Léon Dierx
1838 - 1912

Léon est originaire de la Réunion comme Leconte de Lisle. Il est très inspiré encore par le romantisme lorsqu'il compose ses premiers vers toutefois c'est dans le Parnasse qu'il se retrouve. Il écrit Lèvres closes en 1867, qui devient le manifeste des parnassiens. Il est sacré « prince des poètes » à la mort de Mallarmé. Et puis, plus rien pendant un long moment. Le silence total de la part du couronné. Heureusement, c’est avec une poésie toute symboliste qu’il revient, tentant de traduire tous les mystères qui nous échappent…

Œuvresles plus lues

36

lectures

POÈMES
1 min Classique

Tout se tait maintenant dans la ville. Les rues
Ne retentissent plus sous les lourds tombereaux.
Le gain du jour compté, victimes et bourreaux
S'endorment en rêvant aux richesses ... [+]

38

lectures

POÈMES
1 min Classique

... Et Lazare à la voix de Jésus s'éveilla
Livide, il se dressa d'un bond dans les ténèbres ;
Il sortit, trébuchant dans ses liens funèbres ;
Puis, tout droit devant ... [+]

41

lectures

POÈMES
1 min Classique

Qu'avais-tu dans l'esprit, maître à la brosse ardente,
Pour que sous ton pinceau la nature en fureur
Semble jeter au ciel une insulte stridente,
Ou frémir dans l'effroi de sa sinistre... [+]

à(re)découvrir

Son Courant littéraire
Le parnasse

Ayant pour but de purifier l'art. Où l'on apprend que défier la morale peut attirer les offres d'emplois.

EN SAVOIR +

Son Époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +