18ème siècle

Le XVIIIème siècle est une histoire qui commence mal, avec la chute de la monarchie absolue. Ça se passe mal au niveau militaire, moral et social. Et in fine ça se finit mal sous le joug de la guillotine. Et pourtant les héros ne perdent pas courage,suivant la formule de Voltaire :« J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. »

Apéritif

« Je me presse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer. »

Beaumarchais

Extrait du Barbier de Séville - Acte I, scène II

La fin de la monarchie absolue



Si le règne de Louis XIV était l’apogée de la monarchie française, le XVIIIème voit sa rapide décadence à travers Louis XV qui marque son déclin et Louis XVI qui subit sa chute.

Dès la mort de Louis XIV, sous la régence du duc d’Orléans, on observe un relâchement des mœurs et de l’autorité royale. Se fiant au système de Law, le Régent crée une banque d’Etat et procure de la monnaie papier aux citoyens qui apportent leur argent.

Mais cette fortune facile est vite dépensée et, lorsque l’inquiétude, puis la panique gagnent ceux qui avaient trop dépensé, la transaction ne peut plus se faire dans l’autre sens : la France fait banqueroute.

Louis XV gagna certes la guerre contre l’Autriche mais il rendit tous les territoires conquis, tandis que la Prusse avec qui la France était alliée les conserva. Puis lors de la guerre contre ce puissant royaume et contre l’Angleterre, la France perdit ses colonies du Canada et de l’Inde.

L'évolution des moeurs

Une forte réaction contre les jansénistes et l’austérité de la cour s’exprime. Le Régent est un exemple de débauche et la banqueroute achève de créer un climat de confusion sociale. Les philosophes réhabilitent les passions et instincts et prônent le goût du bonheur. Une immoralité cynique s’élève, encouragée par l’atmosphère de frivolité qui règne dans les salons : on rit des défaites de la France, la vie devient un jeu.

Cependant, Rousseau réagit au milieu du siècle et prévient contre cette décadence des mœurs : c’est l’objet de son premier Discours. Il exercera une forte influence sur la société en transmettant le goût de la vie simple, de la vertu et une morale de l’émotion.

Les centres d'influence sociale


La cour a perdu son prestige et cesse d’être le centre du pays ; désormais les sources de l’opinion sont les salons, les cafés et les clubs. Les salons reprennent de l’importance : ils font et défont les réputations, peuvent procurer admirateurs et aide matérielle aux écrivains. En regroupant les écrivains, les philosophes et autres penseurs, ils sont le lieu de conversations brillantes et d’émulation intellectuelle. Fénelon, Fontenelle, Marivaux, Montesquieu, d’Alembert se retrouvent ainsi au « bureau » de l’esprit de Mme de Tency ou au « royaume » de Mme Geoffrin.


Les cafés sont de véritables rendez-vous des philosophes : le café Procope est encore fameux pour avoir accueilli Fontenelle, Voltaire, Diderot mais aussi des philosophes étrangers comme Benjamin Franklin.

La France dans le monde

Si la France a perdu sa suprématie militaire, elle sert de modèle dans l’Europe entière dans la littérature, les arts, la mode, l’élégance et l’esprit. Les cours étrangères cherchent à attirer les grands penseurs français, aussi les écrivains se disent-ils européens, voire citoyens du monde comme Montesquieu qui affirme : « Si je savais une chose utile à ma nation qui fut ruineuse à une autre, je ne la proposerais pas à mon prince, parce que je suis homme avant d’être français, ou bien parce que je suis nécessairement homme et que je ne suis français que par hasard. » La philosophie se présente comme un idéal de paix et de civilisation.

L’influence de l’Angleterre est prépondérante en France : Voltaire et Montesquieu voient dans son régime politique des leçons de tolérance et de liberté, Locke et Swift enrichissent la pensée philosophique française, les clubs et le thé sont importés, on préfère les parcs à l’anglaise aux jardins à la française.

Les troubles de la fin de siècle

En 1774, à la mort de Louis XV, Louis XVI prend le pouvoir. Mais les difficultés économiques, le mécontentement croissant du peuple devant les privilèges, l’opposition des ministres et du Parlement aux réformes qui tentent d’éviter l’orage, conduisent le pays et la monarchie dans une impasse.

La Révolution éclate en 1789, la première République est proclamée en 1792, mais la révolution s’emballe et la guillotine règne ; on décapite et le roi et tout opposant ou soupçonné opposant de la république : c’est la Terreur.

Robespierre, meneur politique majeur, en est lui aussi victime : sa mort marque la fin de cette période en 1794.

Le Directoire représente une seconde tentative pour instaurer un régime stable sur une base constitutionnelle mais il reste faible ; il est à la merci du coup d’état de Napoléon Bonaparte, le 18 brumaire 1799...

Les auteurs

Fanny de Beauharnais

Fanny de Beauharnais
1737 - 1813

poésie  

Dès son enfance, elle commence à écrire de la poésie. Elle est élue membre de l'Académie des sciences, des belles-lettres et des arts de Lyon. Son statut de femme de lettres semble être renforcé par la fréquentation de quelques auteurs dramatiques ratés dont elle fait ses amants. Ses détracteurs affirment qu'elle n'a jamais écrit et que ses ouvrages furent rédigés par ses amis. ...

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais
1732 - 1799

poésie  

« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. » La devise du Figaro est en fait issue de la Trilogie de Figaro de Beaumarchais. Comme on peut le deviner, de caractère insolent et révoltant, il n'hésite pas à critiquer dans ses pièces de façon à peine déguisée la censure voire la monarchie. Ainsi s'emporte-t-il à travers Figaro dans le monologue le plus long du ...

Robert Burns

Robert Burns
1759 - 1796

poésie  

On ne peut pas dire que Robert Burns rime avec Haggis mais en Ecosse c'est tout comme et surtout le 25 Janvier, date anniversaire de notre poète. Il est considéré comme le plus grand écrivain écossais avec ses chants traditionnels. Il est très apprécié de l'élite littéraire d'Edimbourg bien qu'il ne se prive pas de critiquer dans ses oeuvres l'establishment.

 

Sébastien-Roch Nicolas, dit Chamfort

Sébastien-Roch Nicolas, dit Chamfort
1741 - 1794

citations/pensées   poésie  

Plus moraliste que poète, Chamfort est une des plumes les plus amères du XVIIIe siècle. Il se démarque par son esprit et brille dans les salons parisiens. Son suicide raté est le plus célèbre de toute l'histoire littéraire : après s'être blessé le visage avec un pistolet qui a mal fonctionné, il tente de s'égorger avec un coupe-papier, puis se mutile la poitrine. En vain. Malgré ...

André Chénier

André Chénier
1762 - 1794

poésie   fable  

Après s'être amouraché d'une chanteuse d'opéra, il compose des poèmes en imitant les auteurs antiques. L'élégie marque sa préférence. Avant de devenir journaliste et de condamner les excès de la Révolution, il passe trois années en Angleterre en tant qu'ambassadeur de France. Il est condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire sous la Terreur, pour recel de documents dans une...

Olympe de Gouges

Olympe de Gouges
1748-1793

lettre  

Pressentie pour la panthéonisation en 2014, Olympe de Gouges apparaît étonnament d'actualité. En effet, elle est considérée comme la première des féministes, en témoigne sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, et lutte pour le respect des principes républicains : « Tu te dis l'unique auteur de la Révolution, Robespierre ! Tu n'en fus, tu n'en es, tu n'en seras ...

Jacques Delille

Jacques Delille
1738 - 1813

poésie  

L'Académie Française ne nous dit pas tout sur Jacques Delille... Tout d'abord il est abbé de Saint-Séverin, pourtant il n'a jamais été ordonné prêtre. Ensuite, il fut le chef d'une école poétique qui connut un très vif succès mais nous ne connaissons pas le nom de celle-ci... Tout cela demeure bien mystérieux !
Toujours est-il que Jacques était poète et académicien et qu'il...

Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers

Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers
1772 - 1827

poésie  

Marc-Antoine Désaugiers est l'auteur de pièces de théâtre et de chansons. Il a été directeur du théâtre du Vaudeville. Ses compositions ont enchanté toute la France et connurent un vif succès. C’est « Tableau de Paris à cinq heures du soir » qui va traverser les siècles, et inspirer Dutronc avec son célèbre refrain « Paris s’éveille… »

Denis Diderot

Denis Diderot
1713 - 1784

nouvelle   citations/pensées   lettre   conte   poésie  

Voici l'homme-encyclopédie. Avant de se lancer, avec son ami D'Alembert, dans le projet de l'Encyclopédie, qui s'étendra sur vingt ans, et pour laquelle Diderot rédige personnellement 3500 articles, le philosophe des Lumières touche à tous les genres littéraires. Il est même l'auteur d'un roman libertin allégorique, Les Bijoux indiscrets, où il dote de la faculté de parole le sexe ...

Claude Joseph Dorat

Claude Joseph Dorat
1734 - 1780

poésie  

Claude Joseph Dorat est un homme qui vaut d'être connu. Tout d'abord il devient mousquetaire et se voit très heureux dans cette carrière mais sa tante, janséniste par-dessus tout, contrecarre ses plans et le fait sortir de l'armée. Il n'a pas le choix. Il se tourne alors vers la littérature et remporte un grand succès. Les femmes l'adorent mais les Encyclopédistes le haïssent et ...

Jean-Pierre Claris de Florian

Jean-Pierre Claris de Florian
1755 - 1794

fable  

Fabuliste méconnu, Florian est pourtant l'auteur d'expressions que nous employons quotidiennement. Deux de ses morales sont devenues des locutions figées : « Rira bien qui rira le dernier » et « Pour vivre heureux, vivons cachés ». Très jeune il écrit des pièces de théâtre, des nouvelles et des contes, et, à 23 ans seulement, il est élu à l'Académie Française. Mais l'année ...

Nicolas Gilbert

Nicolas Gilbert
1750 - 1780

poésie  

La mort de Nicolas Gilbert est loin d'être anodine : il avale la clef d'une cassette qui reste accrochée à son œsophage...
Mais parlons littérature ! Ce jeune vosgien est un touche à tout : il écrit un roman, de la poésie, des satires, rien ne l'arrête mis à part peut-être ses échecs consécutifs au concours annuels de l'Académie Française.

Joseph Joubert

Joseph Joubert
1754 - 1824

citations/pensées  

Moraliste méconnu, Joseph Joubert n'a jamais publié. Ses notes ont été recueillies après sa mort par son ami Chateaubriand qui se chargea d'en éditer une sélection. S'il reste un auteur mineur, sa pensée vaut pour la densité qu'elle sait instaurer dans des formules aphoristiques. L'œuvre de cet auteur qui fut le secrétaire impitoyable de Diderot, est à redécouvrir.

Pierre Choderlos de Laclos

Pierre Choderlos de Laclos
1741 - 1803

nouvelle   lettre  

Laclos entreprend la rédaction des Liaisons dangereuses alors que sa garnison sillonne la France. La parution de son roman épistolaire fera grand bruit et les exemplaires se vendront comme aucun autre livre à l'époque. Le style de Laclos est froid, cruel, féministe avant l'heure. Son texte sur l'éducation des femmes annonce déjà l'égalité des sexes. Mais son nom reste attaché au ...

Nicolas-Germain Léonard

Nicolas-Germain Léonard
1744 - 1793

poésie  

Nicolas-Germain Léonard est né en Guadeloupe mais explore très tôt la métropole. Ses diverses expériences du monde accompagnent ses poésies. Poète élégiaque du XVIIIe siècle, les romantiques lui doivent beaucoup et notamment Lamartine qui par deux fois va plagier – de la part d'un si grand, est-ce possible ? – deux de ses plus célèbres vers « Ô temps, suspends ton vol » ...

Jacques-Charles-Louis Clinchamps de Malfilâtre

Jacques-Charles-Louis Clinchamps de Malfilâtre
1732 - 1767

poésie  

Jacques-Charles-Louis de Clinchamp de Malfilâtre a été consacré par Gilbert comme la figure du poète romantique mort en pleine déchéance. Pourtant il n'en est rien ! Ou presque pas. Notre poète fit une chute de cheval et souffrit d'un abcès au genou qui nécessita des opérations douloureuses desquelles il ne survécut pas. C'est tout de suite moins sexy que l'image du romantique, ...

Montesquieu

Montesquieu
1689 - 1755

nouvelle   citations/pensées  

Lire Montesquieu c'est aborder les enjeux des Lumières avec suffisamment d'esprit pour à la fois s'en moquer et s'y inscrire de plain-pied. Il est le premier à avoir l'idée de la « théorie des climats », où il montre comment le climat influe sur l'homme et le milieu dans lequel il vit. Cet aspect de son œuvre nous autorise à voir dans ses écrits les débuts de la pensée ...

Novalis

Novalis
1771 - 1801

poésie  

Mort à 29 ans, Novalis est l'auteur romantique allemand le plus connu. À vingt ans, ses écrits sont déjà réunis en volumes grâce à ses amis très admiratifs de son génie. C'est de l'un de ses textes, le roman Henri d'Ofterdingen, que l'on tirera l'expression « fleur bleue », symbole de la fusion du rêve et du réel qui cristallisent l'amour absolu, grand idéal du romantisme ...

Évariste de Parny

Évariste de Parny
1753 - 1814

poésie  

Evariste de Parny ou plutôt Evariste Désiré de Forges porte bien son nom puisqu'il est qualifié comme le plus grand poète érotique du XVIIIe siècle. S'engageant comme officier de cavalerie il fonde « la Caserne », une société de militaires poètes. Il publie des vers sensuels et légers dans L'Almanach des Muses. Originaire de l'île de Bourbon – aujourd'hui la Réunion – il y ...

Joseph Quesnel

Joseph Quesnel
1746 - 1809

poésie  

Joseph Quesnel est un explorateur ; il arrive en Inde après ses études, visite Madagascar, mais il voyage aussi en Guyane française, aux Antilles et au Brésil.
Son tempérament littéraire est assez cocasse. Joseph Quesnel voulait absolument être lu, au centre des attentions. Il aurait dit à sa femme qu'il voulait organiser un grand souper chez eux, enfermmer tous les convives et les...

Nicolas Edme Restif de La Bretonne

Nicolas Edme Restif de La Bretonne
1734 - 1806

nouvelle   chanson  

Érotomane fou, ou bien seulement fou, Restif de La Bretonne est un cas à part dans l'histoire du XVIIIe siècle. Même s'il touche à tous les genres, sous haute inspiration autobiographique, son œuvre maîtresse demeure Les Nuits de Paris. Philosophe et imprimeur, il est le créateur de nombreux néologismes. D'une prolixité sans commune mesure, ce sont ses livres érotiques qui lui ...

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau
1712 - 1778

théâtre   lettre   poésie   nouvelle  

Cet esprit des Lumières fait figure de solitaire. Les différents aspects philosophiques et sociaux de sa pensée auront une grande influence sur la postérité. Dans les Confessions, il se livre tout entier et sans retenue. En cela, c'est le premier texte vraiment autobiographique. À retenir surtout sa querelle avec Voltaire, lui qui disait que lire Rousseau lui donnait envie de marcher à ...

Marquis de Sade

Marquis de Sade
1740 - 1814

œuvres érotiques   nouvelle   poésie  

Incarcéré plusieurs fois, le divin marquis passa les trois quarts de sa vie en prison où il put composer toute son œuvre. Ses textes font preuve d'une violence et d'une cruauté extrêmes. L'œuvre, très commentée, reste longtemps interdite mais circule sous le manteau avant que Sade soit définitivement réhabilité, compte tenu de l'apport de sa pensée révolutionnaire. De là à ...

Louis Antoine de Saint-Just

Louis Antoine de Saint-Just
1767 - 1794

poésie  

Saint-Just porte-t-il bien son nom quand on sait qu'il était « L’archange de la terreur », a fait guillotiner des milliers d'hommes et femmes, avec la loi des suspects, promulguée durant la terreur après la Révolution ? Fougueux, un tantinet fanatique, c'est lui qui demande la mort de Louis XVI n'ayant pas peur une seule seconde de remettre en question son droit divin et de lui rendre...

Jean-Joseph Vadé

Jean-Joseph Vadé
vers 1720 - 1757

poésie  

Jean-Joseph Vadé est très connu pour être le créateur du genre « poissard » qu'il illustre entre autres dans son roman épistolaire Les lettres de la Grenouillère. Le genre poissard c'est quoi ? Ce sont des écrits théâtraux et poétiques qui singent le langage et les mœurs du bas peuple et plus particulièrement les vendeuses de marée, soit les poissonnières.
Valdé voulait-il...

Voltaire

Voltaire
1694 - 1778

poésie   conte   nouvelle   citations/pensées  

Voltaire, de son vrai nom François-Marie Arouet, est un des grands esprits du siècle des Lumières. Une pensée vive et une longévité extraordinaire lui ont permis de s'illustrer dans tous les genres littéraires (contes, roman, théâtre, essai) et de rédiger plus de 20 000 lettres, faisant de lui le plus grand épistolier du XVIIIe siècle. Son style adopte toutes les formes mais on ...

Lumières sur
Jean-Pierre Claris de Florian

1755 - 1794

Jean-Pierre Claris de Florian

Fabuliste méconnu, Florian est pourtant l'auteur d'expressions que nous employons quotidiennement. Deux de ses morales sont devenues des locutions figées : « Rira bien qui rira le dernier » et « Pour vivre heureux, vivons cachés ». Très jeune il écrit des pièces de théâtre, des nouvelles et des contes, et, à 23 ans seulement, il est élu à l'Académie Française. Mais l'année suivante, lors de la Révolution, son statut de noble le contraint à fuir Paris. À 39 ans, après un...

EN SAVOIR +

Le danseur de corde et le balancier

Sur la corde tendue un jeune voltigeur
Apprenait à danser; et déjà son adresse,
Ses tours de force, de souplesse,
Faisaient venir maint spectateur.
Sur son étroit chemin on le voit qui s'avance
Le balancier en main, l'air libre, le corps droit,
Hardi, léger autant qu'adroit;
Il s'élève, descend, va, vient, plus haut s'élance,
Retombe, remonte en cadence,
Et, semblable à certains oiseaux
Qui rasent en volant la ...

LIRE LA SUITE