20ème siècle

Vous croyez tout savoir du XXème siècle ? Les guerres mondiales, la guerre d'Algérie, la Guerre Froide, vous connaissez. Mais savez-vous le nombre de prix Nobel de littérature que les français ont gagné durant ce siècle ? La description de la Tour Eiffel par Zola ? Qui est Godot ? Il vous reste peut-être deux-trois trucs à apprendre...

Apéritif

« La beauté sera comestible ou ne sera pas. »

Salvador Dali



La place de la ville

Avant 1914, la France est influente et Paris rayonne dans le monde entier. L’aube du siècle voit l’invasion du bâtiment, du construit, dans les villes : c’est le début des gratte-ciels.

La tour Eiffel est construite pour l’exposition universelle, tas de ferraille tournée en dérision et méprisé par tous les artistes parisiens ; un manifeste lancé par Zola abat « l’ombre odieuse de la tour de tôle boulonée » ! Elle est censée être démontée après l’évènement mais, devenue symbole de la puissance française, elle a su nous apprivoiser !

Socialement, la ville est le lieu de la fête et des excès, hymne à la joie. Cependant au milieu de cet enthousiasme général persiste un sentiment de solitude qui hante surtout le parisien : au milieu de la foule, l’homme est seul. De plus en plus les français se rassemblent dans les villes.

« Dis, Blaise, sommes-nous bien loin de Montmartre ? »

La Prose du Transsibérien et de la petite Jeanne de France, du poète Blaise Cendrars et de la peintre Sonia Delaunay

Les Guerres mondiales et les surréalistes

Durant la première guerre mondiale, la France est affaiblie mais elle sort victorieuse en 1918, et se voit attribuer un rôle central dans la Société Des Nations, donc une influence concrète à l’échelle mondiale.


Dans l’entre-deux-guerres pourtant, le climat est à l’incompréhension et le groupe surréaliste veut casser les certitudes artistiques d’avant-guerre avec Eluard, Aragon, Desnos et Breton en chef de file.

L’homme est réifié, ce n’est plus qu’une machine, la femme est devenue un objet sexuel. L’opinion générale préfère se dire que les hommes n’ont plus rien d’humain plutôt que d’assumer pleinement ses erreurs et ses fautes.

La seconde guerre mondiale arrive, inévitable mais cette fois-ci ce n’est plus seulement une guerre de patrie mais une guerre idéologique. La France est envahie en 1940. De nombreux artistes partent aux Etats-Unis où ils peuvent continuer de créer librement. C'est le cas de Marcel Duchamp par exemple.

Fontaine ready-made de Marcel Duchamp, 1917

L'après-guerres

La troisième république résiste à la première guerre mondiale mais pas à l’invasion allemande de 1939 ; et le régime du maréchal Pétain entraîne une division des français, les résistants et les « collabos », division qui meurtrit la France durant longtemps. Suit la quatrième république mais seule la cinquième, à la fin du siècle, accèdera à une certaine stabilité.

La France n’a que peu de répit pour se lever car, après avoir perdu son importance internationale, elle est prise au piège de la guerre d’Algérie qui marque la perte de ce qui a fait sa plus grande gloire au début du siècle : ses colonies. Elle se replie alors sur elle-même et ne prendra qu’une très faible part dans la lutte contre le communisme et l’URSS entamée par les Etats-Unis.

Pourtant trente années de croissance rapide font croire que l’avenir sera meilleur : ce sont les trente glorieuses (1950-1980), mais les chocs pétroliers successifs, la montée en puissance des grands pays émergents, et un manque de compétitivité facilité par l’enrichissement et une protection sociale hors pair, préparent des difficultés qui apparaissent avant la fin du XXème siècle.

L'absurde

La France s’extirpe de cette guerre certes dans le camp des vainqueurs mais blessée et humiliée. Cette fois encore une réaction violente naît du côté des arts. Les écrivains engagés à la suite de Sartre et Camus commencent (au moins pour certains !) à douter du communisme. L’absurde émerge avec Camus, et particulièrement au théâtre avec Beckett ou Ionesco. Assister aux pièces de ces derniers, c’est accepter de laisser sa raison de côté et de parfois ne rien comprendre à l’enchaînement des répliques. Patience, on attend Godot !

D'ailleurs qui est-il ce Godot ? Beaucoup pense que c'est un dérivé de "God", que cette pièce évoque l'attente des hommes en un dieu qui n'existe pas ou qui les ignore. Cependant Beckett lui-même a vivement contesté cette interprétation : « Si j'avais voulu faire entendre cela, je l'aurais appelé Dieu, pas Godot ! »

Les pièces se terminent souvent par un retour au début, la notion de pièce perpétuelle rappelle le retour de la guerre mondiale comme si les hommes n’apprenaient pas de leurs erreurs. Une ambiance particulière d’attente et de solitude laisse planer un certain vide chez les personnages comme celui qu’on peut trouver chez des hommes essoufflés et déshumanisés par plusieurs années de guerre.

La littérature au XXème

Même si ce n'est pas vraiment du court,on ne peut laisser de côté les grands auteurs « fleuve » qui ont marqué la première moitié du siècle, romanciers, dramaturges, poètes : dans le désordre Cocteau le génialissime, Péguy, Claudel, des romanciers comme Proust, Cendrars, Céline ; puis Giono, voire Martin du Gard. Heureusement certains firent bref : Raymond Radiguet, et plus tard François Mauriac ! Des hommes de théâtre : Anouilh, Giraudoux, Sartre, meilleur quand il écrit à Huit clos ! Chacun de nos lecteurs /auteurs dira quels furent ses « maîtres »....

Nous sommes très fiers de voir que la répartition des prix Nobel de littérature témoigne du talent français : en moyenne un, voire deux français, se le voit attribué chaque décennie, à commencer par Sully Prudhomme en 1901, si bien que la France est le pays ayant le plus de prix Nobel de littérature à la fin du siècle. Elle obtient son treizième en 2000 avec Gao Xingjian. Aujourd’hui elle tient encore la première place avec quatorze prix soit 12,7 % des prix.

Les auteurs

Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire
1880 - 1918

poésie  

Guillaume Apollinaire, de son vrai nom Guillaume Albert Vladimir Alexandre Apollinaire de Kostrowitzky, est un poète français d'origine polonaise.
Critique d'art proche des surréalistes, Apollinaire mêle les arts en inventant le genre du Calligramme.
Pendant la première guerre mondiale, il rencontre la comtesse Louise de Coligny-Châtillon, cette passion dévorante d'une année ...

Alphonse Beauregard

Alphonse Beauregard
1881 - 1924

poésie   chanson  

Alphonse Beauregard est un poète canadien à la renommée certaine mais il demeure assez peu connu en France. Il publie ses premiers poèmes en 1906 sous le pseudonyme de A. Chasseur.
Il participe quelques années plus tard à la rédaction du Terroir et décroche le poste de secrétaire de l'école littéraire de Montréal.
Lorsqu'enfin il est élu Président de l'école littéraire,...

Louis Chadourne

Louis Chadourne
1890 - 1925

poésie  

Louis Chadourne est le frère de Marc Chadourne, tous deux hommes de lettres.
Il publie en 1919 un carnet de notes d'un voyage aux Caraïbes qu'il avait écrit avec Jean Galmot. Le pot au noir est son oeuvre la plus célèbre. Exotique, engagée, humaniste, et poétique, Louis Chadourne se fait autant reporter que poète. Il ne peut hélas faire grandir sa production littéraire ; emmuré ...

