Tristan Corbière
1845 - 1875

Tristan Corbière, de son vrai nom Edouard-Joachim Corbière – Tristan c’était plus swag à l’époque, enfin « romantique » – fait partie de ces poètes maudits morts à trente ans. En dehors de ce statut mortifère, Tristan est un poète à l’œuvre conséquente, remplie d’humour grinçant, d’images fortes et de vers puissants.
Tristan est laid, et il le sait – alors il provoque et ne se refuse rien. On le connait pour son goût de la farce et du déguisement osé. Amida Joséphine Cuchiant, actrice d’origine italienne, bouleverse sa vie en 1871 : il en tombe éperdument amoureux. Elle lui inspire les Amours jaunes. Tristan demeure méconnu jusqu’à ce qu’enfin le bon Verlaine publie en 1883 dans la revue Lutèce, ses poèmes et un médaillon de lui. Vous pouvez aussi trouver le livre de Corbière dans la bibliothèque de Des Esseintes, le dandy fabuleux de Joris-Karl Huysmans dans A Rebours.

Œuvresles plus lues

32

lectures

POÈMES
1 min Classique

J'ai laissé la potence
Après tous les pendus,
Andouilles de naissance,
aigres fruits défendus ;
Les plumes aux canards
Et la queue aux renards...

Au Diable ... [+]

34

lectures

POÈMES
2 min Classique

L'homme de l'art lui dit : - Fort bien, restons-en là.
Le traitement est fait : vous êtes sourd. Voilà
Comme quoi vous avez l'organe bien perdu. -
Et lui comprit trop ... [+]

35

lectures

POÈMES
1 min Classique

A grands coups d'avirons de douze pieds, tu rames
En vers... et contre tout - Hommes, auvergnats, femmes.

Tu n'as pas vu l'endroit et tu cherches l'envers.
Jeune renard en ... [+]

à(re)découvrir

Son Courant littéraire
Le symbolisme

Ayant pour but d'atteindre le monde suprasensible. Où l'on apprend ce qu'est le ptyx.

EN SAVOIR +

Son Époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +