Forum | Hors les murs

Dupont-Moretti

Luc Michel
Luc Michel · il y a
Voilà un homme qui défend l'indéfendable.
Mais en même temps, il nous défend, il défend les valeurs de la démocratie.
C'est une interview très bien menée, je trouve.
Personnellement j'ai beaucoup mieux compris ce que pouvait être un avocat, c'est vraiment intéressant, très intéressant même.
https://www.youtube.com/watch?v=sdHvGJHQ1uM

·

Pour poster des commentaires,
Wall-E
Wall-E · il y a
pre je fè re nir abs m' te non si vais je etre ble gré dé sa a
·
Luc Michel
Luc Michel · il y a
Ah ben non alors ! :)))
·
Loodmer
Loodmer · il y a
Toutefois certains emploient des systèmes de défense qui sentent le soufre. Vergès notamment était sujet à controverses.
·
Luc Michel
Luc Michel · il y a
Oui, sur Vergès j'avoue que je vous suis bien volontiers.
·
Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Le dernier grand avocat, digne héritier des Moro-Giafferri, Floriot, Polak, Ambre et autres Vergès.
·
Luc Michel
Luc Michel · il y a
Il est émouvant cet homme-là, je trouve. Sur la vidéo, il y a un passage qu'on entend à peine où le type qui le poursuit dans les couloirs du palais, lui dit : " Et c'est ça un avocat ?" et Moretti lui répond : "Oui, justement, c'est ça un avocat!".
·
Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Le grand public n’a jamais réussi à faire la différence entre l’homme et l’avocat. Beaucoup persistent à voir dans la défense des droits d’un mis en cause une sorte de connivence voire une complicité.
·
Luc Michel
Luc Michel · il y a
100% d'accord. Une vraie décision de justice a été rendue, c'est, comme il le dit lui même et comme il l'explique très bien, non pas céder ou être conciliant avec la barbarie mais bien au contraire ne pas utiliser le même ressort qu'elle : celui de l'arbitraire. C'est tout à l'honneur de la justice (c'est pas toujours le cas) que cette décision. Alors bien sûr, il est coupable, bien sûr, il est complice, c'est évident d'un point de vue de la morale, c'est ce que l'on ressent, mais en droit il faut des preuves. Il n'y en avait pas, semble t-il.
On a mis des siècles et des siècles pour en arriver là, à se donner des armes contre l'arbitraire.

·
Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Et j’ajouterai cette citation de maître Moro-Giafferri évoqué plus haut :
« Monsieur le procureur, l’opinion publique est une catin qui ne devrait jamais franchir la porte de nos prétoires ».
Vu ce qui se passe en ce moment, ce rappel me paraît salutaire.

·
Luc Michel
Luc Michel · il y a
Je n'irai pas jusque là. L'opinion réagit avec ses tripes, ce qu'elle ressent et c'est compréhensible. Par contre les journalistes spécialisés vont généralement dans le sens du vent et ça n'est pas une attitude très professionnelle de leur part. Il devraient expliquer le pourquoi de cette décision, fondée en droit, au lieu de faire du sensationnalisme. Le problème avec les journalistes c'est que à chaque fois qu'on connaît un peu un sujet ( j'ai fais droit et finances), ils sont systématiquement à côté de la plaque. Sur tous les sujets que je ne connais pas, j'ai tendance, à cause de cela, à ne pas vraiment les croire.
·
Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Le problème, c’est que tout le monde vend de la peur à tout le monde, et là je ne parle pas que de la presse à sensation.
Amusez-vous à compter combien de fois le terme « tension » apparaît dans les titres des documentaires diffusés à la télévision FRANÇAISE.

·
Luc Michel
Luc Michel · il y a
Autre mot très, très employé : "émotion". Tout est sujet à émotion, c'est le marqueur commun de ce qui est bien ou pas bien. L'émotion prime le raisonnement...c'est presque devenu une philosophie.
·
Stéphanie Paris
Stéphanie Paris · il y a
Avec la question-systématique : "et qu'est-ce que vous avez ressenti lorsque... ?". Ressenti, pas pensé.
·
Luc Michel
Luc Michel · il y a
Même la météo s'y met. On parle maintenant de froid "ressenti"; ça c'est vraiment couillon! Mon épouse qui est une fille du soleil a toujours froid et moi c'est l'inverse...l'émotion, le ressenti, notions subjectives; on s'en inspire de plus en plus pour fabriquer la loi comme le dit Eddy. Alors forcément, sur ces bases, la loi change tous les quatre matins...ou va vers toujours plus d'émotion, de réponse aux "émotions" des gens.
C'est quand même préoccupant ces sociétés qui ne réfléchissent plus...

·
Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
D’ailleurs, on parle de moins en moins de société et de plus en plus de système.
·
Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Et les émotions ne sont pas toujours bonnes, surtout quand on réagit à chaud et qu’on pond des lois dans cet état d’esprit.
·

La charte du forum

La littérature (courte) est avant tout une passion, et un loisir qui s’adresse à tous. La diversité et l’éclectisme de la communauté Short Edition font donc toute sa richesse,...

Lire la charte