques semaines avant la cérémonie, et Xenophilius est beaucoup plus angoissé que la mariée elle-même.
En parlant de la fiancée, elle se met de profil et semble attendre une remarque. Le jeune homme a beau se tourner les méninges dans tous les sens, il ne comprend pas ce qu'il doit voir. Pandora n'a ni changé de coiffure, et elle a déjà porté cette tenue il y a quelques jours de cela. Elle est, par ailleurs, ravissante dans cette robe bleue qui va de pair avec ses yeux. Au bout de cinq bonnes minutes, le magicien décide de donner sa langue au chat et le fait savoir à sa compagne. Cette dernière rit alors aux éclats.
"Allons, c'est normal que tu ne puisses rien voir, puisqu'il n'y a RIEN à voir !
- Alors qu'est-ce que je dois deviner ma colombe ? Il faut que tu me le dises, que je ne me sois pas arrêté au milieu de mon article pour rien !
- Ah la la, il faut toujours tout te dire mon cher Xenophilius... Tu es sûr que tu n'as pas la moindre idée ?
- Ah non, pas du tout, pas une seule inspiration !
- Xenophilius, tu vas devenir papa."
Et là, le grand blanc. Xenophilius Lovegood, vingt quatre ans, journaliste, futur responsable de son propre journal, bientôt marié à la plus belle sorcière du monde, va devenir père. Et il a le souffle coupé.
"Xenophilius ? Chéri ? tu ne dis rien ?
- Euh...
- Tout va bien se passer tu sais ? Tu seras un père fantastique...
- Ahh...
- Tu vas voir, aie confiance...
- Il va falloir que l'on déménage."
Il perd connaissance, le rire de Pandora en fond sonore.

**

"Foi d'agent immobilier, je suis sûre et certaine que cette maison est faîte pour vous !"
La bouche de la femme qui vient de prononcer cette affirmation se tort dans un rictus. Xenophilius a beaucoup de mal à se concentrer sur tout ce que l'agent immobilier peut bien leur dire, tant la pression de trouver le domicile familiale pèse sur ses épaules. Pandora à côté de lui semble parfaitement dans son élément et rit même aux tentatives de blagues de la commerciale. Afin de se donner plus de crédibilité, la femme a tenté de s'habiller et de se maquiller comme les moldus. Le sorcier n'est toutefois pas bien sûr que le résultat soit véritablement probant. Leur accompagnatrice a opté pour un look de blonde décolorée, avec un goût très prononcé pour les auto bronzants, un maquillage bleu et rose pastel qui jure terriblement avec le tailleur vert kaki. Et cette odeur ! Quelle odeur ! A croire qu'elle a dormi dans un pigeonnier rempli d'hiboux qui n'a pas été nettoyé depuis plusieurs semaines.
Dans leur quête du foyer familial, ils ont été jusqu'au Devon, et précisément dans le petit village de Loutry Sainte Chaspoule, dont des connaissances leur ont vanté le cadre "idéal pour pouvoir élever des enfants". L'endroit ne paie pas de mine, les habitations sont très espacées des unes des autres, et les voisins sont donc à plusieurs kilomètres, assurant ainsi une tranquillité au quotidien. Toutefois, le bourg est constitué de plusieurs maisons de ville biscornues, toutes collées les unes aux autres, entourant une fontaine dans laquelle se prélassent des crapauds ainsi que des grenouilles. Dans chacune des maisons se trouvent un commerçant, moldu ou non. Si c'est le cas on lui a alors jeté un sort de confusion. Il y a même un bureau de poste pour les moldus habitant le village. Ainsi, les familles peuvent vivre avec des commerces de proximité leur permettant de ne pas avoir à se déplacer trop loin pour faire leur courses. Après tout, toutes ne peuvent se vanter d'avoir un ou plusieurs elfes de maison pour gérer le quotidien, et la poudre de cheminette est quand même un budget ! Quelques malins ont voulu faire leur propre poudre, mais la plupart s'est retrouvée à Sainte Mangouste. Des effets non désirés sur les productions artisanales ont été détectées, notamment des séparations de corps (on peut retrouver son bras dans la cheminée du voisin alors que le reste du corps est arrivé à bonne destination par exemple), ou encore pire, la non reconstitution du voyageur à son arrivée. Ce qui peut être fort problématique, surtout lorsqu'il s'agit d'enfant, car il faut alors utiliser du Poussos, expérience fort douloureuse qui ne peut garantir que l'os reconstitué suive le reste de la croissance future.
"Oh... Xenophilius... Cette maison est parfaite..."
Pandora soupire d'aise. Le sorcier sort alors de ses pensées pour observer l'objet qui a su attirer l'approbation de sa compagne. Il s'agit d'une tour noire pas droite entourée d'un jardin totalement en friche, bourré de gnomes à chasser. La jeune femme attrape la main de son conjoint et écrase une larme qui commence à perler au coin de l'oeil.
"Nous serons très bien ici."
"Tu... Tu en es vraiment sûre ma colombe ? Cela me semble plutôt en mauvais état... pas véritablement près pour y accueillir un enfant en bas âge...
- Mais qu'est-ce que tu racontes ? Regarde, c'est parfait ! Nous avons une belle cuisine, un living assez grand pour pouvoir y mettre ton espace de travail, deux chambres à l'étage avec une salle de bain et cerise sur le gâteau, il y a un grenier ! Je pourrai donc m'y installer pour mes expériences sans craindre que le bébé ne vienne par curiosité !"
La joie de Pandora est palpable, et ce n'est pas l'agent immobilier qui va la contredire. Elle hoche même frénétiquement de la tête, toujours avec ce sourire qui fait peur. Xenophilius reste sceptique face aux arguments de sa fiancée, bien que la mention de son espace de travail pour son futur journal le séduit un peu. Il s'avance un peu au hasard. Tout est sombre, des murs extérieurs à ceux de l'intérieur. Un grand escalier en colimaçon trône en plein milieu de la place, desservant ainsi tous les étages. Au niveau luminosité, ce ne sont pas ces quelques ouvertures par-ci par là qui vont faire grand chose. Le sorcier a donc beaucoup du mal à s'imaginer écrire tous ses futurs articles dans le noir. Au moment où il va émettre une contestation, il constate qu'il est désormais seul au rez-de-chaussée. La jeune femme ainsi que leur accompagnatrice ont pris les escaliers et sont déjà en train de d'attribuer la fonction de chaque pièce de l'étage. Xenophilius monte alors précipitamment les marches, les enjambant à quatre par quatre, et arrivant au seuil d'une des chambres, stoppe net. Les deux femmes ont lancé un sort de projection afin de mieux visualiser l'emplacement du mobilier. Et juste devant lui se trouve un petit berceau bleu ciel, très délicatement décoré de différentes pierres minérales. A côté se trouve un rocking chair, dont le balancement lui fait imaginer Pandora assise dedans, berçant leur enfant à venir, chantant une berceuse ou une mélodie quelconque. Le plafond est éclairé de petits globes rappelant le ciel constellé d'étoiles que les deux amoureux aiment admirer le soir venu.
Le sorcier s'approche alors de sa compagne et la prend dans ses bras. En déposant un baiser sur sa tempe, il lui murmure :
"Tu as raison, cette maison sera parfaite pour nous."

**

Le jour du mariage approche à grand pas. Xenophilius se tient droit comme un piquet devant le miroir, son père près de lui, vérifiant centimètre par centimètre qu'aucun défaut n'apparaisse subitement sur sa tenue. Choisie par Pandora, le fiancé porte un costume moldu appelé "costume trois pièces". Celui-ci est composé d'un pantalon à pince plutôt serré, d'un gilet et d'une veste. Pour agrémenter la tenue, il y a rajouté une boutonnière et une cravate. La vérification terminée, les hommes partent donc se mettre en place devant l'autel monté dans le jardin des parents de la mariée. Avec le contexte actuel avec ces Mangemorts qui vous accusent dès qu'ils le peuvent de trahison pour sympathie avec les moldus... Bref, une condamnation à mort est si vite arrivée qu'il est plus judicieux de faire très peu de vague même pour un bel évènement comme son propre mariage.
L'autel est composé d'un pupitre blanc abrité par une tonnelle, elle même décorée par des fleurs aux couleurs printaniers. Des chaises ont été disposées tout autour à l'attention de l'assemblée. Une petite allée a été préparée pour la procession, faîte de petites dalles blanches et de pétales de roses fraîchement détachées. Sur le côté, le sorcier reconnaît aisément sa mère pleurer à grand bruit, se mouchant théâtralement dans le mouchoir qu'elle a apprêté pour l'occasion.
Des AAAHH et des OOOHH se font entendre parmi l'assemblée. Xenophilius fait face à l'autel et a donc le dos tourné. Il ne peut voir sa promise, et pourtant la curiosité le démange fortement. A côté, son meilleur ami et témoin Paracelsus Crockford affiche un air émerveillé, lui murmurant tout excité "Félicitation mon vieux Xenoph', ça y est, on y est vraiment !". Ne tenant plus, le marié prend une grande inspiration et se retourne pour voir arriver sa future promise. Et en a le souffle coupé.
Pandora arbore une robe blanche à la coupe traditionnelle, mais sur laquelle ont été cousues minutieusement de délicates broderies dorées. Sa longue chevelure blonde a été rassemblée en une magnifique tresse tombant nonchalamment sur sa hanche, agrémentée de différentes fleurs, toutes enchantées pour briller subtilement. Il y a aussi des papillons bleus volent tout autour d'elle. On aurait dit un être féerique sorti tout droit d'un livre de conte enchanté pour enfant. Elle marche droit vers lui, tenant gracieusement le bras de son père, lui-même très ému pour l'occasion.
La journée se passe comme dans un rêve. Le buffet est parfait et pour l'occasion ils ont emprunté les elfes de maison de certains membres des différentes familles. Les proches, famille, amis les entourent de leur affection et les jeunes mariés vont même jusqu'à annoncer leur bonne nouvelle : très bientôt, d'ici quelques mois, plutôt en début d'année à venir, il faudra accueillir un tout nouveau membre dans la famille Lovegood.

