Madame de Sévigné
1626-1696

Mère dévouée avant tout, Marie de Rabutin-Chantal, dite Madame de Sévigné, se distingue par ses fameuses lettres envoyées surtout à sa fille, Françoise de Grignan. Jusqu'au rythme effréné de trois lettres par semaine, elle change régulièrement de sujet afin de conserver ses lettres vivantes et captivantes. Elle inscrit ainsi son amour démesuré et jaloux (frustrée de voir la relation conjugale de sa fille être prioritaire au lien mère-fille). Ces textes permettent de plonger dans les intrigues quotidiennes et intimes des femmes nobles de l'époque -n'hésitant pas à aborder la nuit de noces de Françoise, qui ne s'est pas passée comme toute une chacune l'espérerait...

Œuvresles plus lues

2

lectures

TRÈS TRÈS COURTS
6 min Classique

À Madame de Grignan - À Paris, vendredi 20ème octobre 1679.

Quoi ! vous pensez m’écrire de grandes lettres, sans me dire un mot de votre santé ; je pense, ma pauvre bonne, que ... [+]

2

lectures

TRÈS TRÈS COURTS
4 min Classique

À Guitaut - À Paris, vendredi 5ème avril 1680.

Voilà deux étranges maladies en attendant la troisième, qui est d’accoucher. Mon Dieu, que je vous plains, mon pauvre Monsieur, et ... [+]

2

lectures

NOUVELLES
13 min Classique

A Madame de Grignan - Aux Rochers, dimanche matin 4ème février 1685

Hormis la promptitude de la guérison, ma bonne, vous pouvez compter que vous m’avez guérie. Il est vrai que nous ... [+]

à(re)découvrir

Letter

Son Époque
17ème siècle

Alors que la France se pavane à la cour du roi. Où l'on apprend que Louis XIV est peu rancunier.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +