Temps de lecture
1
min
poésie 41LECTURES

J’ai été par un long temps

J’ai été par un long temps
Déçue de l’espérance :
Et si encore point n'attends
D’elle plus grande assurance,
Que celle-là, que ma foi
Me peut promettre de soi.

Je vois les uns fort contents,
Les autres plein de souffrances :
De ceux-là les ris j’entends,
De ceux-ci la douléance
Ces passions j’aperçois
Régner toutes deux en moi.

Je ris du bien, où je tends
En très grande réjouissance :
Et pleure, que je prétends
Qu’un autre en ait jouissance :
Ce que de mes yeux je vois,
Et à grande peine le crois.

Toutefois tel passe-temps
Me donne encore confiance,
Qu’un jour je verrai le temps,
Que cil fera la vengeance
Du mal qu’il m’a fait de soi
Au bien où je me déçois.