Georges Colomb dit Christophe

Georges Colomb dit Christophe
1856-1945

 

Précurseur de la bande dessinée, cette activité n'est pas vue d'un bon œil par sa hiérarchie -illustrateur n'apparaît pas comme un métier sérieux au regard de son statut de docteur en sciences sociales et de biologiste- d'où l'usage d'un pseudonyme : Christophe (Colomb ..! ) Cependant, si ses oeuvres font preuve d'humour, elles ont aussi une portée satirique : publié ...

Sara Cône Bryant

Sara Cône Bryant
1873 - ?

conte  

Sarah Cone Bryant est une auteure mystérieuse. Nous n'avons que très peu d’informations sur sa vie. Mais nous savons qu’elle a écrit beaucoup de contes pour enfants. Elle n’utilise pas toujours son vrai nom pour signer ses textes ! Elle s’est souvent inspirée de contes européens pour en imaginer des versions américaines.

Max Elskamp

Max Elskamp
1862 - 1931

poésie  

Ce poète belge, natif d'Anvers, s'inscrit dans le courant symboliste mais se tient en marge. Son style très personnel, au rythme saccadé, est fait de vers courts. La proximité avec la langue néerlandaise l'inspire fortement, mais il reste attaché au français et est élu à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique en 1921. À côté de son œuvre poétique,...

René Ghil

René Ghil
1862 - 1925

poésie  

Unique représentant de la poésie scientifique, c'est-à-dire tournée vers l'avenir, il s'oppose à Mallarmé après avoir été de ses partisans. Sa pensée est un constant souffle poétique, matérialiste, aux visions puissantes, contre l'égoïsme artiste dans lequel la poésie symboliste a pu s'enfermer. Ghil entendait donner à son œuvre une dimension verbale et instrumentiste pour ...

Francis Jammes

Francis Jammes
1868 - 1948

poésie  

Même après un zéro à l'épreuve de français du baccalauréat, Francis Jammes décide de devenir poète. Entièrement voué à ses objets de fascinations : la nature, les jeunes filles et les ânes, plus qu'aucun autre il aura chanté le rapport charnel entre l'être et la terre. Mais tout ceci, bien sûr, sous la coupe de son maître, le poète latin Virgile. À Paris, Gide et Mallarmé ...

Alfred Jarry

Alfred Jarry
1873 - 1907

théâtre   citations/pensées   poésie  

Poète, romancier, célèbre père du personnage d'Ubu, Alfred Jarry, personnalité excentrique, côtoie le Paris intellectuel. C'est dans son ouvrage Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien qu'il aborde la "Pataphysique" comme science des solutions imaginaires. Trois choses lui suffisaient pour vivre: un revolver, une bicyclette et un verre d'absinthe.

Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz

Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz
1877 - 1939

poésie  

Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz est né en Lituanie historique en 1877. Il passe son enfance dans le domaine ancestral là où il peut rêver à des fantômes et autres créatures.
C'est une noble lignée que les Milosz !
Oscar est emmené à Paris à son adolescence et découvre Lamartine, Edgar Poe, Baudelaire... Il fréquente Oscar Wilde, Moréas, Suart Merrill et se lance avec Le ...

Maurice Maeterlinck

Maurice Maeterlinck
1862 - 1949

poésie  

Poète, romancier et essayiste d'expression française, Maurice Maeterlinck est le seul auteur belge à ce jour à avoir reçu le prix Nobel de littérature. D'abord tourné vers le symbolisme, il rédige poèmes et pièces de théâtre puis se tourne vers des essais de nature métaphysique et entomologique. Au plus fort de ses revenus, il achètera aux enchères une villa, située au cap de ...

Guy Môquet

Guy Môquet
1924 - 1941

lettre  

Le 22 octobre 1941, Guy Môquet est fusillé par les Allemands. Il est le plus jeune condamné parmi les vingt-sept prisonniers du camp de Châteaubriant. Il rédige une lettre à sa famille le jour même de son exécution, celle-là même qui fera de lui un héros national et un symbole. S'il était effectivement un militant communiste, sa qualité de « résistant » est aujourd'hui ...

Émile Nelligan

Émile Nelligan
1879 - 1941

poésie  

Émile Nelligan est un peu notre Rimbaud mais à la sauce québécoise.
Il n'aime guère l'école, préférant la poésie et rien que la poésie. Il se passionne pour Lamartine, Musset et Millevoye qu'il découvre à l'âge de 16 ans et qui l'inspire. Son premier poème, « Rêve fantasque », est publié le 13 juin 1896 dans « Le Samedi ».
En 1897, après bien d'autres publications ...

Pablo Neruda

Pablo Neruda
1904-1973

poésie  

Pablo Neruda, auteur chilien, est l'une des plus belles voix de la poésie contemporaine d'Amérique latine. Il ne s'est pas contenté du Chilie dans ses vers, il a chanté tout un continent. Inclassable, Neruda touche à tout, il est ; romantique, surréaliste, épique mais il est aussi celui qui voit dans les choses quotidiennes la beauté de l'instant. Federico García Lorca dressait ce ...

Anna de Noailles

Anna de Noailles
1876 - 1933

poésie   lettre   citations/pensées  

Née sous le nom de Princesse Bibesco Bassabara Brâncovaeanu, Anna de Noailles fait partie de l'entourage intime de Marcel Proust. Elle tient un salon que fréquente le Paris intellectuel. On y croise aussi bien André Gide, Paul Claudel, que Colette ou encore Georges Clemenceau. Cette poétesse et romancière d'origine roumaine a été la première femme à recevoir la Légion d'honneur. ...

Odilon-Jean Périer

Odilon-Jean Périer
1901 - 1928

poésie  

Odilon-Jean Périer est un poète belge d'expression française. Issu d'une famille bourgeoise et d'un milieu cultivé, il s'intéresse très tôt à la poésie. Il publie en 1920 Combat de la neige et du poète, qui reflète déjà son talent littéraire. Comme un bijou précieux il le travaille encore après sa publication pour finalement le rejeter totalement.  Avec La Vertu par le chant ...

Raoul Ponchon

Raoul Ponchon
1848 - 1937

poésie  

Ce poète ivrogne, porté sur le fruit de la vigne et les cabarets parisiens, se considérait lui-même comme un écrivain de troisième rang et n'a jamais souhaité être publié. Un seul recueil sera imprimé de son vivant, plus ou mois contre sa volonté, La Muse au cabaret, qui en dit long sur ses occupations quotidiennes. Buveur d'absinthe patenté et fin gourmet, les plaisirs de la table...

Marcel Proust

Marcel Proust
1871 - 1922

poésie  

La fresque de la mémoire et du temps que constitue À la recherche du temps perdu est l'œuvre phare de la littérature française du début du XXe siècle. L'écriture et la publication s'étendent sur plus de vingt années. Proust écrivait allongé dans son lit, et si, longtemps, il s'est couché de bonne heure, c'est parce qu'il passait ses nuits à écrire. Dans les papiers retrouvés ...

Horacio Quiroga

Horacio Quiroga
1878 - 1937

nouvelle  

La vie de l'écrivain uruguayen Quiroga est jalonnée de nombreux drames : suicide de son père, suicide de sa première femme, meurtre accidentel de son meilleur ami. Quiroga, cancéreux, mettra fin à ses jours. Toute son œuvre littéraire traite de la mort. Ses textes sont traduits en anglais et en français de son vivant, mais après une période de succès il tombe rapidement dans ...

Raymond Radiguet

Raymond Radiguet
1903 - 1923

poésie  

« Je flambais, je me hâtais, comme les gens qui doivent mourir jeunes et qui mettent les bouchées doubles »... Cette phrase du Diable au corps, publié en 1923 fait écho à la vie de Radiguet qui disparut alors qu'il n'avait que vingt ans. Il fait partie de ces enfant prodige, comme Rimbaud, révoltés, furieux, talentueux.
Radiguet se lance dans le journalisme à l'âge de quinze ...

Jehan Rictus

Jehan Rictus
1867 - 1933

poésie  

Jehan Rictus est le surnom de Gabriel Randon. Ce poète de la langue des faubourgs, faite d'argot et de parler populaire, chante la vie des simples, des pauvres, des ouvriers. Rictus a basé toute sa poétique sur l'oralité et le langage des petites gens qu'il nomme les « tits fans-fans ». Toute son œuvre se distribue en des plaquettes à faible tirage avant d'être collectée en volume. ...

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
1875 - 1926

poésie  

« La première fois que je le rencontrai je me souviens combien son apparence me déconcerta. Petit, maigre, chétif, avec un visage osseux et singulièrement étroit, un grand front admirable, un long nez pointu, des moustaches chinoises, un menton presque absent, et ces beaux yeux verts, singuliers, qui illuminaient toute sa physionomie. »
Ces mots, d’Edmond Jaloux, rendent hommage à...

Raymond Roussel

Raymond Roussel
1877 - 1933

nouvelle  

Raymond Roussel c'est surtout Comment j'ai écrit certains de mes livres... Il substitue entre autres les p aux b et vice-versa, exemple : 1° Les lettres du blanc sur les bandes du vieux billard…
2° Les lettres du blanc sur les bandes du vieux pillard.
Son procédé de création très original. Ce qui l'est encore plus c'est qu'il a écrit un certain nombre de ces livres ainsi et ...

Cécile Sauvage

Cécile Sauvage
1883 - 1927

poésie  

Cécile Sauvage, surnommée la Poétesse de la maternité réalise une œuvre conséquente. Alors qu'elle est étudiante au lycée de Digne, elle rédige son premier manuscrit, Les Trois Muses, à La Revue forézienne, dont le rédacteur est Pierre Messiaen. Une correspondance toute pleine d'intelligence et de tendresse commence entre les deux et c'est par un mariage qu'elle aboutit. Ils ont ...

Victor Segalen

Victor Segalen
1878 - 1919

poésie  

Victor Segalen est né à Brest. Après des études chez les Jésuites il s'engage dans la médecine navale. Ses passions : la littérature et la musique. Il étudie les névroses dans les œuvres contemporaines et se rapproche de Huysmans et Rémy de Gourmont. Celui-ci le fait entrer au Mercure de France où il publie son premier article ; « Les Synesthésies et l’école symboliste ». ...

Paul-Jean Toulet

Paul-Jean Toulet
1867 - 1920

poésie  

Paul-Jean fait ses études à Pau, Bayonne et Saintes et retourne à ses dix-huit ans paser quelques années à l'île Maurice où ses parets son établis. C'est une vie d'oisiveté qui l'attend, entre les femmes, l'opium, les lectures et les soirées mondaines. Lors de son retour en France, il s'arrête à Alger et y reste un an. Il rédige des chroniques, des sonnets et mêmes deux comédies...

Lumières sur
Marcel Proust

1871 - 1922

Marcel Proust

La fresque de la mémoire et du temps que constitue À la recherche du temps perdu est l'œuvre phare de la littérature française du début du XXe siècle. L'écriture et la publication s'étendent sur plus de vingt années. Proust écrivait allongé dans son lit, et si, longtemps, il s'est couché de bonne heure, c'est parce qu'il passait ses nuits à écrire. Dans les papiers retrouvés après sa mort, on apprendra que la madeleine n'était en réalité qu'une biscotte. La postérité, ...

EN SAVOIR +

Antoine Watteau

Crépuscule grimant les arbres et les faces,
Avec son manteau bleu, sous son masque incertain ;
Poussière de baisers autour des bouches lasses...
Le vague devient tendre, et le tout près, lointain.

La mascarade, autre lointain mélancolique,
Fait le geste d'aimer plus faux, triste et charmant.
Caprice de poète - ou prudence d'amant,
L'amour ayant besoin d'être orné savamment -
Voici barques, goûters, silences et musique.

LIRE LA SUITE