Nature

En lisant attentivement un très très court sur la nature, on entend la douce musique du vent dans l'herbe, des fleurs qui éclosent et des jeunes arbres qui atteignent la cîme des montagnes.

45 voix31 lectures

La Gisa

Achille, il y a

L'heure des songes... une nuit noire, si noire que tout semble avoir disparu, paraît anéanti, et que l'œil inquiet cherche en vain la notion des choses qui l'entourent. Ni ciel, ni terre, ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2018
117 voix259 lectures

Ça faisait des années qu'il était là-dessous, cinq années précisément, à téter la sève des racines avec son rostre. Il était temps de sortir, d'aller profiter du soleil pour chanter des... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2018
150 voix299 lectures

Elle s’appelle Amina, gardienne des chèvres de la tribu elle connaît tous les chemins, tous les sentiers sur le grand plateau de pierres blanches qui s’étend jusqu’à l’horizon. Elle ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2018
199 voix242 lectures

On regardait la mer

Hel, il y a

On regardait la mer. On se tenait au-dessus. On prenait des vertiges depuis un coin de rocaille.
On pensait...
« La mer a l'odeur d'un ventre chaud. L'odeur de quelque chose qui ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2018
111 voix322 lectures

I

« Non, me dit-elle, l’océan, c’est autre chose... Je me souviens lorsque mon père m’y emmena pour la première fois... »
C’est ainsi que Louise interrompit ma ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2018
195 voix191 lectures

Le ciel était clément. La ville vibrait encore des notes brillantes s’échappant du conservatoire de musique.
Dagmar avait en tête le dernier arrangement de sa partition. Il rentrait à ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2018
277 voix680 lectures

Jonas a retiré son casque lui aussi et on s’est assis tous les deux, lovés l’un dans l’autre. Il s’est arrêté dans ce champ à l’écart du monde pour regarder le ciel et il me tient ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2018
156 voix281 lectures

Mes pétales frémissent au vent. Je m’éveille doucement, tout perlé de rosée cristalline. Mon parfum m’enivre ; jamais je n’avais ainsi plongé au cœur d’une rose. Et cette ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2017
165 voix234 lectures

Les nuits dernières avaient été nourries de ce vent étiré qui nous vient de la mer. Ce vent lointain qui récolte sur les flots les âmes perdues des jeunes marins et qui porte parfois aussi ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2017
175 voix257 lectures

Je suis majestueux en toute saison, mon feuillage est d'un vert resplendissant. Je suis si haut que ma cime a le privilège d'observer tout mouvement alentour. J'aurai pu vivre en forêt, entouré... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2017