Temps de lecture
1
min
poésie 86LECTURES

Le haut pouvoir des astres a permis

Le haut pouvoir des astres a permis,
Quand je naquis, d’être heureuse et servie :
Dont, connaissant celui qui m’est promis,
Restée suis sans sentiment de vie,
Fors le sentir du mal, qui me convie
À regraver ma dure impression
D’amour cruelle, et douce passion,
Où s’apparut cette divinité,
Qui me cause l’imagination
À contempler si haute qualité.