Forum | Le Tripot

Le jeu TUC-O-FI: (2)

Oriel
Oriel · il y a
Des mots et une phrase imposés pour qui relève le défi.

D'un commun accord, les joueurs ont décidé d'ouvrir une nouvelle page, l'ancienne étant trop lourde.
Nous vous attendons nombreux
·

Pour poster des commentaires,
JACB
JACB · il y a
190 : La phrase : N'imitez rien ni personne, un lion qui copie un lion devient un singe.
Les mots : Tarte à la crème ; daphodile ; Abutyrotomofilogène ; Psittaciser
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
"Where is Brian?"
Peter avait pris la question en pleine figure et comme on était en avril et qu'un gros bouquet de narcisses trônait sur le bureau de Miss Butterton il ne trouva rien de mieux que de répondre: "He is in the daphodiles!" ce qui lui valut un éclat de rire général.
Donald, le simplet de la classe – abutyrotomofilogène chronique comme se plaisait à le qualifier Miss Butterton – commençait en brave perroquet à psittaciser la réponse de Peter quand une tarte à la crème surgie du plafond s'écrasa sur sa tête dans un second éclat de rire général.
Miss Butterton eut un petit gloussement sarcastique.
Le nouveau distributeur automatique de custard pies était d'une précision diabolique; sur son fronton un néon affichait la maxime du jour: "N'imitez rien ni personne, un lion qui copie un lion devient un singe. Victor Hugo"
·
JACB
JACB · il y a
Bravo Vegas! Vous avez gagné de nous pondre le 191!
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Merci! Je vais y réfléchir
·
Volsi
Volsi · il y a
ah, délicieux choix que celui de Butterton en écho à Abutyrotomofilogène :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
J'en ai bavé pour dégoter ce nom-là !!
·
Volsi
Volsi · il y a
Eugène était un salaud, qui pérorait sans cesse, la bouche pleine de mots inconnus pour le simple plaisir d’embarrasser son interlocuteur. Face aux pauvres d’esprit, la méthode était aussi blessante et écœurante qu’une tarte à la crème écrasée en plein visage que l’entarté serait, de surcroît, condamné à manger. Eugène avait dit à Gontran qu’il était abutyrotomofilogène. C’était une manière perverse de se gausser de son innocence. Désemparé face à ce terme étranger, Gontran s’était contenté de psittaciser comme un vulgaire mainate, espérant sans doute que la répétition le conduirait potentiellement à en comprendre le sens. J’étais outrée. Alors bien que l’on m’ait souvent rebattu les oreilles d’un « n'imitez rien ni personne, un lion qui copie un lion devient un singe», j’avais envie de donner une leçon à cet empaffé d’Eugène et je lui avais asséné : « assieds-toi là au milieu de ce beau parterre de daphodiles, je reviens dans un instant et nous verrons si toi, abruti, tu es rotofilophile Eugène ! » et j’étais partie chercher ma débroussailleuse !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Tu as bien éclairci le sujet! Tu peux débrancher l'engin maintenant :)
Et bravo
·
Volsi
Volsi · il y a
Tu comprends pourquoi je suis contre l'eugénisme...
·
JACB
JACB · il y a
Enfin une courageuse qui ne s'en laisse pas conter! Chapeau bas Volsi, la dernière phrase est une oeuvre d'art!
·
Volsi
Volsi · il y a
ha ha, oui ! Même pas peur ! :-)
·
JACB
JACB · il y a
189: Par l’entremise de Ninon il s’était retrouvé catapulté en épouvantail dans cette soirée très privée. Sa matière grise caligineuse surchauffée au champagne qui coulait à flot s’engourdit comme pasteurisée par l’air froid du parc quand les yeux bandés et tournicotant on le lança dans une partie coquine de colin-maillard. Ses mains s’attardaient volontiers …On le retrouva au petit matin, allongé sous un chêne en train de bredouiller :
- c’était dur, c’était mou, c’était carré et rond… bref, il hésitait encore
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Très jolie partie de colin-maillard et chute bien amenée.
·
Oriel
Oriel · il y a
Défi numéro 189 , même joueur joue encore!
4 mots : caligineux, épouvantail, entremise, pasteurisé
La phrase : c’était dur, c’était mou, c’était carré et rond… bref, il hésitait encore
·
Alec Mojerev
Alec Mojerev · il y a
Madame Rosa lui avait conseillé de chercher en lui. "Vous trouverez la solution en vous j'en suis sûre. C'est une tache difficile, mais utile, vous verrez." Madame Rosa était psy, à Novograd. Il l'avait rencontrée par l'entremise de son voisin. Depuis, il plongeait des heures dans l'introspection. Et plus il fouillait dans l'univers caligineux de son cerveau, moins il y voyait clair. Aucun épouvantail qui puisse tout expliquer, comme le croyait Madame Rosa. Non, que du brouillard. Par les fenêtres de son crâne, ce qu'il voyait, c’était dur, c’était mou, c’était carré et rond… bref, il hésitait encore. Tout ce bazard dans sa tête serait-il un jour nettoyé, pasteurisé? Peut-être qu'une bonne gifle à Madame Rosa lui ferait plus de bien se demandait-il.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
C'est vrai ça défoule. La spontanéité a du bon parfois.
·
JACB
JACB · il y a
Plutôt prendre ses cliques et ses claques!
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Oui, au moins une gifle c'est dur et c'est carré !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Je me repends, avec cette version qui garde le mystère...

La veille, invité par l'entremise d'une copine, il avait passé une soirée plutôt arrosée. Il se leva pâteux, la tête comme un épouvantail et l'esprit caligineux. Et maintenant, sous la lumière crue de cet univers pasteurisé, il tâtait le corps abandonné : c'était dur, c'était mou, c'était carré et rond.. bref, il hésitait encore. Soudain, il prit sa décision et son bistouri et attaqua les chairs du patient.
·
Alec Mojerev
Alec Mojerev · il y a
Joli début !
·
Alec Mojerev
Alec Mojerev · il y a
La chute est... dure!
·
Emerillon
Emerillon · il y a
La veille, invité chez des inconnus par l'entremise d'une copine, il avait passé une soirée plutôt arrosée. Il se leva pâteux, la tête comme un épouvantail et l'esprit caligineux. Et maintenant, dans l'atmosphère pasteurisée du bloc opératoire, il tâtait le corps anesthésié : c'était dur, c'était mou, c'était carré et rond.. bref, il hésitait encore. Soudain, il prit sa décision et son bistouri et attaqua les chairs du patient.
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Il l'avait rencontrée par l'entremise d'un fâcheux camarade.
C’était dur, c’était mou, c’était carré et rond… bref, il hésitait encore.
Là c'était sombre, obscur, caligineux... l'épouvantail l'encouragea d'une oeillade.
Là c'était blanchâtre, laiteux, pasteurisé... alors il plongea
·
Alec Mojerev
Alec Mojerev · il y a
Bien écrit mais... ça fait peur
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
la première fois seulement :)
·
JACB
JACB · il y a
Un non-voyant peut-être ?
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
ou un novice...
·
Oriel
Oriel · il y a
Efficace!
·
Oriel
Oriel · il y a
Défi numéro 189, si vous le permettez
4 mots : flavescent, califourchon, ambiguë, chorège
La phrase : Calfeutré dedans sa loge, la concierge priait en vain
·
Emerillon
Emerillon · il y a
j'ai souvenance d'avoir écrit sur ce défi...
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Pas plus gros que celui d’une poule, l’oeuf aux nuances flavescentes reposait en couveuse au Museum d'Histoire Naturelle de Paris. Quelques jours plus tard, sa coquille se craquelait et s'en extirpa une créature aux contours ambigus qui se faufila hors du laboratoire sans qu'aucun appareil ne l'ait détectée.
En cette année 2089, la capitale française s'apprêtait à fêter le tricentenaire de la Révolution. Généreux chorège, Paris avait fait les choses en grand et d'immenses tréteaux dressés sous la Tour Eiffel attendaient les artistes qui le lendemain devaient se succéder sur scène pour réjouir la population.
Dans l'effervescence des derniers préparatifs nocturnes, personne ne remarqua l’animal qui grimpa le long du monument et s'installa paisiblement sur sa pointe sommitale.
Sauf la concierge d’un immeuble aux alentours qui, s’étant levée pour un besoin naturel, avait écarté le rideau de sa fenêtre. C’est avec horreur qu’elle aperçut la chose. Laquelle se mit à enfler, enfler, enfler…
Terrifiée, hypnotisée, elle ne pouvait détacher ses yeux de la bête devenue gigantesque à califourchon sur la Tour Eiffel.
Incapable de sortir un son, calfeutrée dedans sa loge, elle priait en vain.
Déjà la queue du monstre balayait le Champ de Mars …
·
Oriel
Oriel · il y a
C'est vrai, je suis une gourde, je remets ça. Finalement, on trouve toujours quelque chose à raconter encore! merci Emerillon
·
JACB
JACB · il y a
Ai eu un petit message de Cadaveski remerciant de faire vivre le Topic...Alors je partage...Et haut les mots! continuons à rire....sans contrat!
·
Oriel
Oriel · il y a
mes félicitations également JACB
·
Volsi
Volsi · il y a
je me demande si la lecture de ce petit message n'a pas inconsciemment orienté mon texte produit juste après ;-)
·
Emerillon
Emerillon · il y a
188/
les mots : asticoter, grigri, estafette, réticulé
La phrase : 'Les jours s'en vont, je demeure'
·
Volsi
Volsi · il y a
Je suis un tueur en série qui vient d’être attrapé. Assis dans l’estafette derrière la grille réticulée qui sépare le conducteur des scélérats de mon espèce, j’affiche un sourire mauvais.
Dans ma poche, mon gri-gri - de quoi asticoter le conducteur, ricané-je à part moi - un gros ver blanc trône dans une boîte sur laquelle j’ai inscrit : « les jours s’en vont, je demeure ».
J’ai toujours été fasciné par David Lynch (surtout par Eraserhead) et Guillaume Apollinaire.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Très noire cette histoire de ver blanc !
·
Volsi
Volsi · il y a
Oui, désolée, je ne sais pas ce qui m'a pris... à croire que j'aime varier les styles :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Ecrire sur un ver blanc... Quelle barbarie !
Blague mise à part, c'est réussi
·
Volsi
Volsi · il y a
tatoueur sur ver... sacré travail de précision :)
·
JACB
JACB · il y a
fort réussi. Faîtes-en un TTc..
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Vienne la nuit sonne l'heure
au grigri de l'estafette
au réveil de la schtroumpfette