**

"Luna, ma princesse, à table !"
Une ombre blanche descend rapidement les escaliers. Xenophilius a parfois du mal à réaliser qu'il y a à peine trois ans de cela, ils accueillaient leur petit bébé Luna, portrait craché de sa mère, toute en blondeur et grâce. Quelques mois plus tard, le plus grand mage noir de tous les temps disparaissait, permettant ainsi au monde de vivre en paix. La petite fille était un bébé calme qui ne pleurait pas plus que nécessaire, uniquement en cas de fatigue. Sinon, le reste du temps, elle était tout sourire et aimait beaucoup babiller. A présent, la fillette a grandi et a décidé que chaque jour a son propre thème, Aujourd'hui par exemple est la journée des princesses. Ainsi, elle arbore une robe blanche bouffante, avec une coiffe ridiculement trop grande pour elle, dotée d'un long voilage qui va jusqu'aux chevilles. Mais elle est très fière de sa tenue, créé par sa chère maman La Fée.
En parlant de cette dernière, la sorcière arrive comme par enchantement devant la table, portant un plateau rempli de différents plats. Depuis l'arrivée de Luna dans leur vie, Pandora s'est mise en tête de lui faire découvrir toutes les gastronomies possibles. Elle collectionne donc depuis plus de deux ans tous les livres de cuisine qu'elle peut trouver dans les librairies, et n'a pas hésité à s'inscrire à un club de correspondance culinaire. Elle mélange donc sans hésitation aucune les cuisines asiatiques avec celles plus épicées tex-mex. C'est pour, comme elle aime le dire, permettre à leur enfant d'élargir son éventail gustatif et pour eux de voyager à moindre coût.
"Allez, à table mes amours !
- Oh chouette maman, où allons nous manger aujourd'hui ?
- Eh bien j'ai hésité entre le Japon et l'Italie alors nous aurons en entrée des sushi et en plat des pâtes à la carbonara. En dessert je nous ai fait du pudding, comme je sais que tu aimes ça mon petit lapin d'amour.
- Super !"
La petite fille s'installe à table avec beaucoup d'allégresse et attrape une fourchette, tapant avec sur la table pour marquer son impatience.

