Estienne Durand
vers 1586 - 1618

Etienne Durand s’inscrit dans la légende par sa mort tragique ; attaché à la maison de Marie de Médicis, on l’accusa de comploter contre Luynes, le favori du roi. Il fut condamné pour cela à être roué vif.
Il nous a laissé Ses Méditations, publiées en 1611 qui forment la majeure partie de son œuvre. Elles aspirent à une forme de liberté d'esprit dont la tonalité est proche de celle de Montaigne. Un petit air de pétrarquisme saupoudre le reste de ses écrits.

Œuvresles plus lues

46

lectures

POÈMES
1 min Classique

Mes pleurs qui sur mon teint distillez si souvent,
Pensant caver le coeur de ma fière inhumaine,
Il vous faut mettre au rang de ces eaux d'Eurimène,
Qui changent en rochers ceux ... [+]

62

lectures

POÈMES
1 min Classique

Ombres qui dans l'horreur de vos nuits éternelles
Gémissez sans repos vos fautes criminelles,
Quittez pour un petit vos manoirs gémissants,
Et venez assurer qu'en sa peine fatale ... [+]

69

lectures

POÈMES
1 min Classique

Ô bois qui du soleil accusez l'impuissance,
Recevant de ses traits la chaude violence
Sans en être percé,
Que n'ai-je comme vous fortifié mon âme
Pour recevoir les coups du ... [+]

à(re)découvrir

Son Courant littéraire
Le baroque

Ayant pour but d'émerveiller. Où l'on apprend que les attardés auront leur heure de gloire.

EN SAVOIR +

Son Époque
16ème siècle

Alors que la France se scinde lors des guerres de religion. Où l'on apprend que l'Italie est un beau pays.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +