Image de Francis Boquel

Francis Boquel


œuvre
a la une
TRÈS TRÈS COURTS 
 Instant de vie  Drame  Famille  3 min 338 lectures210 voix
Les dernières lumières venaient de s’éteindre à l’intérieur du supermarché. Elle était arrivée trop tard. Plus aucune chance de trouver un cadeau de substitution, ne serait-ce que pour... [+]

Qualifiée
Grand Prix Hiver 2018
NOUVELLES
620 voix   1556 lectures
On l’appelait Carton. Par métonymie, si on veut. Il n’y avait pas le moindre mépris dans ce surnom : ça lui allait bien et ça rendait bien compte de la réalité de sa vie, c’est ... [+]

Lauréate
Grand Prix Automne 2017
RECOMMANDÉ
Par Short-Édition
NOUVELLES
6 voix   62 lectures
- Maman ! J’ai jamais la fève, moi !
- Ce sera peut-être pour cette fois-ci...
Le gâteau, une galette à la frangipane, attend dans le frigo. En principe, c’est interdit au ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
17 voix   170 lectures
Ce TTC nécessite quelques mots d'explication à l'attention du lecteur. J’ai participé l’année dernière à un jeu d’écriture en ligne organisé par le ministère de la Culture et intitulé ... [+]

NOUVELLES
76 voix   1084 lectures
— Va-t’en dire au bon Dieu qu’il fasse beau demain...
Le gamin chantonne tandis que la coccinelle erre dans le creux de sa main. Pour l’empêcher d’atteindre le bout de ses doigts, ... [+]

Finaliste
Grand Prix Hiver 2015
RECOMMANDÉ
Par Short-Édition
POÈMES
8 voix   439 lectures

Baleine échouée
recherche le parasol
dont elle est tombée.


Qualifiée
Prix Haikus 2014
TRÈS TRÈS COURTS
7 voix   137 lectures
Bubulle est mort. Projeté dans l’air (c’est bien là le problème !) par une patte de félin, une pulsion suicidaire, ou aventureuse (allez savoir !). On l’a retrouvé au matin, sec ... [+]

POÈMES
3 voix   495 lectures

Beau temps. Enfants mis
à cuire sans parents, seuls
et sans parasol !


Qualifiée
Prix Haikus 2014
POÈMES
1 voix   463 lectures

Très tôt ce matin
cerisier poudré de givre
parasol d'hiver.


Qualifiée
Prix Haikus 2014
POÈMES
7 voix   515 lectures

On a retrouvé
enfin ! la lune endormie
sous un parasol !


Qualifiée
Prix Haikus 2014
TRÈS TRÈS COURTS
8 voix   189 lectures
Le chat trône, le regard perdu, l’air absent, vrai-faux cul dont la main droite ignore ce que fait la gauche (comme s’il n’était pour rien dans cette ondulation spasmodique de ses ... [+]

340 abonnés

Image de Sylvie LoyImage de HarukoSanImage de ExophorieImage de ZouzouImage de Fred PanassacImage de Elisabeth MondoloniImage de EvadailleursImage de VerseauImage de Isabelle LambinImage de PrijganyImage de LoameImage de Rellum59Image de MirajeImage de Keith SimmondsImage de RagondinImage de Saint SorlinImage de Bennaceur LimouriImage de OlessyaImage de DolotarasseImage de SourireImage de Robert PastorImage de PascalImage de Pascal DepresleImage de Ghislaine Barthélémy Voir +
pour laisser un message à Francis Boquel