à la coupole réticulée
d'un carillonneur, enculé!

Je m'en vais te l'asticoter
ce Mirabeau, le calotter
(pour une fois que je faisais le pont)

Les jours s'en vont, je demeure
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Qu'est-ce qu'il a encore fait ce Mirabeau ?
·
JACB
JACB · il y a
Le pont!
·
JACB
JACB · il y a
187: Les mots : Minauder- Apopathodiaphulatophobie- iconoclaste- barbiturique-
La phrase : Que dis-je, C’est un cap, c’est une péninsule…
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Il se pencha pour respirer le flacon et déclara : c'est du gardénal, un puissant barbiturique.
Bravo minauda t-elle : moi, Monsieur, devant un tel nez, je ne peux que m'incliner.
Je suis bien aise que vous appréciez mon nez déclara-t-il. Nombreux sont ceux qui s'en gaussent car il a la particularité d'une certaine démesure. Mais votre discrétion vous honore car vous n'avez fait montre d'aucune forme d'apopathodiaphulatophobie à son égard. Les êtres sont tellement mesquins et moutonniers. L'autre jour, ne subis-je point un vulgaire personnage, qui, se prenant pour un iconoclaste, et faisant référence à mon appendice nasal me déclara tout de go que celui-ci était grand.  Quelle indigence d'imagination ! Mais oui il est grand ce nez et mieux encore, c'est un roc !......, c'est un pic !..., c'est un cap !... 'Que dis-je, c'est un cap, c'est une péninsule'.
Ah Monsieur, votre esprit me ravit s'écria la donzelle. Et votre appendice tout autant. Eussé-je de l'audace, qu'il faudrait que je l'embrassasse !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Puis-je lui suggérer de faire le tour par derrière afin de gagner un temps précieux pour l'embrasser sur les deux joues ?
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Gymnastique à considérer...
·
JACB
JACB · il y a
Encore un coup du nandou...mais pour le nez!
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
En proie à une foutue apopathodiaphulatophobie chronique, je me levai bruyamment pour filer aux gogues afin d'être tout à fait tranquillisé sur mon transit intestinal à l'instant où un dénommé Cyrano de Cervelas ou Bec-de-jars – je ne sais plus – lâche son fameux "Que dis-je, C’est un cap, c’est une péninsule…"
Au passage je pris le temps de décocher une oeillade à cette Roxane qui minaudait en grand décolleté de dentelle sur la scène.
Derrière moi on criait "Vandale! Mécréant! Iconoclaste!"
Mon père féru d'art dramatique m'avait bien prévenu :"Ne pars jamais au théâtre sans un cocktail spiritueux et barbiturique" et il avait ajouté "pour Cyrano, uniquement de l'Armagnac!"
·
Emerillon
Emerillon · il y a
C'est bien ce que je pensais, l'autre soir, Cyrano avait un coup dans le nez !
·
JACB
JACB · il y a
Santé! que dis-je tchin-tchin! Végas!
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
à la tienne !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
186/
Hystérique , thuriféraire, nandou, urinoir.
O temps, suspends ton vol !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
En passant près d’un de ces urinoirs arrondis, pissotières autrefois implantées dans la capitale, aux parois couvertes d’affiches, mon oncle aperçut une publicité de voyage. Elle représentait une autruche courant dans la Pampa. Cela lui évoqua instantanément son enfance en Patagonie où son père, ornithologue réputé, étudiait les nandous. Quelle surprise, la première fois qu’il découvrit la grosseur d’un oeuf. Et quelle joie (O temps suspens ton vol !) lorsqu’un oisillon tout gluant s’extirpa de sa coquille ! L’animal grandit et bientôt le dépassa en taille. On l’avait baptisé Guazou. Il ne tarda pas à courir plus vite que l’enfant. A son grand désespoir, Guazou ne parvenait pas à voler et, hystérique, battait des ailes, le cou allongé pour avancer sur ses longues pattes à trois doigts. La mère de mon oncle, grande thuriféraire de la mode, se servit directement sur l’animal en cueillant une aigrette pour orner son chapeau. Vexé, Guazou s’enfuit et court encore.
·
Volsi
Volsi · il y a
Face à l’urinoir, je blaguais seul en me disant… attention, le petit oiseau va sortir… le nandou, oui… me rassurai-je, en bon prétentieux que j’étais !
Il est vrai que je n’étais pas tout à fait dans mon état normal. J’avais, ce matin, remplacé le thuriféraire cloué au lit par une fièvre de cheval et curieusement, je n’avais pas eu à servir le prêtre habituel lui-aussi cloué au lit par une fièvre de cheval… passons… mais une prêtresse, oui, Mesdames, Messieurs, qui semblait tout droit sortie du temple d’Héra. J’en étais, depuis, survolté, hystérique pourrait-on dire si ce trait n’était point proprement féminin.
Donc, cloîtré pour l’heure dans les toilettes de hommes, je me laissais aller à quelque grivoiserie, lorsqu’elle entra et... à mon grand désarroi, se plaça à mes côtés... Alors, juste avant qu’elle (IL ????) n’en vienne à ouvrir sa propre braguette, je m’écriais dans une ultime prière : « O temps, suspends ton vol ! »
·
JACB
JACB · il y a
Osée...la place du nandou....
·
Volsi
Volsi · il y a
Après les coups de bambou j'ai décidé de nous distraire avec le coup de nandou ;-)
·
JACB
JACB · il y a
et c'est réussi!
·
Emerillon
Emerillon · il y a
TRANSports (érotiques) en commun !
·
Volsi
Volsi · il y a
Oui... j'aime bien écrire au masculin ;-)
·
Emerillon
Emerillon · il y a
TRANSports érotiques en commun !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Ne manque plus que le concours du plus gros nantou :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Enfant de choeur, je multipliais les expériences pour parfaire mon éducation religieuse et gagner mon paradis dans l'atmosphère ennuyeuse des grand-messes de dix heures. Mon plus grand exploit fut – à la faveur d'un aller-retour à l'urinoir de la sachristie – de remplacer l'encens que gardait jalousement un thuriféraire hystérique par de la graisse de nandou , persuadé qu'un tel antiinflammatoire pouvait tout aussi bien soigner les âmes.
Le curé en prit sans doute la toute première bouffée en plein nez pour s'écrier :
"O temps, suspends ton vol !", abrégeant du coup la fastidieuse lecture de l'Evangile...
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Une onction pas très catholique : se méfier des expériences 'mystiques' des enfants de choeur !
·
JACB
JACB · il y a
ça sent comment?
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
ça sent l'autruche !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
185/ Me pardonnerez-vous ce crime de lèse-Corneille ?