**

"Papa, papa, c'était trop bien à l'école aujourd'hui ! J'ai joué avec Elinor !
- Ah, la petite des Harrisson ! Vous avez joué à quoi ?
- A la marchande ! Mais elle est trop bizarre Elinor, je n'aime pas à jouer avec elle tu sais, elle ne comprend rien !
- Comment ça mon lapin ?
- Bah regarde, pour les courses, maman elle envoie un hibou, ou son sort de lumière le Pa... Pa... Patro?
- Patronus...
- Oui voilà. Ou encore elle parle à la cheminée ! Ben là je voulais passer une commande d'ours polaire par la cheminée et Elinor elle s'est moquée de moi !
- Ah...
- Tu vois, quand je te dis qu'elle ne comprend rien, elle ne sait même pas qu'on peut parler par la cheminée !
- Oui... Et sinon tu as fait quoi d'autre à l'école ?
- Oh, on a écouté la maîtresse nous raconter des histoires et nous avons appris une nouvelle chanson, tu veux que je te la chante ?
- Avec plaisir ma chérie..."
Le père de famille soupire de soulagement. C'est l'idée de Pandora d'inscrire Luna à l'école maternelle des moldus afin qu'elle se fasse des amis, arguant qu'étant fille unique, elle n'a donc pas beaucoup d'enfant de son âge pour pouvoir jouer avec. A cet âge, la magie et l'imaginaire se mélangent facilement. Toutefois, ils n'ont pas pris la peine de lui expliquer la subtilité entre le monde magique et le monde moldu, chose que Xenophilius commence à regretter. A chaque retour d'école de la petite fille, il s'inquiète de connaître les dernières (mes)aventures de la petite Lovegood, craignant devoir appeler un Oubliator et donc devoir expliquer aux enquêteurs le motif de l'inscription de la petite fille en école moldu plutôt que de la garder à leur domicile.
Toutefois, il ne peut nier le fait que grâce à ce temps libéré de la petite Luna, Le Chicaneur a pu voir le jour. Fondé avec son ami de toujours Paracelsus Crockford, la ligne éditrice du journal est de dénoncer tout ce qui est caché par le Ministère. Ils fonctionnent principalement par source inconnue ou encore quelques indics par ci par là qui acceptent, en échange d'une Bièraubeurre ou autre service sonnant et trébuchant, de donner quelques informations croustillantes. Paracelsus travaillant à l'encontre de l'avis de sa femme, c'est donc Xenophilius qui accueille tout l'outillage dont la fameuse presse à imprimer. Pour gagner en luminosité, avec l'accord de Pandora, le journaliste a créé une ouverture sur une des façades de la maison et y a installé une énorme fenêtre qui commence au niveau de l'étage des chambres et descend jusqu'au rez-de-chaussée.
La sorcière, comme prévu lors de la visite de la maison, a installé son laboratoire au grenier. Passionnée par les potions depuis ses études à Poudlard, elle a refusé de travailler en tant que professeur de potions pour une prestigieuse école étrangère, mettant en avant sa volonté d'aider la recherche et d'inventer des formules destinées à la médecine. Il ne compte plus le nombre de fois où il a entendu des explosions provenant de l'étage, mais comme sa femme n'arrête pas de lui dire de sa voix guillerette "tout va bien, ne t'inquiète pas, c'est juste une goutte de... (à vous de choisir l'ingrédient de votre choix) qui réagit mal avec le reste de la potion !", il a fini par se faire au bruit.

**

Ce soir, tout est calme. La nuit est tombée relativement tôt aujourd'hui, ce qui n'est pas bien choquant en cette période de l'année. La nature a revêtu son long manteau blanc, et c'est avec plaisir que Luna se promène dans les champs voisins de la maison, bien emmitouflée dans son manteau. Elle regarde les quelques petits flocons de neige qui apparaissent doucement dans le paysage. Tout est calme et ce silence est apaisant.
Subitement, une explosion en provenance de la maison survient. En son fort intérieure, la petite fille se dit qu'il ne s'agit pas d'un accident anodin. Elle se décide à retourner sur ses pas, pressant de plus en plus l'allure, voyant le feu se propager au niveau du grenier. Maman était en train de travailler lorsqu'elle avait quitté la maison, est-ce qu'elle va bien ? Elle voit enfin les contours de la haie entourant leur propriété, et constate que le jardin s'est transformé en champ de ruine, parsemé par-ci par-là de pierres encore rougeoyante de feu. L'enfant atteint enfin le portail et le pousse. Elle voit alors à ses pieds une forme inanimée. Elle s'approche doucement, et reconnaît une longue mèche blonde. Puis elle reconnaît ce visage, sous toute la suie. Maman...
Tout se passe très vite, Xenophilius attrape sa fille et la serre très fort contre lui, l'empêchant de regarder trop longuement le corps sans vie de sa mère. Bon nombre de voisins arrivent peu de temps après, proposant leur aide aux Lovegood, de quoi manger, de quoi se couvrir le temps que les Aurors, Oubliators et autres employés du ministère puissent mener leur enquête à son terme. Ils sont même logés quelques temps par les Faucett, qui ont, dans leur gentillesse, acheté des habits pour Luna, n'ayant pas de fille pouvant lui prêter de quoi se vêtir. La magie a pu reconstruire leur maison, mais n'a pas pu ramener la mère de famille à la vie. Quelques jours plus tard, les enquêteurs les recontactent.
Le résultat est sans appel. Pandora avait mélangé deux potions, voulant faire combiner leur bienfaits respectifs. Toutefois, elle n'avait pas prévu qu'ils étaient en total contradiction et que le résultat aurait été une explosion mortelle. Heureusement qu'à ce moment là, ni Luna ni Xenophilius étaient à la maison. L'enfant se promenait, et le père revenait d'un rendez-vous avec l'un de ses indics. Les deux Lovegood se sont toutefois murés dans le silence depuis le décès de la jeune femme, et même la famille ne réussit à leur soutirer un mot. Ils passent leur journée assis sur le canapé, se tenant la main, attendant que la journée passe, prenant leur repas dans le silence, se nourrissant des petits plats apportés par les voisins bienveillants. Luna a, de même, refusé de retourner à l'école des moldus, ne voulant se séparer de son père. C'est sans compter sur la visite du notaire de la famille Caerphilly (il s'agit du nom de jeune fille de Pandora). Il s'agit d'un homme rachitique à l'air très sévère. Il a toujours une serviette en cuir à la main et des lunettes au bout du nez. Il s'assit en face du père et de la fille et sans cérémonie aucune, déplie un parchemin.
"A mon cher Xenophilius et à ma tendre Luna.
Si Maître Paperasse vous lit cette lettre, cela signifie que l'une de mes expériences a eu raison de moi. Je me doute que vous devez être très peinés de mon départ subite. Mais sachez que je vous aime tant que mon esprit sera toujours avec vous. Je veux que vous continuez à vivre dans la joie. Je veux que vous alliez au bout de vos rêves.
Xenophilius, promets moi de bien prendre soin de notre petit lapin. Promets moi aussi de faire du Chicaneur un journal de grande renommée.
Luna, ma chérie, deviens une magnifique jeune femme, cultivée, fière et forte. Sois le pilier sur lequel ton père pourra compter en cas de coup dur.
Prenez soin l'un de l'autre, pour moi. Pensez à moi, mais ne soyez pas triste. Et lorsque vous apprendrez la découverte d'une nouvelle potion, réjouissez vous pour moi.
Je vous aime.
Pandora."
L'homme de loi enchaîne ensuite avec le testament à proprement parlé de la jeune femme. Elle avait apparemment tout prévu et avait donc par conséquent préparé un petit pécule à léguer à son époux ainsi que sa fille. Il leur est donc possible de vivre confortablement, tout en continuant, pour Xenophilius, de développer son journal, et à Luna de choisir son école de sorcellerie. Elle a aussi en son nom un peu d'argent légué par sa mère "en guise d'argent de poche".

