Sylvie Loy

Sylvie Loy

J'écris pour inventer des libertés, pour m'approprier les pleins pouvoirs, pour (m'auto)critiquer, pour (me)sauver, pour (me)venger...mais aussi pour déterrer et dompter les monstres (intérieurs), et surtout dilater le temps.
J'écris car je cherche mon instant d'éternité.
Sylvie.


œuvre
a la une
TRÈS TRÈS COURTS 
 Instant de vie  Drame  1 min 478 lectures454 voix

Quelquefois, je soulevais le rideau de la petite fenêtre de ma cuisine pour les regarder. Leur baie vitrée me faisait face.
C'était un spectacle qui m'hypnotisait. J'étais fascinée par ce... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2017
TRÈS TRÈS COURTS
579 voix   777 lectures

Son imagination le lui faisait apparaître n'importe quand. Quand elle sortait de la douche et passait devant la baie vitrée, quand elle s'assoupissait devant la TV, quand elle buvait son café ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2017
TRÈS TRÈS COURTS
578 voix   644 lectures

C'était une maison ancienne. Construite des siècles auparavant. C'était une maison très vieille, mais elle ressemblait à l'idée que je me faisais d'un foyer accueillant. Elle était située ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2017
TRÈS TRÈS COURTS
0 voix   1 lecture

Le soleil éclaire parfois le monde d'une lumière nouvelle. Je ne parle pas de ce triste soleil d'hiver dont les rayons timides ont du mal à percer à jour l'esprit des choses ou l'essence des gens.... [+]

POÈMES
0 voix   1 lecture

Il aurait les cheveux parfaitement peignés,
vêtu de son tablier d'écolier à étrenner, ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
7 voix   21 lectures

Dans ce temps-là, j'étais encore une enfant. Pas encore femme, mais une ébauche gribouillée d'adolescente. Une sorte de gamine qui prolongeait une période pourtant révolue pour elle : une ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
31 voix   132 lectures

Cet été-là, mes vieux avec les vieux de mon pote avaient organisé des vacances esprit nature et déconnexion. En Normandie.
Nous, on était en pétard. Va draguer dans la campagne ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
33 voix   110 lectures

Comparés aux seins de ses amies, les siens étaient petits et fermes. Loin des poitrines moelleuses et pleines qu'arboraient fièrement les filles du lycée. Ses hanches étaient étroites et ses ... [+]

1680 abonnés

PhilshycatExophorieArpege majeurHarukoSanBengourionLénaAlain AdamClément PaquisDujeBellinusFrancis Etienne Sicard LundquistZouzouHuppefasciéePatrick BarbierKero-ZenhRellum59JHCJPMCristelDElisabeth MondoloniFred PanassacCharlotte TalonDidier PoussinDiorite Voir +
pour laisser un message à Sylvie Loy