'Que voulez-vous qu'elle fît contre moi ? Qu'elle mourût
ou qu'un beau désespoir alors la secourût !'

Ostracisme, astrolabe, s'arquebouter, serpillère
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Horace bâillant au Corneille, façon "Hôrace, Ô désespoir" :
Que voulez-vous qu'elle fît contre moi? Qu'elle mourût
ou qu'un beau désespoir alors la secourût!

Germaine brandissant sa tête-de-loup :
Une bonne à tout faire doit rester au placard?
Pourquoi tant d'ostracisme, me tenir à l'écart?

Horace prêt à bouffer du Curiace :
Retourne à ton plumeau et à ta serpillère
et fais gaffe aux flacons, aux verres, à la théière

Germaine, syndiquée et fière de l'être:
J'aimerais vous y voir, au lit arquebouté
pour ouvrir ces armoires... j'en ai le dos vouté

Horace, acte V scène 3 et manquant d'arguments :
Surtout ne touche pas à mon bel astrolabe
et ne dis plus un mot, un son, une syllabe!
·
JACB
JACB · il y a
"J'aimerais vous y voir, au lit arquebouté
pour ouvrir ces armoires... j'en ai le dos vouté"
et m'en vais de ce pas les Prudhoms alerter...
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
avant que notre Napoléon ne change tout ça !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Là, Vegas
tu te surpasses
et t 'en sors à merveille.
Mais quoi ? Tu galèjes :
faire appel à Corneille
quand tu malmènes
cette pauvre Germaine
frise le sacrilège.
Mais quelle imagination !
Et l'a-propos de tes rimes
me plonge dans un abîme
d'admiration.
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
J'apprécie ce compliment versifié !
·
Coum
Coum · il y a
Mon thé, il va être l'heure du thé annonçait la pythie,
Montez après vos maintes tergiversations !
Mon thé, après la sourate dis le serviteur ;
Mon thé, Ciel, mon mari ! S'il vous-plaît, amenez mon thé !
L'anaphore en sachet baignait déjà dans l'eau comme une fleur de silence qui s'ouvrait.
·
Volsi
Volsi · il y a
Bienvenue ici Coum et merci, c'est très chouette :)
·
Coum
Coum · il y a
Merci. :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
L'anaphore en sachet... ça c'est une vraie chute !
·
Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Après une "montée" quatre à quatre, il fallait bien une chute... à la hauteur ;-)
·
JACB
JACB · il y a
Ma! Qué tea-time!
·
Musicamots
Musicamots · il y a
La pythie, noyée dans ses voiles noirs, semblait statufiée. Visiblement, le choix d'une sourate lui posait un problème pour mener à bien la cérémonie du jour. La plus petite, avec ses trois versets l'attirait. Elle aurait vite fait de lui régler son compte. Avec ce texte, pas d'anaphore possible. Il était trop court. Mais autre chose la perturbait ! Lassée d'être vielle fille, elle avait cédé, après de nombreuses tergiversations, aux avances de l'Homme ! Elle n'était plus vierge, et avait perdu son don de prédiction.. Les prêtres du temple ignoraient son mariage. Mais le pire était ailleurs. Son essai d'amour lui avait ouvert l'appétit, et elle trompait honteusement son mari avec tout ce qui passait à portée de cérémonie. L'homme .de sa vie , fatigué de tant d'ingratitude, menaçait de tout révéler aux prêtres du temple. Sans frémir, une pythie, ça ne frémit pas, elle fit donc ce qu'il fallait. Et quand le grand couteau du sacrifice tomba sur le corps voilé de lin blanc, allongé sur la pierre froide du sacrifice, c'est à peine si l'on entendit son murmure " Ciel, mon mari" !
·
JACB
JACB · il y a
Aurait sa place dans l'Iliade et L'odyssée....
·
Emerillon
Emerillon · il y a
As à seins !
·
Musicamots
Musicamots · il y a
Hé oui ! Quelle réponse ! Elle m'a bien amusée ! Merci.
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
C'eut été moins drôle de s'esclaffer alors que le sang giclait "Miel, mon sari !"
·
Musicamots
Musicamots · il y a
AH ! Pas certain ! Mais n'ayant pas envie d'essayer...je vais rester dans le doute, et comme le doute tue....
·
Volsi
Volsi · il y a
Personnellement, je crois que j'aurais trouvé ça plus drôle mais j'ai l'humour vache :)
·
Volsi
Volsi · il y a
Pity or not pity, that is the question :-)
·
Musicamots
Musicamots · il y a
Dear William !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
184/
Anaphore, sourate, pythie, tergiversations
Ciel, mon mari !
·
Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Mois Président, mois Président, mois Président, psalmodiait le chef du rayon fromage à ses jeunes gondoliers, des étudiants en quête de petits jobs alimentaires de survie.
Et pendant que le petit homme rondouillard s'agitait devant les jeunes gens sagement regroupés en arc de cercle, Dorothée s'amusait de l'anaphore, Ali, pour chasser l'ennui, se récitait une courte sourate du Coran, Michel, toujours en quête d'un bon mot, rebondissait sur le discours du responsable qui évoquait la mise en appétit du chaland, avec un "la pythie vient en mangeant" qui le faisait bien marrer...ni tergiversations, ni réticences, les intérimaires n'en faisaient qu'à leurs têtes et rien ne modifierait l'ordonnancement matinal, pas de coup de théâtre, pas de " ciel mon mari ", encore moins de Deus ex machina, non vraiment le petit chefaillon pourrait continuer son discours quotidien et les jeunes gens leurs rêveries solitaires.
·
JACB
JACB · il y a
Envoie ton sketch à CANTELOUP...Alain! Il va pouvoir réinsérer son personnage préféré...à la rentrée! MDR
·
Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Qui t'a dit que c'était du Hollande ?
·
JACB
JACB · il y a
La Pythie!
·
Emerillon
Emerillon · il y a
A point comme un camembert bien fait.
·
Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Ne soyez pas trop coulant quand même...
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Non point, j'apprécie la fermeté !
·
Volsi
Volsi · il y a
Dommage ;-)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Ambiance bon enfant à la supérette! J'adore
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Elle avait les hanches en anaphore – promesses de volupté – et le popotin callipyge des femmes qui font plus envie que pythie pourtant après maintes tergiversations et m'ayant mis la sourate en court-bouillon elle déclara pour finir de m'embrouiller:"Gode, my hus bande"
Comme rien ne bandait à la ronde, j'en déduisis qu'elle avait voulu dire "Ciel, mon mari !" et en expert je filai à l'anglaise...
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Impressionnants les détournements ! Loin d'être mineurs...
Congratulations.
·
Volsi
Volsi · il y a
T'es pire que moi :)
·
Volsi
Volsi · il y a
Je vais prendre un amant parce que j’en ai envie. Je vais prendre un amant parce qu’il serait grand temps. Je vais prendre un amant parce qu’il est charmant. Cette anaphore était devenue sa sourate - ah non, elle se trompait de religion – plutôt, un véritable mantra. C’est pourquoi après moult tergiversations, elle avait fini par passer à l’acte. Mais à peine l’amant mis dans son lit, la porte s’ouvrit : « Ciel, mon mari ! » s’exclama-t-elle, « what a pythie ! » - elle n’avait jamais été brillante en anglais non plus.
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
et son amant est in the kitchen ?
·
Volsi
Volsi · il y a
Brian !? Is that you ?
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Superbe ! Respect du défi sans oublier l'humour. Bravo !
·
Volsi
Volsi · il y a
Merci :)
·
JACB
JACB · il y a
183: Les mots: Conciliabule; confiserie; concomitant; contre pétrir;
La phrase: Qu'on se le dise,le concubinage a du bon!
·
Emerillon
Emerillon · il y a
En cette époque reculée, les hauts dignitaires de l'Eglise tenaient conciliabule pour discuter d'une question de la plus haute importance : fallait-il autoriser les prêtres à convoler ?
Ah  non ! s'indigna Monseigneur Peccato, c'est, pour un serviteur de Dieu, vivre dans le péché.
''Qu'on se le dise, intervint Dom Pizzicato en croquant une confiserie, le concubinage a du bon ! N'est-ce point le vœu de Dieu que les humains vivent dans la joie en appréciant tout ce qu'il a créé. Et se plaisant à contre-pétrir : c'est parfois en jouissant sur un vieux divan qu'on pressent la présence concomitante d'un dieu vivant...
·
JACB
JACB · il y a
J'adore l'image du prêtre qui convole...Un peu ange, un peu démon ?
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Adorer le vieux divan... là est le salut !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
"Qu'on se le dise, le concubinage a du bon" déclara Dieu tandis que concomitant Satan inventait le mariage.
On vit alors de pauvres bougres se perdre en conciliabules pour décider qui aurait la confiserie tout comme on vit aussi contre pétrir un boulanger plus malheureux qu'une pierre tandis que sa femme Aurélie partait avec un berger...
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Forces contraires ou forces concourantes ?
·
JACB
JACB · il y a
Ma déclinaison de CON... reste pantoise devant tant de références culturelles, Vegas!
·
Volsi
Volsi · il y a
Reviens Pomponette ;-)
·
Volsi
Volsi · il y a
Épouses et concubines en plein conciliabule s’échangeaient leur techniques pour conduire au plaisir. Pétrir ou contre pétrir les fesses de Maître Chen, quelle différence finalement ? Toute la difficulté disait l’une est que son orgasme et le nôtre soient concomitants. Ce serait la cerise sur le gâteau ou toute autre confiserie d’ailleurs, la « forêt noire » n’étant pas très traditionnelle en Chine. Songlian eût alors une idée lumineuse... Qu’on se le dise, le concubinage a du bon !... surtout quand les concubines sont nombreuses.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Savoureuse confiserie ce petit texte.
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Bravo pour ce traitement exotique et par dessous la jambe du défi 183 !
·
JACB
JACB · il y a
Bravo pour ces chinoiseries fort pertinentes, Volsi.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Il fallait à tout prix trouver une meilleure semence. Penché sur son alambique, Lisandru s'angoissait : la récolte de coton s'annonçait désastreuse. Si tout était perdu, il faudrait annoncer à Saveria leur retour au pays. Il revoyait sa jeunesse insouciante là haut dans les Pozzines de sa Corse natale, aux côtés de Doumé son jumeau. Des vrais, pas des hétérozygotes, deux gouttes d'eau comme se plaisait à le répéter le voisinage. La seule différence : Doumé était marié, Lisandru encore célibataire. Son frère tué dans la gadoue de Verdun, le corps rapatrié sur l'île, quel horrible retour chez eux !
Pour épargner à Saveria le désespoir devant le catafalque, Lisandru avait endossé le prénom de son frère.
Elle ne l'avait jamais su.
·
JACB
JACB · il y a
Amour hétérozygote...
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Terrible histoire qui colle si bien au défi ! Bravo
·
Volsi
Volsi · il y a
Sombre sombre histoire...
·
Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Mes champignons sont immangeables, flasques et gorgés d’eau, on dirait que je broute des pozzines, il fallait les faire cuire à feu vif et à découvert, la recette est simple, nullement alambiquée, bordel !
Et cette manie de cerner la table de loupiotes festives, j’ai l’impression d’être accoudé à un catafalque, ce n’est pas possible qu’on soit si différents ma parole, la complicité des jumeaux, tu parles !
Parfois je me demande, comme on est hétérozygotes, si on n’est pas de deux pères différents !
Et puis cesse de me regarder avec tes yeux de merlan frit, viens m’aider à ramasser le linge sur l’étendoir !
"La récolte de coton s'annonçait désastreuse."
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Bonjour l'ambiance chez les deux vieux garçons !
·
JACB
JACB · il y a
Avec deux pinces , c'est vrai que c'est mieux ! (à linge...)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
La récolte du linge sur l'étendoir, c'est coton ou c'est tergal mais c'est toujours chiant :)
·
Volsi
Volsi · il y a
YES !! :)
·
Volsi
Volsi · il y a
182 :
pozzines, alambique, catafalque, hétérozygote
"La récolte de coton s'annonçait désastreuse."
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Chez nous sur les contreforts du Castello d'Osari on a beau pratiquer l'ochju pour chasser le mauvais oeil, notre patrimoine génétique hétérozygote est bien ancré et on vous retrouve un matin sans savoir comment au fond d'une pozzine dans une position alambiquée, le cul tourné vers les pinzutu... les étrangers.
Ce matin-là c'est ainsi qu'on avait retrouvé la nièce du vieux Santini à Sant'Andra-di-Cotone et avant même qu'on prépare le catafalque pour y poser le cercueil, l'enquête s'annonçait coton et la récolte de coton s'annonçait désastreuse.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Excellent, chaque mot a trouvé sa place, la Corse t'inspire !
·
Volsi
Volsi · il y a
Évidemment que je l'inspire ;-)
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Alors, tu es corse, comme le petit caporal ?
·
Volsi
Volsi · il y a
D'adoption :)
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Moi aussi !
·
JACB
JACB · il y a
La suite! La suite, Vegas !
·
Volsi
Volsi · il y a
Waouh ! Belle appropriation :)
·
Emerillon
Emerillon · il y a
60/181
Et un TUCOFI, un !
Emerillon
Terpsichore, mangrove, solipsisme, Hosanna !
''Tiens, dit-elle en ouvrant les rideaux, les voilà.''
·
Volsi
Volsi · il y a
Au delà des solipsismes, dans la mangrove de l'inconscient, je te rencontre telle Terpsichore qui me fascine et m'abrutis. Hosanna, laisse moi dormir ! Dans les vapeurs des songes, une voix familière, sonnant comme le reproche d'un matin claironnant, nous voilà pris ma belle. La lumière du jour perce et mère à la fenêtre, le regard courroucé sur nous, beaux endormis : "Tiens, dit-elle en ouvrant les rideaux, les voilà."
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Indiscrète la Mama ! J'aime beaucoup ''la mangrove de l'inconscient''.
·
Volsi
Volsi · il y a
Merci, je trouvais ça assez juste...
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Ciel! Ma mère !
·
Volsi
Volsi · il y a
OUI ! T'aurais pu me prévenir qu'elle était du genre à entrer sans crier gare, je me serais couverte davantage :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Elle est comme ça ma mère... elle voit passer la Micheline et elle crie pas !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Terpsichore, mangrove, solipsisme, Hosanna !
''Tiens, dit-elle en ouvrant les rideaux, les voilà.’'

Hosanna ! lança t-il dans un cri de joie. La mangrove est là, cela veut dire que l’on atteint l’estuaire. A bout de force dans son canot, l’aventurier fut soudain saisi d’un regain d’énergie : oui, il était bien vivant, et dans un délire de solipsisme, il se mit à ramer furieusement. Bientôt, le son lointain d’un instrument parvint à son oreille. Une lyre ? Rêve ou réalité ? Qui peut bien jouer dans ce coin perdu ? Et voilà qu’un chant se fit entendre. Une voix féminine, claire, transparente.… Terpsichore ? souffla-t-il. L’embarcation glissait dans la brume tropicale descendue sur la forêt et il ne distinguait désormais que le profil flou des arbres sur les rives. Et puis, à la proue du canot, apparut la silhouette d’une femme. Pouvait-il faire confiance à sa vision ? Elle se rapprochait, se rapprochait, jusqu’à lui frôler le visage. Un bien-être divin l’envahit. Derrière elle, un voile blanc, léger, dont deux pans voletaient sous la brise. Je te cherchais, dit-il. Où se cachent Certitude et Vérité ? ‘’Tiens, dit-elle en ouvrant les rideaux, les voilà’’.
·
JACB
JACB · il y a
J'aimerai bien savoir où Certitude et Vérité l’entraîneront....à l'autel, à la mairie ou dans la tombe (voile blanc) ? En tout cas bien narré !
·
Volsi
Volsi · il y a
Drôles de noms pour les seins :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
je connaissais Robert et Robert :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
J'ai eu peur que ça rame mais finalement ça le fait bien :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Il n'y avait pour Germaine d'autre réalité qu'elle même.
Je raccompagnai le professeur Hosanna jusqu'à la porte où il laissa échapper un verdict que je ramassai vivement: Germaine était atteinte de solipsisme et c'était selon ses termes contagieux, transmissible, épidémique voire épizootique!
J'enfermai chiens et chats et revins vers sa chambre, trébuchai sur la lyre en carapace de tortue que Terpsichore avait abandonnée la veille.
Au mur un crabe sémaphore échappé de la mangrove accordait son violon... en La, je crois.
Il allait falloir accorder les nôtres, Germaine et moi.
''Tiens, dit-elle en ouvrant les rideaux, les voilà.''
·
JACB
JACB · il y a
Avatar et Valérian bien pâles à côté de votre univers Vegas! Au fait je vous attends toujours sur ma page: j'espère que vous avezr des bottes de sept lieues en magasin !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Retrouvé mes bottes :)
·
JACB
JACB · il y a
...elles ne vous ont pas mené trop loin !!!! Encore deux textes à arpenter....
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
il faut dire que j'arpente tous azimuts !!
·
JACB
JACB · il y a
Ouf! Enfin ! Je me posais tant de questions sur votre absence....
·
Emerillon
Emerillon · il y a
L'existence avec Germaine se complique. Te voilà plongé dans le fantastique : un vrai tableau de Dali !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Bon, ma proposition n'alléchant que les braves, je m'y colle...

Comme le déclarait Socrate : je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien.
Contrairement à ce grand philosophe, le Professeur Bougon avait le cerveau aussi fossilisé qu’un ptérodactyle. Persuadé qu’il savait tout, hystériquement présomptueux, il ne souffrait aucune contradiction et taillait des croupières à tous ceux qui avaient l’audace de ne pas être de son avis. Par exemple, il rentrait dans une fureur noire quand on employait le joli féminin escabelle au lieu du lourd masculin escabeau...
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
"L'ai-je bien montée?" dirait-on de l'escabelle
·
Volsi
Volsi · il y a
Far far away from home... messages brefs possibles mais pas d'ordi pour construction de texte... back later
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Bien reçu... Courage !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
180
Ptérodactyle, hystériquement, croupière, escabelle.
Comme le déclarait Socrate : je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien.
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
En tirant hystériquement sur la croupière qui le retenait à l'escabelle, il réalisa que l'expérience allait tourner court.
Son masque de ptérodactyle tomba lourdement au sol, brisant bec et dents; comme le déclarait Socrate : je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien.
·
JACB
JACB · il y a
J"entends d'ici le bruit des dents...
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Brièveté et bravoure. Bravo !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Brièveté et bravoure. Bravo... que de Br !!
·
Volsi
Volsi · il y a
J'en trrrrembbble
·
JACB
JACB · il y a
179: artefact; épithélium; faire bombance; tarauder;
La famille est comme la forêt: si tu es dehors, elle est dense, si tu es dedans tu vois que chaque arbre a sa place.
·
Volsi
Volsi · il y a
Vasculariser des épithéliums pour donner un artefact de tissu conjonctif, c’était la solution qui taraudait le Professeur Brown pour lutter contre le vieillissement en favorisant le renouvellement de l’épiderme. Sa découverte mériterait bien le prix Nobel de biologie se disait-il et il imaginait déjà faire bombance à cette annonce, engloutissant pour l’occasion mets gras, salés et sucrés à outrance. Sacré boulot pour son organisme de neutraliser le chyme dans son duodénum… Ha ha ! Mais le corps humain a d’incroyables ressources, toute une famille d’organes, de cellules... et la famille est comme la forêt : si tu es dehors, elle est dense, si tu es dedans tu vois que chaque arbre a sa place.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Le corps humain est une sacrée mécanique : le Grand Horloger a fait du bon boulot mais si de surcroît le Professeur Brown a inventé le crème de Jouvence, que va dire L'Oréal ?
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Chaque organe à sa place... c'est une bonne chose finalement :)
·
JACB
JACB · il y a
Docteur Jeckyll ... Au secours !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
J'eus beau me gratter l'épiderme jusqu'au sang et me tarauder jusqu'à l'épithélium, rien sous mes ongles rougis ne ressemblait à la moindre trace de l'humain que je comptais y trouver... je n'étais définitivement qu'un artefact parmi tous ces gens qui respiraient, transpiraient, faisaient bombance et forniquaient autour de moi.
Le plus vieux d'entre eux éclata de rire, cracha ses chicots et me dit: "La famille est comme la forêt: si tu es dehors, elle est dense, si tu es dedans tu vois que chaque arbre a sa place".
·
Emerillon
Emerillon · il y a
dur, dur, d'être l'autre, l'étranger, le pas comme nous : on est toujours le métèque de quelqu'un...
·
JACB
JACB · il y a
Un peu cour des miracles !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Pic niquant en famille dans les bois, nous faisions bombance au pied d’un grand chêne nous offrant l’ombre accueillante de son épithélium feuillu. Chacun de nous avait choisi sa place et s’y trouvait bien. Mais un souci nous taraudait tous : victimes d’un phénomène accidentel fâcheux, les bouteilles de vin entrechoquées sur le chemin, s’étaient brisées. Et le nectar tant attendu faisait défaut. Consternant artefact absolument invisible pour un observateur extérieur. Il est vrai que la famille est comme la forêt : si tu es dehors, elle est dense, si tu es dedans, tu vois que chaque arbre a sa place.
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Tu t'en sors bien, vu la difficulté du défi! On ne se gratte pas l'épithélium tous les jours :)
·
Emerillon
Emerillon · il y a
La mie c'est mou,
l'ami c'est chouette,
l'amour surgit
comme un insecte
de sa chrysalide.
La passion eucaryote
qui vous isole du monde,
peut provoquer des acouphènes
qui rendent fou,
fou à se trancher la carotide.
Tout ça pour dire qu'il ne faut pas confondre
l'art du pain et l'art du peintre :
j'aime la croûte, pas les croûtes.
·
JACB
JACB · il y a
Croustillant !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Tout y est sauf la phrase mais avec l'amour et la passion en plus, on pardonne !
·
Volsi
Volsi · il y a
178 :
"Le pain reste un aliment essentiel en France mais il y a deux écoles : ceux qui préfèrent la croûte et ceux qui aiment la mie."
carotide, eucaryote, chrysalide, acouphène
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
"Eucaryote... ça me fait combien de points?"
Germaine me lança un regard courroucé :"Ca existe pas eucaryote"
"Si Madame! Il existe des cellules eucaryotes et des cellules procaryotes"
"A propos de cellule, on ferait bien de t'enfermer... et pis y a pas la place pour ton mot sur le jeu"
"Alors je vais me servir du 'y' que je destinais à eucaryote pour faire éclore une chrysalide, ma chère"
Germaine explosa :"Depuis quand on met un 'y' à chrysalide?"
"Depuis que les papillons existent, Madame!"
"Parce que tu mets un 'y' à papillon, toi?"
Voilà pourquoi on n'a jamais réussi à finir la moindre partie de scrabble, Germaine et moi.
On est inséparables et on ne peut pas se supporter, un peu comme du bon pain.
Le pain reste un aliment essentiel en France mais il y a deux écoles : ceux qui préfèrent la croûte et ceux qui aiment la mie.
Même si elle me traite souvent de vieux croûton je serais plutôt mie... avec un vrai 'i'
Je posai ma chrysalide avec délectation :"D'ailleurs on dit aussi nymphe... qui prend également un 'y'"
C'en était trop pour Germaine qui répliqua en balançant d'un bloc une magnifique Carotyde.
"Euh... chérie, y a pas de 'y' à carotide"
"Depuis que je sais écrire j'ai toujours mis un 'y' à carotyde, Monsieur"
"Parce que tu as souvent écrit le mot carotide dans ta vie, toi?"
"Parfaitement, quand j'ai consulté des spécialistes à Paris pour mes à-coups flemmes"
"Tu as eu des acouphènes? Quand ça? Tu ne m'en avais jamais rien dit"
"Nous autres femmes, nous gérons discrètement nos petits problèmes intimes"
"Parce que les acouphènes sont réservés aux femmes? C'est nouveau ça"
Germaine se redressa fièrement :"Oui Monsieur, nos à-coups flemmes sont à nous! Je ne sais pas ce que tu veux dire avec tes acoufènes"
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Quelle répartie cette Germaine ! Une vraie balle de ping- pong cet 'Y'. Excellent dialogue de sourds (sujets à acouphènes ?) de bout en bout.
·
JACB
JACB · il y a
Maintenant je sais caser mon Y au scrabble ! merci Vegas...
·
Volsi
Volsi · il y a
J'aime beaucoup ! Tu vas voir, elle va finir par prendre vraiment forme cette histoire de Germaine :). Si tu as le temps, Vegas, ça me ferait plaisir que tu viennes lire mes baskets parce que j'espère qu'elle te feront sourire. Ce serait un juste retour des choses. Vote pas forcément, ça je m'en moque :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Dites-moi où, n'en quel pays,
Est Rocco le beau papillon,
Archipiades, ni Claoui,
Qui avait le vit vermillon,
Dégoulinant quand on l'houspille
Dessus brassière ou cotillon
Qui jouait au lance-torpille
Mais où sont les écouvillons ?
Chaque jour, je m'émerveille de la poésie de Villon.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Chaque jour, je m'émerveille de la poésie de Villon.

Bretteur, voleur, joyeux ère en haillons
l'escolier querelleur François Villon
a-t-il du sang versé le vermillon ?
Butinant, larcinant, vil papillon,
il s'est vu refuser l'absolution.
L'évêque avait, de son écouvillon,
écarté la moindre bénédiction.
Et c'est après maints et maints houspillons,
que le prévôt, sur un pouilleux paillon,
l'a fait jeter. De son exécution
qu’il pense proche et dont il a vision
il appelle sur lui de Dieu l’onction.
Vers grouillants des chairs, vers de rédemption,
désespérée ballade d’espérance
pour nous écrite au sein de sa souffrance.
Frères humains qui après lui vivons,
Cinq cents ans plus tard, nous nous émerveillons.
·
Volsi
Volsi · il y a
YES ! :)
·
Volsi
Volsi · il y a
Allez, en forme de dédicace, le 177 :
la phrase : Chaque jour, je m'émerveille de la poésie de Villon.
mots : écouvillon, vermillon, papillon, houspiller
·
Emerillon
Emerillon · il y a
On avait jeté un sort à l’ide tournant dans son bocal : à chaque tour, il pensait trouver le bout du monde, à chaque tour, il n’en venait pas à bout !
Comme si le monde avait un bout ! Pour l’ide, pas question de tourner éternellement dans son bocal. Ah non, il ne subirait pas le sort d’un malheureux hareng saur ! Comme mu par un ressort, il sursauta, sortit la tête de l’eau, et observa les alentours. Certes, il ne comptait pas trouver un trésor quand il vit la mappemonde. Il s’élança d’un bond et dans une fougueuse étreinte, enlaça la sphère en son milieu. Ce n’était pas le bout du monde. Seulement l’Equateur…
·
JACB
JACB · il y a
Il fait chaud sous les tropiques....
·
Volsi
Volsi · il y a
Ah ! Te revoilà :)
·
JACB
JACB · il y a
176: le hareng-saur ;un ressort; un trésor ; sursauter:
On avait jeté un sort à l'ide tournant dans son bocal : à chaque tour il pensait trouver le bout du monde, à chaque tour il n'en venait pas à bout !
·
Volsi
Volsi · il y a
Bienvenue à Fishland ! Ici des tours extraordinaires : de l’hypnose du poisson chat à la résurrection du hareng saur en passant par l’humour inécaillable du poisson clown... une odyssée incroyable aux secrets et ressorts bien gardés. Bien sûr, quand on a commencé, on n’était pas encore au point, on avait jeté un sort à l'ide tournant dans son bocal : à chaque tour il pensait trouver le bout du monde, à chaque tour il n'en venait pas à bout ! Mais après ces débuts chaotiques, un sursaut nous a permis de faire de ce lieu un trésor. Chaussez vos palmes et rejoignez le grand bassin.
·
Coum
Coum · il y a
tourner en rond dans un bassin carré, c'est le comble du c'est assez ! beaucoup aimé ce texte plein d'humour et bien pensé.
·
JACB
JACB · il y a
"l'humour inécaillable"....irrésistible !
·
Volsi
Volsi · il y a
Merci :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
ça donne envie de plonger !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Germaine avait eu le "bonheur" de gagner un poisson rouge au stand de tir de la fête foraine et elle n'était pas peu fière de ramener son trésor à la maison... mais il fallut déchanter: on avait jeté un sort à l'ide tournant dans son bocal : à chaque tour il pensait trouver le bout du monde, à chaque tour il n'en venait pas à bout !
Elle était inconsolable mais le désenvoutement des cyprinidae n'étant pas de mon ressort, je filai chez le poissonnier du coin chercher un poiscaille pêché de la veille pour remplacer sa bestiole mais il n'avait plus que du hareng saur.
Jamais je ne l'avais vue sursauter de la sorte – Germaine, pas le poisson – c'est fou ce qu'un agité du bocal peut faire comme dégâts dans un couple !
·
JACB
JACB · il y a
C'est le coup du saur !
·
Volsi
Volsi · il y a
Tu vas pouvoir d'ici peu nous proposer, sur ta page, la vie de Germaine ;-)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
J'ai peur de lasser :)
·
Volsi
Volsi · il y a
et moi peur du lasso :)
·
Volsi
Volsi · il y a
175 :
phrase : Un peu plus loin, sur la droite, se trouve la rue du bout du monde.
mots : forfanterie, gravière, gouleyant, taxidermiste
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Il n'en pouvait plus de son métier de taxidermiste, de vivre entouré d'animaux empaillés. A ses yeux, tout cela devenait de la forfanterie, du bluff. Il étouffait, il fallait qu'il sorte. Il attrapa une bouteille d'alcool et se dirigea vers la gravière. Depuis plusieurs années, elle était abandonnée ; il y serait tranquille... Après un bon nombre de gorgées du spiritueux gouleyant, il se mit à danser comme une ballerine. Il faisait chaud au-dehors et au-dedans. Il se sentait de plus en plus léger, grisé. Il crût même entendre un paradisier sifilet lui souffler : « Un peu plus loin sur la droite se trouve la rue du bout du monde... ».
·
JACB
JACB · il y a
Ah! Le petit vin blanc qu'on boit dans les gravières...
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Un château La Gravière de Lalande-de-Pomerol ?
·
Volsi
Volsi · il y a
C'est un rouge celui-ci Vegas ! Tu ne m'auras pas si facilement :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Le bout du monde, c'est quand ?