**

Luna a désormais onze ans. Elle se tient à côté de son père sur la plateforme neuf trois quart de la gare de King's Cross, observant le Poudlard Express qui va la mener à sa nouvelle école. Elle est un peu inquiète de laisser son père seul, étant donné qu'elle ne l'a pas quitté depuis le décès de sa mère. Mais Xenophilius lui sourit tendrement, et s'agenouille devant elle, lui prenant les deux mains.
"Mon lapin. ça y est, tu vas pouvoir voir le lieu où ta mère et moi nous nous sommes rencontrés. Je te souhaite de te faire beaucoup d'amis aussi dans cette école. Sache que, peu importe dans quelle maison tu seras, nous sommes déjà très fiers de toi, maman et moi."
Il l'embrasse tendrement sur le front, et attrape sa malle ainsi que la cage du hiboux acheté quelques jours plus tôt pour les monter dans le train.
"Allez ma chérie, c'est l'heure d'y aller. Je t'écrierai tous les jours. A toi de trouver le temps pour me répondre !"
Il rit, et la jeune fille entre dans le train avec le sourire.

178 VOIX


Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Marco
Marco · il y a
Bonne chance, pour ce bon texte.
·
Arlo
Arlo · il y a
Votes confirmés par Arlo avec un grand plaisir.
·
Merlin28
Merlin28 · il y a
Félicitation... et merci d avoir partagé ce moment chez les Lovegood....
Je vous invite à lire ma balade entre deux monde au bord de l eau
·
Chantane
Chantane · il y a
bonne chance
·
Aurore Lievain
Aurore Lievain · il y a
Félicitations pour cette placeet je renouvelle mes encouragements.j espère vous permettra de gagner et mettre à l honneur peut être un futur talent. Bonne chance
·
Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations pour cette Finale et bonne chance ! Mes votes renouvelés ! Je vous invite à venir lire et soutenir, si vous les aimez, mes trois œuvres automnales, “Soleil automnal”, “Chrysanthèmes” et “Ombres”. Merci d’avance !
·
Agathe Valenza
Agathe Valenza · il y a
Bravo pour la finale ! Mes votes à nouveau :) Je suis également en final si tu pouvais venir me soutenir... :D
·
Potter
Potter · il y a
J'ai vraiment bien aimé bravo ! Tu as mon vote !
Si tu veux voir ma nouvelle :
Neville mène la résistance à Poudlard
·
Caroline Ethier
Caroline Ethier · il y a
J'ai dévoré cette histoire comme un pot d'Häagen-Dazs à la pâte à biscuits; avec passion et délice! Tu as mon vote, bien évidemment!! :D <3
·