11
min

La nouvelle ère

Rachel Berthelot

Rachel Berthelot

4332 lectures

539 voix

(Cette fanfiction fait référence à l’article de la Gazette du sorcier du 08 juillet 2014 :
« [...] Sa célèbre cicatrice en forme d'éclair n'est maintenant plus la seule marque que Potter porte sur son visage. Une méchante coupure lui traverse la pommette droite. Lorsqu'on essaye d'en savoir davantage sur l'origine de cette coupure, on se heurte à la réponse habituelle du ministère de la Magie :
— Comme nous vous l'avons déjà dit pas moins de 514 fois, Mrs Skeeter, nous ne faisons aucun commentaire sur le travail top secret des Aurors.
Que cachent-ils donc ? L'Élu est-il impliqué dans de nouveaux mystères dont nous aurons à subir prochainement les conséquences ? Le monde va-t-il de nouveau sombrer dans une nouvelle ère de terreur et de chaos ? [...] »
... et je risque gros en vous laissant lire ça !)


J’ouvre la boutique de bonne heure ce matin. Le soleil baigne déjà le Chemin de Traverse dans une douce atmosphère, lumineuse et, évidemment, magique. Depuis mon premier voyage dans le Monde Moldu, je ne cesse de m’émerveiller devant la beauté du nôtre. Je me retourne face à mon petit commerce : les peintures commencent à s’animer au milieu de tout mon bric-à-brac. Je marche jusqu’au comptoir, faisant virevolter les pans bleutés de ma robe dans mon passage. Le portrait de mon ancêtre Brigitte s’éveille à son tour, ainsi que ses instruments.
— Bonjour !
Elle me sourit d’un air endormi, les cheveux hirsutes. Ses lunettes en demi-lune dissimulent un peu sa fatigue, mais je la connais assez pour connaître l’origine de son manque de sommeil. J’entends du bruit à l’étage : les monstres seraient déjà réveillés ? Je relève les yeux vers l’escalier, mais plus aucun son ne me parvient. Ils doivent certainement chercher une bêtise à faire. Je devrais interdire leurs visites chez George quand je les ai plusieurs jours à la maison... Mais dans ce cas, je risque de perdre ma place de « meilleure tata du monde entier » ; le dilemme est de taille.
Le carillon annonce l’arrivée de quelqu’un dans la boutique. Aussitôt, mon oiseau-parleur se met à chantonner :
— Bienvenue chez Feather Wenlock ! Cessez de rêver les yeux fermés, laissez de côté vos portoloins et balais, voyagez sans bouger grâce à la beauté ! Bonjour Blaise Zabini !
Mon regard se détourne instantanément vers l’entrée et, plus précisément, vers le bellâtre à la peau chocolat qui s’y trouve. Je le rejoins à la hâte et baisse d’un ton pour que les jumeaux n’entendent pas.
— Par la barbe de Merlin ! Blaise, qu'est-ce que tu fais ici ?
— Moi aussi je suis content de te voir, Wenlock, ironise-t-il en croisant les bras.
Son costume beige et gris le met en valeur plus que je ne le souhaiterais. J’essaie pourtant de rester impassible.
— Encore une commande qui ne te servira jamais, je présume ?
Il plonge son regard sombre dans le mien, et je me sens légèrement fléchir.
— Je ne suis pas ici pour ça.
Tiens donc. Mr Zabini me harcèle depuis des mois pour m’offrir une bièraubeurre, et aujourd’hui, il viendrait pour autre chose ?
— Tu es seule ici ?
Ça y est, je m’attends au pire.
— Non.
Son visage se durcit.
— Dis-moi qui est là.
— En quoi ça te regarde ? je m'indigne.
— C’est le Ministère qui m’envoie. S’il te plaît, c’est très important.
Je comprends que quelque chose ne va pas, et décide donc d’être honnête.
— Les jumeaux Scamander.
Sa mâchoire se resserre.
— Ils doivent les récupérer quand ?
— Cet après-midi...
Il passe nerveusement une main sur son crâne rasé.
— D’accord. Ecoute-moi : monte, dis-leur de ne pas faire de bruit et de ne pas bouger, mets en place un sortilège de protection et reviens ici.
Devant l’urgence détectable dans sa voix, je me rends à la chambre des petits le plus rapidement possible, sans en demander davantage. Je trouve Lorcan suspendu à une étagère tandis que Lysander lui pousse les pieds vers le haut pour le soutenir.
— Besoin d’aide ?
Ils tombent sur le lit sous la surprise et je m’approche pour prendre l’objet de leurs cascades : le pot à cookies.
— On va jouer à un jeu...
— T’es pas fâchée ? me demande Lorcan, la tête à l’envers.
— Je me fâcherai si je dois vous emmener à l’hôpital Ste Mangouste. En attendant, essayez de faire attention.
— Super ! Alors, c’est quoi le jeu ?
— Je vous donne un cookie à chacun, et je redescends avec le pot.
— Et tu manges le reste ?
Lysander éclate de rire :
— Après elle ressemblera à une prune dirigeable !
J’esquisse un sourire avant de leur sortir deux gâteaux.
— Celui qui sera le plus sage et fera le moins de bruit aura un autre cookie quand je remonterai. Conclu ?
Ils hochent la tête d’un même mouvement en attrapant leur friandise, et je m’éclipse de la pièce en refermant derrière moi. Je verrouille alors le loquet et sors ma baguette d’un pan de ma robe.
— Protego totalum... Protego horribilis, Protego maxima...
La bulle lumineuse s’étend doucement autour de la porte et disparaît peu à peu. Je redescends alors les marches, pose les cookies sur mon comptoir, et trouve Blaise qui guette l’extérieur depuis l’entrée.
— Tu vas me dire ce qu’il se passe maintenant ?
Il secoue la tête.
— Je ne sais pas vraiment. On m’a dit que ça se préparait sur le Chemin de Traverse et qu’ils allaient envoyer des Aurors dans chaque boutique pour sécuriser les lieux... J’ai préféré venir ici.
Je hausse un sourcil dubitatif.
— Depuis quand t’es un Auror ?
— J’en suis pas un.
Comme il ne semble pas enclin à donner plus d’explications, je me contente d’observer à mon tour l’allée relativement peu fréquentée.
— Jolie baguette, souffle-t-il. Aussi élégante que toi.
— Merci. Du bois de rouvre. Cœur en plume de Paon Blanc, extrêmement souple.
— Ça fait rêver.
Je lui adresse un regard en coin.
— Il y a du mouvement.
Mes yeux suivent la direction qu’il m’indique, et je vois trois Aurors transplaner à quelques mètres de nous. La fumée blanche se dissipe dans le sillage de leurs pas alors qu’ils rejoignent différentes boutiques ; George est dehors, et il semble inquiet.
Je sursaute alors qu’un autre Auror fait son apparition, juste devant la porte. Il entre immédiatement et j’ai tout juste le temps de faire taire le carillon avec un Reducto afin qu’il reste au-dessus du passage.
— Bonjour, désolé du dérangement. Blaise.
— Harry.
Croisant les bras, j’attends en vain des explications.
— Vous pouvez me dire ce que vous faites, Mr Potter ?
— Pas maintenant... Feather, c’est ça ?
S’il est absolument normal que je connaisse son nom, ça l’est moins qu’il sache le mien. J’acquiesce d’un signe de tête.
— Il y a quelqu’un d’autre ici ?
— Les enfants de Luna, répond Blaise à ma place.
Le visage de l’Auror marque son inquiétude, et je commence très sérieusement à avoir peur. Il me jauge un instant avant de conclure :
— Ça ira. Nous allons nous occuper du problème et tu resteras ici pour que personne n’entre, d’accord ?
Je retiens ma panique comme je peux.
— C’est quoi au juste le problème ?
Soupirant, il jette un coup d’œil à Blaise qui détourne son attention vers la rue.
— On a entendu des rumeurs sur des rassemblements de mages noirs.
— C’est tout ? C’est assez maigre. Allez donc à l’Allée des Embrumes, il n’y a que ça !
— L’un d’eux serait un descendant de Voldemort.
Mon souffle se coupe. Voilà des années que je n’avais pas entendu ce nom tristement célèbre, et il n’y a que Mr Potter pour le prononcer sans frémir d’effroi... Il n’y a toujours eu que lui.
— Comment serait-ce possible ?
— C’est ce qu’on essaie de découvrir.
Son regard se pose sur moi et je ressens toute l’autorité du Ministère dans son ton :
— Reste avec les enfants, d’accord ?
Comme si j’avais le choix. Mais je n’ai pas le temps de répondre ; une ombre s’abat sur la façade d’en face. Une fumée noire se déplace à la vitesse d’un transplanage pour atterrir devant la boutique des Weasley, à l’angle de la rue.
— Tu veux que j’y aille ? demande Blaise.
— Non, attendons de voir ce qu’il fait. George est au courant, il est prêt.
Mais la silhouette ne semble pas décidée. Certaines personnes commencent à se retourner sur son passage, et ça n’augure rien de bon...
— Je sors. Blaise, couvre-moi, et au moindre souci...
Il se tourne vers moi.
—... Tu montes, et tu transplanes loin d’ici avec eux.
Je hoche la tête avant de le regarder partir. Tout ça me remémore d’horribles souvenirs datant de ma première année à Poudlard. Lorsqu’on a vu Harry Potter s’éloigner du champ de bataille, et qu’il s’est dirigé vers le cœur de la Forêt Interdite...
Zabini retient la porte pour l’ouvrir plus rapidement en cas de besoin. Je ne peux pas m’empêcher de penser aux garçons à l’étage...
— Et si je partais tout de suite ? j'émets l'hypothèse à voix haute. Je les mets en sécurité et je reviens vous aider.
— Ils surveillent sûrement tous nos mouvements. Tout doit paraître normal, pas question de bouger.
Autant je comprends sa façon de penser, autant mon instinct de louve protectrice me crie d’objecter... Mais soudain, une lumière verte traverse la rue en direction d’Harry, et Blaise me quitte en m’ordonnant :
— Ne bouge pas !
Il n’est plus temps de penser à s’enfuir. Des sortilèges frappent de tout côté maintenant que la rue est déserte, enfin presque : je distingue trois personnes dont une femme, trop jeune pour se trouver là. Et pourtant, elle s’approche des Aurors avec la même férocité dans le regard que celle de ses compagnons. Un autre mage noir apparaît, sortant de chez George. Mon cœur rate un battement. Angie, les enfants... La scène se déroule si vite sous mes yeux. Encore une silhouette encapuchonnée, puis une deuxième. Ils se battent bien, mais les Aurors ont du sang de guerriers dans les veines. Mr Potter mène sa troupe d’une main de maître et ils parviennent à réduire leurs effectifs peu à peu.
C’est alors que les mages commencent à s’en prendre aux bâtiments bordant l’allée. Les fenêtres explosent en un florilège d’éclats, tombant sur le sol en tintements ininterrompus. Les petits... Les jumeaux doivent être en train d’assister à ça.
— Protego maxima... Salveo maleficia... Protego horribilis...
J’ensorcèle la façade avec détermination, empêchant ainsi les sorts d’atteindre l’étage. Je me retourne ensuite vers mes tableaux, et les fais léviter pour qu’ils se mettent au milieu du chemin. Les éclairs jaillissent derrière moi. Je dissimule l’escalier du fond avant d’affronter la rue et la vision qu’elle m’offre : Blaise est allongé sur les pavés. Je sors de la boutique sans réfléchir et le rejoins en courant, lançant des Protego autour de nous. Il écarquille les yeux en me voyant m’agenouiller à sa gauche :
— Qu’est-ce que tu fais ?!
Sa main est plaquée sur son abdomen en sang.
— Stupéfix !
Je lève ma baguette et nous protège mentalement de plusieurs attaques du même mage noir, aux cheveux tressés et à la cape en cuir.
— Expelliarmus ! je lance dans sa direction, mais je rate ma cible.
— Mets-toi à couvert ! me scande Zabini.
— Reducto !
Cette fois, je vise son collier, qui se resserre autour de son cou jusqu’à rendre difficile sa respiration. Il cesse d’avancer. Je me défends d’une nouvelle attaque. Je ne peux pas vérifier la plaie de Blaise sans risquer de nous faire tuer, alors autant se battre.
— Levicorpus !
Ma baguette fend l’air de plus en plus violemment alors que j’entends les gémissements de douleur de mon ami. Je vois finalement George intervenir ; il va bien. Harry et les autres tentent de nous rejoindre, et je crois que l’un d’eux y est parvenu lorsqu’une ombre surplombe la mienne... Mais ce n’est pas un Auror. Je me sens soudain affaiblie, dépourvue de volonté et désespérée par ce combat. Le poids de la défaite inévitable me fait fléchir, je manque de tomber sur Blaise... Quand je vois une lumière blanche se rapprocher de nous sur la droite. Je me baisse et le Patronus corporel représentant un cerf bondit au-dessus de moi, faisant fuir le Détraqueur. Je retrouve instantanément mes forces et, avec elles, ma détermination à sortir Zabini de là. Un nouvel éclair traverse le Chemin. Quelqu’un pousse un cri. Je nous protège d’un autre maléfice avant de me rendre compte que Blaise a perdu connaissance.
— Mobilicorpus.
Je soulève mon ami pour l’approcher de ma boutique, mais le repose en voyant le Détraqueur revenir à l’assaut : je lève ma baguette en pensant aux deux garçons qui assistent certainement à la scène.
— Expecto patronum !
Un cygne argenté et majestueux s’échappe de mes pensées et déploie ses ailes face à la créature au manteau de lambeaux. J’entends les Aurors gagner du terrain jusqu’à nous, la dernière des mages noirs disparaissant dans un écran de fumée. Le Détraqueur est loin à présent, et moi je suis à bout de souffle. Mr Potter s’accroupit près de moi et je remarque l’entaille sur sa joue.
— Ça va ?
Il acquiesce en retirant la main de Blaise afin de voir l’étendue des dégâts.
— Il va s’en sortir ? je demande à mi-voix.
— C’est un coriace. George ? Tu peux l’emmener à Ste Mangouste ?
Le Weasley nous rejoint et me serre brièvement contre lui avant de se pencher vers le blessé. Ils se volatilisent aussitôt.
— Je dois monter. Les enfants doivent être terrifiés...
L’Auror se redresse et pose une main sur mon épaule en hochant la tête.
— Fais le nécessaire. Les Oubliators vont aussi intervenir pour que les commerçants et passants ne se rappellent pas de ce désastre.
— Quoi ? je m’étrangle. Vous ne pouvez pas faire ça !
Il me jauge un instant.
— Les personnes qui se sont enfuies aujourd’hui n’oublieront pas nos visages.
— Je comprends ce dont tu veux parler. Tu conserveras ta mémoire ainsi que ceux qui se sont battus contre eux, mais personne d’autre ne doit savoir. Ce serait la panique.
Je baisse les yeux un instant, comprenant qu’il parle de Rolf et Luna. Je coopère à contrecœur, puis monte rejoindre les petits sorciers.
— Finite incantatem, je murmure devant leur porte.
Ils me sautent dessus alors que j’ai encore la main sur la poignée.
— Wouaaah Tata, c’était trooop bien !
— Tu nous montres un autre tour ?
— S’il te plaîîîîîîît ?!
Leurs yeux m’implorent alors que j’essaie de les faire asseoir sur l'un des lits. Leur excitation m’atteint comme un sortilège en plein cœur... Ils sont si jeunes, comment pourraient-ils comprendre que ce n’était pas qu’un spectacle ? Que ceux qui se sont couchés ne se relèveront peut-être jamais ?
Comment l’avons-nous fait, à leur âge ?
— Ok, je vous montre un tour.
Ils se mettent à faire des bonds sur le matelas, et j’attends patiemment qu’ils se calment pour sortir ma baguette, et prononcer comme un murmure :
— Oubliettes...
Leurs derniers souvenirs sont happés par la plume de Paon qui détient ma magie, et je les laisse reprendre conscience en ressortant de la chambre. Un, deux, trois...
Je pousse à nouveau la porte et ils me fixent tous deux avec un immense sourire.
— Alors, qui a été le plus sage ?
Ils lèvent le doigt d’un même mouvement, et je souris, un brin soulagée.
— Accio cookies.

Je reste avec eux le temps que l’ordre soit rétabli en bas. Mr Potter en personne nous rejoint à l’étage, et je comprends que c’est pour s’assurer que « le nécessaire a été fait ». J’ai toujours su que les Scamander entretenaient de bonnes relations avec les Potter, mais je ne m’attendais pas à voir Lysander et Lorcan se précipiter dans ses bras... Je me relève du lit et autorise les garçons à jouer dans la bibliothèque afin pouvoir lui parler en privé.
Installés sur les marches descendant à ma boutique, j’évite de regarder la nouvelle cicatrice qu’il porte, et nous restons silencieux plusieurs secondes avant que je ne me lance.
— Comment va-t-il ?
— Il a déjà demandé à te voir...
Un sourire étire mes lèvres malgré moi. Il doit très bien se porter, dans ce cas !
— Il a insisté pour être avec toi, tu sais.
Je repose mon attention sur lui alors qu’il me fixe de ses yeux émeraude. Il finit par lâcher :
— Désolé, c’est pas mes affaires.
— Vous allez les retrouver ? j’élude habilement.
— C’est notre métier, oui.
— Et si ce n’est pas le cas ?
Il semble hésiter.
— Toute aide est la bienvenue...
— Non, c’est faux. Vous effacez la mémoire de ceux qui peuvent vous aider.
— Pas la tienne.
Je me tais, le soupçonnant de vouloir me faire passer un message. Sauf que je n’ai pas besoin de lire bien longtemps entre les lignes.
— Sois les oreilles et les yeux des Aurors, tout comme le sont Blaise et George. Ils ne veulent pas t’embarquer là-dedans, moi si.
Je hoche la tête avec conviction, jette un œil en direction de la bibliothèque, et baisse d’un ton pour que les enfants n’entendent rien :
— Je ferai ce qu’il faudra pour qu’ils ne vivent pas ce qu’on a vécu.
Il esquisse un sourire. Ma comparaison doit lui sembler dérisoire après toutes les atrocités qu’il a enduré, mais je nétais qu’une gamine... Et ce ne sont que des gamins. Il se relève et se tourne vers moi pour m’aider à faire de même. Une fois debout, il s’appuie à la rambarde.
— Ça va aller, m’assure-t-il. On a déjà localisé le Détraqueur. On va les coincer, faire taire ces rumeurs de pseudo-héritier, et tout sera à nouveau comme avant.
— Bien Mr Potter.
Il rit, moqueur :
— C’est Harry, juste Harry.
— Très bien, juste Harry.
Il se détourne vers la sortie, et je relativise en me disant qu’il a sûrement raison.
Tout ira bien.

539 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Black Jack
Black Jack · il y a
Merci d'avoir partagé avec nous, cette fiction. Un bijou en matière d'écriture. J'aime beaucoup +
·
Michel Pierron
Michel Pierron · il y a
Une histoire bien écrite je vote !!
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci beaucoup :)
·
Claire
Claire · il y a
C'est un texte très joli ! J'en suis toute subjuguée ! On a l'impression d'être vraiment dans la suite du récit !
Merci pour ce moment magique !

·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci infiniment pour ce superbe compliment ! (Et navrée du temps de réponse... Oups.)
·
Loute
Loute · il y a
Bravo pour cette histoire particulièrement prenante et pour ce style simple, mais envoûtant ! :)
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci beaucoup d'avoir laissé votre impression :D
·
Loute
Loute · il y a
Je vous en prie, c'était un plaisir ! :p
·
Caroline Doppler
Caroline Doppler · il y a
A quelques secondes de la cloture des votes, on est tous avec toi ma belle !
Gros bisous, t'es la meilleure <3

·
Franco
Franco · il y a
Bonne Chance Rachel... Un ami de Sylvie G.
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci Franco !! :D
·
Chouette
Chouette · il y a
je ne dis que çà!!!
·
MQPS
MQPS · il y a
Super elle est en buis c'est la meilleure!
·
Funghi
Funghi · il y a
J'ai adoré l'histoire !
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci Funghi, ça me touche ! :)
·
Threestar Eve
Threestar Eve · il y a
Bonne chance & bon voyage ;)
·
Fusco3
Fusco3 · il y a
Les Fusco3, Agathe et Cie te souhaient tout de bon ! Bravo et bonne continuation.
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci les Fusco !!! :D <3
·
Richard Lambolez
Richard Lambolez · il y a
Bravo Rachel et bonne chance
On pense a toi
Fabienne Richard

·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci Fabienne, merci Richard !!
·
Nanou
Nanou · il y a
A suivre de près ! j'attends la suite avec tout autant de fantaisie et d'imagination !Je m'évade vraiment dans un autre monde ! ça fait du bien alors merci et à bientôt ...
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci Nanou :) A très bientôt !
·
Claire Le-Mée
Claire Le-Mée · il y a
Hop ! Un vote pour la tête de classement, qui mérite bien tout ces votes ! Beau texte, lisible et agréable !
N'hésites pas à aller voir ma participation au concours fanart :
http://short-edition.com/oeuvre/strips/les-maraudeurs-et-lily-1

·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci beaucoup, ça me touche ! Je te souhaite bonne chance ! :)
·
Claire Le-Mée
Claire Le-Mée · il y a
De rien, et merci :)
·
Fechitalove
Fechitalove · il y a
Super histoire, bravo !
·
Liloub
Liloub · il y a
Super texte ! C'est super bien écrit, j'ai adoré et je te soutiens à fond !!
·
Frederic Livyns
Frederic Livyns · il y a
Très chouette texte! J'ai voté aussi :-)
·
Kelly
Kelly · il y a
Bravo! Très beau texte! :) xxx
·
Sylvie Bar
Sylvie Bar · il y a
Croise les doigts pour toi. Bizz
·
Erwan-David Shane
Erwan-David Shane · il y a
Me voilà aussi avec mon vote. gros bisous et gros merde...
·
Fran Fine
Fran Fine · il y a
je croise les doigts pour toi, c'est un sacré beau concours! Les studios d'Harry Potter *o* whaou, je te le souhaite vraiment!
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci infiniment ‹3 N'hésite pas à partager :D
·
Camille Tissot
Camille Tissot · il y a
Bonne chance on est derrière toi :)
·
Vanessa Imhoff
Vanessa Imhoff · il y a
Félicitation pour cette finale ma belle!!! je revote!!!!!!!!!!! <3 <3
·
Karen Platel Rédactrice-correctrice
Karen Platel Rédactrice-correctrice · il y a
Je n'ai qu'un mot à dire... ou plutôt une lettre : M**** ! En résumé : bonne chance !
·
Venusia Angelite
Venusia Angelite · il y a
Dernière ligne droite... Bonne chance !
·
TheBest Sandrine
TheBest Sandrine · il y a
A voté, vu sur le mur de Christine Bechar et partagé bonne chance <3
·
Aurelie Venem
Aurelie Venem · il y a
Je croise les doigts, bravo!
·
Laura Beltran
Laura Beltran · il y a
J'attends la suite !!! ;) bonne chance Rachel
·
Karen Platel Rédactrice-correctrice
Karen Platel Rédactrice-correctrice · il y a
J'apporte avec plaisir ma contribution à ce concours. Bonne chance.
·
Pierrette Lavallee Scotté
Pierrette Lavallee Scotté · il y a
voilà, je viens de voter Rachel, je te souhaite bonne chance :)
·
Morrigan K. Stern
Morrigan K. Stern · il y a
Dans le pur style HP .... J'adore ! La suite c'est pour..???? <3
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci ma sister <3 :D
·
Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
J'aime beaucoup, cet OC dégage beaucoup de mystères j'aimerai bien en savoir plus ! As-tu prévu une suite ? En tout cas, j'ai voté ! N'hésite pas à passer lire la mienne ^^
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci beaucoup :) De plus en plus de monde m'en demande une, alors je vais peut-être me laisser tenter... ;)
·
Stephane Garrigos
Stephane Garrigos · il y a
Je vote aussi, j'aime beaucoup :)
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci Stéphane :D
·
Clémentine Martinez
Clémentine Martinez · il y a
J'ai passé une bonne lecture, en lisant ta fanfic donc j'ai voté, l'histoire est vraiment sympa, j'aime l'idée d'un personnage nouveau. Merci pour cette histoire
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci beaucoup Clémentine, merci infiniment !
·
Julien
Julien · il y a
Bonjour Rachel. Bravo pour cette histoire. Tu renoues très bien avec le monde de Potter et tu nous démontres qu'écrire une suite à la saga est tout à fait possible. Je suis moi-même en compétition avec "Harry Potter et la lune noire de Schrodinger" mais je vote quand même +1
·
Rachel Berthelot
Rachel Berthelot · il y a
Merci pour ton commentaire, bonne chance ;)
·
KateDau
KateDau · il y a
Super fanfiction! Bonne chance!
·