"Un peu plus loin sur la droite se trouve la rue du bout du monde".
Elle avait dit ça sur un ton gouleyant avec une forfanterie feinte, avec une réserve dont sont généralement dépourvues les michetonneuses de la rue de la Gravière.
Elle s'appelait Germaine et portait une micro-jupe de la taille d'un ceinturon en peau de je-ne-sais-quelle-bestiole qui aurait poussé n'importe quel taxidermiste au suicide!
Alors – comme un bleu – je me suis laissé entraîner jusqu'à cette rue où on vit à la colle depuis...
·
JACB
JACB · il y a
et vous filez doux...à coup de ceinturon ?
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Il y a des coups de ceinturon qui émoustillent :)
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Encore un coup de Germaine ;-).
·
JACB
JACB · il y a
Qui aurait l'énergie de sortir de sa chaise longue pour nous proposer le 175 ?
·
Volsi
Volsi · il y a
Moi ! :)
·
JACB
JACB · il y a
super !
·
JACB
JACB · il y a
174: rafarderie- lantiponer-brimborion-giguedouille
La phrase: Mes pas ont fini par me mener devant une dame bien en chair et sans menton avec un nez assez large, tenancière d'une oblayerie,
·
Margho
Margho · il y a
Ne doutant pas de trouver belle fortune comme à chaque soir de guilledouille, je m’aventurais dans les bas quartiers de notre bonne ville. Mes pas ont fini par me mener devant une dame bien en chair et sans menton avec un nez assez large, tenancière d'une oblayerie. Que faisait ici, et à cette heure tardive cette digne matrone ? Lantiponée par mes propos moralisateurs, elle me répondit avec rafarderie : n’est-ce point ici que damoiseau cherche brimborion d’oublie ?
·
JACB
JACB · il y a
Beau retour Margho dans notre cour des miracles !!!!!!!!
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Brimborion d'oublie? N'est-ce point ainsi qu'on nomme la turlute royale ?
·
Margho
Margho · il y a
Bonjour et bonne journée à tous !
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Pas facile celui-là !
Allez zou je me lance quand même...
Sur la place du village, les hommes jouaient à la pétanque. Ils passaient plus de temps à lantiponer qu'à jouer. Ils regardaient les femmes giguedouiller et lançaient à leur égard quelques rafarderies. J'aurais bien essayé de danser aussi, mais je cherchais le chemin de la brocante. Je demandais à l'un des hommes s'il pouvait m'y conduire. « Ah, la petite dame, elle veut acheter de la babiole ? Un brimborion peut-être... », dit-il d'un ton plaisantin. Je le fixais d'un air interrogateur et décidais de me débrouiller toute seule. Avec un air pince-sans-rire, j'ai laissé tous les vieux schnocks à leurs sottises et déambulé dans les rues. Mes pas ont fini par me mener devant une dame bien en chair et sans menton avec un nez assez large, tenancière d'une oblayerie. Mais c'est quoi ce patelin !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Tu peux toujours dire bonjour à la dame :)
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Elle m'a fait peur :-).
·
JACB
JACB · il y a
Ce patelin est plutôt bien Dolotarasse....il a encore une oblayerie!
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
De gigue en rigaudon et de cavalcade en giguedouille, mes pas ont fini par me mener devant une dame bien en chair et sans menton avec un nez assez large, tenancière d'une oblayerie ou d'une rafarderie... enfin un de ces commerces en 'rie' négociants en brimborions dont on ignorait l'usage et que les mauvaises langues – toujours enclines à lantiponer – accusaient de faire disparaître les jeunes gens.
Une femme sans menton ne peut être que malhonnête...
·
JACB
JACB · il y a
oh! oh! Vegas rafarderie n'a pas de tenancière, oblayerie si ... pour vendre des choux à belles bedaines aux jouvenceaux de passage!
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Merci ! Pas facile de trouver le sens de ces mots plus que désuets
·
JACB
JACB · il y a
des mots du Moyen Age...Je suis en train de lire "Belle d'Amour" de Franz-olivier Giesbert . je vous le conseille!
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Rires, tu en connais des femmes sans menton... en tout cas tu me fais rire à en avoir un double-menton ;-).
·
JACB
JACB · il y a
173: nabuchodonosor- kaléidoscope- funambule- amidonner-
La phrase: La mariée blanche comme un linge était en noir en descendant les marches du parvis au bras de son mari vert de peur.
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
La coutume voulait que la robe de mariée soit gardée d'une génération à l'autre, soigneusement rangée dans un coffre. Antonia avait hérité de la taille de guêpe de sa mère. Pour son mariage, elle pouvait se vêtir de la robe familiale. Avec la clef de Nabuchodonosor, elle ouvrit le coffre. Ses yeux kaléidoscopaient à l'apparition de la fameuse robe nuptiale. Comme un funambule, elle l'enfila et se prépara pour la cérémonie avec des gestes amidonnés. Elle ne pouvait plus faire marche arrière. La malédiction frapperait-elle ? La mariée blanche comme un linge était en noir en descendant les marches du parvis au bras de son mari vert de peur.
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Serait-ce la fameuse petite robe noire ?
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Peut-être ! ;-)
·
Volsi
Volsi · il y a
Tel Nabuchodonosor et son maître allant au-devant du naufrage, la mariée blanche comme un linge était en noir en descendant les marches du parvis au bras de son mari vert de peur. Dans sa belle robe amidonnée, elle portait déjà le deuil : il faut être sacré funambule pour résister à l’épreuve du mariage. Qui veut sincèrement se priver du chatoiement de mille couleurs du désir kaléidoscope ?
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Le mariage est d'ailleurs la cause principale de divorce :)
·
JACB
JACB · il y a
Bravo Volsi ! C'est court (la corde au cou ) , percutant (la chute) et fort bien troussé malgré ma phrase un peu déjantée!
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
La mariée blanche comme un linge était en noir en descendant les marches du parvis au bras de son mari vert de peur.
Emerveillés les gamins agitaient leur Nabuchodonosor devant la bougie.
Au sommet de ce kaléidoscope improvisé un funambule suspendu à un nuage laiteux larguait du riz rouge amidonné – gage d'abondance – sur les marionnettes endimanchées.
La porte de la cave s'ouvrit brusquement :"Putains d'morveux! Ma Veuve Clicquot Carte Jaune!"
·
JACB
JACB · il y a
Je n'en attendais pas moins Vegas de votre imagination débordante ....
·
Volsi
Volsi · il y a
172 :
phrase : j'adore trainer des pieds pour donner à ma lenteur un caractère insupportable.
mots : roboratif, pityriasis, hellébore, servile
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Je suis un pervers, un rebelle, le Che Guevara du plumard et ce ne sont pas les "Viens te pieuter" de Germaine qui vont faire de moi un époux servile.
Alors je musarde à la cuisine, je lui touille sa tisane d'hellébore fétide à grands coups de cuiller et je l'imagine impatiente sous la couette.
Rien de roboratif dans tout ça, juste de quoi soigner ses crises d'épilepsie.
Puis je m'occupe de ma champignonnière, de ce pityriasis versicolor qu'elle m'a refilé, qui a envahi mon torse et que je shampouine longuement chaque soir en chantonnant Hardi camarades.
J'adore trainer des pieds pour donner à ma lenteur un caractère insupportable... Hardi camarades, la liberté nous attend.
·
JACB
JACB · il y a
Pervers? Apothicaire Machiavel....
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Je suis démasqué !
·
JACB
JACB · il y a
Qui planche sur le 172 ?
·
Volsi
Volsi · il y a
Pas le temps cette semaine de produire des textes alors je passe aux manettes pour les consignes :)
·
JACB
JACB · il y a
Puisque canicule il y a...écrivons ?
171: rissoler; sangsue;grippe-sou; caribou;
La phrase:
à tant vouloir se faire une place au soleil il s'était retrouvé à l'ombre sans pouvoir dire quand il sortirait de son trou!
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Blague à deux balles...
C'est l'histoire d'un mec, mais pas n'importe lequel ! Le genre de gaillard, costaud, à la figure rissolée par le soleil, qui attirait ou faisait fuir (suivant les goûts) la gent féminine. Quand une donzelle s'attachait à lui comme une sangsue, il cachait bien son « œuf ». Tout d'un grippe-sou ! Pourtant il ne crachait pas sur le caribou. Rien à voir, me direz-vous ! Oh la blague carambar... et malabar comme il était, il avait de grands projets. Des pas nets sûrement puisqu'un jour, il avait disparu de la circulation. Enfin, il s'était retrouvé au gnouf, pris la main dans le sac lors d'un casse. A tant vouloir se faire une place au soleil il s'était retrouvé à l'ombre sans pouvoir dire quand il sortirait de son trou !
œuf : portefeuille
caribou : boisson mélangée de vin rouge et d'alcool fort...
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Deux balles, c'est déjà ça !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Comme tout ver à ventouse fier de l'être et qui se respecte, Gaston – dit la sangsue – rêvait de vivre à la colle une bonne fois pour tout sur une vieille peau afin de lui sucer le sang comme le faisaient tous ses congénères.
Au zoo voisin, Gaston avisa un panneau caribou et se précipita sur le premier cervidé venu qui rissolait au soleil... comble de malchance le cerf vidé était plein.
Trompé sur la marchandise, Gaston – dit aussi le grippe-sou – exigea sur le champ le remboursement de son entrée.
C'est ainsi qu'il se retrouva dans une ferme d'élevage à Oudelnaïa, trou perdu au sud-est de Moscou... à tant vouloir se faire une place au soleil il s'était retrouvé à l'ombre sans pouvoir dire quand il sortirait de son trou!
·
Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Pauvre Gaston ! ;-)
·
Volsi
Volsi · il y a
C’est pas une vie, qu’il s’était dit, de faire rissoler des sangsues et d’avoir ça comme seule pitance ! Lui, il rêvait de grands espaces, de caribou et d’orignal. Au Canada, qu’il se disait, c’est des saumons que j’f’rai griller. Alors l’avait pillé l’aut’ tanche, son grippe-sou de voisin de palier, pis il avait changé d’avis et avait mis le cap sur le midi… Il s’était vite fait rattraper. A tant vouloir se faire une place au soleil il s'était retrouvé à l'ombre sans pouvoir dire quand il sortirait de son trou!
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Comment résister à l'appel du midi ?
signé: Un gars qui en revient :)
·
JACB
JACB · il y a
un grand film d'aventures ! Vous savez garder la tête froide sous le soleil Volsi !!!!!!!!!!
·
Emerillon
Emerillon · il y a
170
Longtemps je me suis couché de bonne heure. Détestable habitude. Désormais, à moi les folles nuits !
sibyllin, vibrisse, shamisen, soutane
·
Volsi
Volsi · il y a
Je n'ai pas eu le temps pour celui-ci, plus tard peut-être... mais reviens Emerillon, j'aime bien quand tu joues avec nous.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Sympa ton message ! J'ai peu de temps pour jouer en ce moment mais je reviens bientôt.
·
JACB
JACB · il y a
169: Faux-cils - fossile- fossette- fausser .
la phrase : Dare-dare à la Saint Médard les parapluies et les nez dégoulinent et les gouttières dégorgent.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Il rajusta ses faux-cils : pas facile à faire tenir. Ce 8 juin, jour le plus long pour
lui, fut celui de son coming out. Trans, c'était lui, elle je veux dire. Transportée de joie ? D'angoisse plutôt. De doute même. Allait-on le/la reconnaître ? Déjà, il/elle se réjouissait de sa fossette naturellement féminine. Elle/il pouvait donner le change. Pas comme ces fossiles, ces créatures pathétiques, perdant l'équilibre sur leurs talons hauts, inexorablement plissées et absurdement grimées, cherchant en vain à fausser les regards indifférents. Un orage le précipita vers le premier bar venu. Dare-dare, à la Saint-Médard les parapluies et les nez dégoulinent et les gouttières dégorgent. Pourvu que son rimmel n'ait pas coulé !
·
JACB
JACB · il y a
Voilà le début d'une histoire Emerillon....La suite !
·
Volsi
Volsi · il y a
Il/elle vient de me croiser alors que, dans un dernier sursaut d'orgueil, je cherche à me soustraire aux regards pour conserver ma dignité.
·
Volsi
Volsi · il y a
Dare-dare à la Saint Médard les parapluies et les nez dégoulinent et les gouttières dégorgent. Mes faux cils se décollent. Dans ma fossette, une rigole.
Mon maquillage a coulé, peinture abstraite sur ma vérité de fossile qui pour un temps encore cherchait à fausser sa nature et son âge.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Dure réalité superbement exprimée !
·
JACB
JACB · il y a
Tout y est ! Portrait réussi Volsi.
·
Lambda
Lambda · il y a
un poil à gratter
dans les cucurbitacées
finaude gondolée
·
Lambda
Lambda · il y a
Merci, JACB, d'apprécier cet haïku rustique et dont je viens de rectifier la faute d'orthographe (ma plume s'était un peu gondolée!)
·
JACB
JACB · il y a
c'est mieux à deux!!!!!!!
·
JACB
JACB · il y a
Quand pour tout le monde
Le soleil brille, elle rissole
Ne trouve rien de bon
à ce qu'on lui regarde le nombril.
·
JACB
JACB · il y a
168
Phrase: "Rien de bon à se regarder le nombril quand le soleil brille pour tout le monde.
finaude- cucurbitacée- poil à gratter- se gondoler.
·
Volsi
Volsi · il y a
Rien de bon à se regarder le nombril quand le soleil brille pour tout le monde mais dès qu’il fait nuit, Cendrillon enfin peut s’occuper d’elle-même, la lune et les étoiles ne brillent plus que pour elle.
Assise dans cette énorme citrouille, reine incontestée des cucurbitacées, Cendrillon écoute les nouvelles facéties du prince et se gondole avec lui. Ce soir, il a une surprise pour elle : un sachet de poil à gratter. Cendrillon n’est pas finaude mais elle saura bien de débrouiller pour en mettre un peu dans la robe de Javote particulièrement odieuse en ce moment.
·
JACB
JACB · il y a
Cendrillon revisitée...au poil Volsi! C'est très sympa!
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Il n'y a rien de bon à se regarder le nombril quand le soleil brille pour tout le monde.
C'était bien son avis et elle riait sous cape en pensant au pouvoir occulte de ses énormes cucurbitacées qu'elle avait laisser grossir sous un soleil bienveillant, gonflées comme des bourgeois bedonnants : leurs graines recelaient un piquant insoupçonné, subtil poil à gratter qu'il suffirait de glisser dans les vêtements de tous ces m'as-tu vu occupés à s'auto-admirer. La finaude se gondolait rien qu'à l'idée de ces populistes se grattant à qui mieux mieux, toute tenue abandonnée. Jouissance de voir ces pseudos puissants devenus impuissants !
·
JACB
JACB · il y a
Eh! bien les culcurbitacées inspirent!
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Aussi impotents que des culbutos !
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Quand on grandit normalement on passe du stade oral au stade anal.
Germaine était du genre courgette, cucurbitacée pour faire plus opulent et n'étant pas finaude elle était restée bloquée entre les deux, au stade du nombril.
Dans ces conditions, pas facile d'avoir avec elle dans l'intimité ce que j'appellerai des "conversations" intéressantes. Il me fallait dépenser pour tenter de la faire se gondoler des kilos de poil à gratter
Dans sa protubérance elle prétendait même deviner la météo!
Rien de bon à se regarder le nombril quand le soleil brille pour tout le monde.
·
JACB
JACB · il y a
Je crois Vegas que plus c'est hurluberlu plus vous y trouvez votre compte et nous aussi.....à vous lire!
·
Volsi
Volsi · il y a
167 si ça vous va... vous pourrez toujours compléter les défis précédents
Phrase : "Ernest Pignon Ernest n'avait qu'à bien se tenir"
mots : écoutille, versatile, harnachement, minitel
·
Deddy Khan
 Deddy Khan · il y a
Ernest faisait preuve d'acharnement sur son harnachement. Tendresse n'écoutait rien, il avait comme fermé les écoutilles. Pour ne pas verser dans le versatile, on lui fit une miniréponse avec un minitel. C'était simple comme bonjour, Ernest Pignon-Ernest n'avait qu'à bien se tenir. L'art urbain refaisait surface et Tendresse laissa sur son ombre l'empreinte d'un galop.
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Il assura son harnachement contre la coque trop glissante du yacht; il tremblait de trouille, aussi versatile lentement la nitroglycérine par l'écoutille restée entrouverte.
Sur son minitel le 167ième défi avait été des plus énigmatiques.
Ernest Pignon Ernest n'avait qu'à bien se tenir
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Explosive la réponse au 167 ème défi !
·
Volsi
Volsi · il y a
j'aime beaucoup ton surréalisme :)
·
Vegas sur sarthe
Vegas sur sarthe · il y a
Il n'y a pas plus réaliste que moi :))
·
Volsi
Volsi · il y a
Et moi, j'adore qu'on me trouve énigmatique :)
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Ce corps nu déjeté assis là contre un mur.
Elle, la femme, à bout de forces,
tête pendante, désespérée, abandonnée.
C'est lui, l'homme au fusain agile qui l'a déposée là.
Ce nu sur le papier grandeur nature.
Une affiche indécente s'indignent les bonnes âmes,
qu'il a intitulée ''Sur l'Avortement ''.
An 1975. C'est loin, cinq ans avant le minitel.
La bataille fait rage au sein de l'hémicycle.
A ceux qui proclament 'l'avortement tue des enfants'',
l'artiste répond :'' Oui, il tue, mais d'abord des femmes !''.
S'associant à leur lutte, il crée cette œuvre magnifique.
Ainsi habille-t-il les murs des villes,
harnachement contestataire éphémère,
pour dénoncer la misère, la colère, le chemin de croix
des êtres ignorés, écartés, expulsés, effacés.
Ceux dont le sort inique tire une larme aux coeurs versatiles
qui dès le lendemain auront fermé leurs écoutilles.
Ernest Pignon-Ernest n'avait qu'à à bien se tenir ?
Mais il s'est bien tenu. Et comment !
·
Margho
Margho · il y a
Le vieux, d’humeur versatile sans doute, s’agita subitement alors qu’il les observait en silence depuis plusieurs minutes. « Fermez les écoutilles, ça va barder, vous allez voir ce que vous allez voir, bande de nazes, tagueurs d’eau douce ! ». D’un geste ample, il ôta son vaste pardessus, découvrant ainsi son inquiétant harnachement, une sorte de cartouchière XXL dont les dégradés de couleurs des bombes successives suivaient le spectre de la lumière.
Comme une volée de moineaux apeurés, les jeunes décampèrent. Il s’approcha du mur martyrisé, le caressa puis le recouvrit de blanc, pris le temps d’attendre et dégaina ses bombes.
La silhouette en noir et blanc, s’ébaucha, inquiétante, superbe. De taille humaine, elle semblait tenter de franchir la muraille.
A distance, les tagueurs, stupéfaits, l’observaient. L’un d’eux, admiratif, s’adressa à l’artiste : « Ernest Pignon Ernest n'a qu'à bien se tenir ! »
Dans sa barbe, l’ancien grommela : Normal, c’est mon fils… Et j’ai pas attendu qu’on invente le minitel pour lui apprendre à dessiner. Tout minot, il était déjà meilleur de vous !
·
JACB
JACB · il y a
ça c'est de l'Art !
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Belle démonstration ! Comme quoi c'est beau la transmission.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Quoi, je rêve ?
Est-ce la grève ?
Où sont passés
Les JACB
Vegas
Margot
Et les autres ?
Se sont-ils donné le mot
pour ne plus dire un mot ?
Ai-je raison ou tort ?
Debout les morts !
·
JACB
JACB · il y a
En cure en lutte avec mon rhumatisme...il est coriace et me laisse un peu apathique !
·
Margho
Margho · il y a
Si c'est à Barbotan, essayez foie gras et Armagnac, c'est radical ! Et si c'est à Aix les Bains, je vous offre une glace sur le port. Ceci dit courage ! Vous nous manquez.
·
Emerillon
Emerillon · il y a
Heureusement qu'il n'attaque pas les neurones !
·
JACB
JACB · il y a
Neurones encore intacts !
·
Margho
Margho · il y a
Petites vacances en Bourgogne... Je reviens, je reviens et tente de combler mon retard. merci Emerillon !
·

La charte du forum

La littérature (courte) est avant tout une passion, et un loisir qui s’adresse à tous. La diversité et l’éclectisme de la communauté Short Edition font donc toute sa richesse,...

Lire la charte