Auguste Brizeux
1803 - 1858

Auguse Brizeux nous donne envie de manger des crèpes et des galettes bretonnes. Il a la littérature gourmande. On le surnome « le prince des bardes bretons ». Victor Hugo le soutient fortement lors de la parution de son poème « Les Bretons » qui se voit couronné l'année suivante par l'Académie française.
Il est aussi très inspiré par l'Italie et se plonge dans la Divine Comédie dont il propose une traduction.

Œuvresles plus lues

49

lectures

POÈMES
1 min Classique

Écris-moi, mon ami, si devant ta faucille
Le seigle mûr de couleuvres fourmille ;
Dis-moi, brave Berthel, si les chiens altérés
Errent par bande aux montagnes ... [+]

51

lectures

POÈMES
2 min Classique

Tels sont les cœurs : parfois, sous les genêts fleuris,
En Bretagne il est doux de songer à Paris ;
Mais qu’aux bords de la Seine un autre ennui nous ... [+]

68

lectures

POÈMES
2 min Classique

Ô mes frères, voici le beau temps des vacances !
Le mois d'août, appelé par dix mois d'espérances !
De bien loin votre aîné ; je ne puis oublier
Août et ses jeux ... [+]

à(re)découvrir

Son Courant littéraire
Le romantisme

Ayant pour but d'exprimer sa sensibilité. Où l'on apprend que Nerval a un homard domestique.

EN SAVOIR +

Son Époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +