Joachim du Bellay
vers 1522 - 1560

Il fonde avec Pierre de Ronsard le groupe de la Pléiade, pour lequel il rédige un manifeste, Défense et illustration de la langue française, afin de faire du français une langue aussi noble que le latin, considéré jusqu'alors comme la langue des arts et du savoir. Déçu par l'échec d'un voyage diplomatique à Rome, et de retour en France, persécuté par des créanciers qui réclament sa maison en Anjou, il meurt subitement à 37 ans. Sa postérité se mesure jusque dans la chanson moderne avec le fameux Heureux qui comme Ulysse de Georges Brassens.

Œuvresles plus lues

6

lectures

POÈMES
1 min Classique

Un peu de mer tenait le grand Dulichien
D'Itaque séparé, l'Apennin porte-nue
Et les monts de Savoie à la tête chenue
Me tiennent loin de France au bord ausonien.

Fertile est ... [+]

42

lectures

POÈMES
1 min Classique

Qui voudrait figurer la romaine grandeur
En ses dimensions, il ne lui faudrait querre
À la ligne et au plomb, au compas, à l’équerre,
Sa longueur et largeur, hautesse et ... [+]

46

lectures

POÈMES
1 min Classique

Non autrement qu’on voit la pluvieuse nue
Des vapeurs de la terre en l’air se soulever,
Puis se courbant en arc, afin de s’abreuver,
Se plonger dans le sein de Téthys la ... [+]

à(re)découvrir

Poésie

Son Courant littéraire
La Pléiade

Ayant pour but de redorer le blason du français. Où l'on apprend qu'imiter n'est pas copier.

EN SAVOIR +

Son Époque
16ème siècle

Alors que la France se scinde lors des guerres de religion. Où l'on apprend que l'Italie est un beau pays.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +