Image de Isdanitov

Isdanitov

Curieux de la vie, jamais rassasié.

œuvre
a la une
TRÈS TRÈS COURTS 
 Instant de vie  Romance  1 min 1376 lectures379 voix
Quelque part au milieu d'un dédale de rues grises et sans joie, ici ou là-bas, sous la pluie de novembre, deux vieux amants habitent depuis toujours. Leur maison n'est pas un château, ... [+]

En compét
Grand Prix Printemps 2018
NOUVELLES
213 voix   547 lectures
L'oiseau laissé pour mort par quelque chat qui s'était amusé avec lui ne formait plus qu'une boule de plumes ébouriffées gisant au milieu du chemin. Un enfant qui passait par là s'en émut ... [+]

En compét
Grand Prix Printemps 2018
NOUVELLES
595 voix   1041 lectures
Elle est entrée et je l’ai suivie, un peu gêné.

Devant les escaliers, j’ai hésité. « C’est au dernier étage », lui dis-je, « trois volées à s’enfiler, ... [+]

Finaliste - Sélection public
Grand Prix Hiver 2018
RECOMMANDÉ
Par Short-Édition
TRÈS TRÈS COURTS
1254 voix   1085 lectures
D’une plume éteinte je gratte quelques notes tandis que la bouilloire chante. Aussi sec, je noie les grains de café fraîchement moulus pour la faire taire. Le café passe. Dans la rue un ... [+]

Finaliste - Sélection public
Prix Saint-Valentin 2018
TRÈS TRÈS COURTS
1684 voix   1491 lectures
Je m’étais lié d’amitié avec un ancien loup de mer que chaque marée ramenait inlassablement au bord de l’océan, matelot ayant la nostalgie du bout du monde : Madagascar, Cuba, la ... [+]

Finaliste - Sélection public
Grand Prix Hiver 2018
TRÈS TRÈS COURTS
204 voix   215 lectures
La brume autour de la vieille cabane s'épaissit encore.

Elles sont là, tapies dans l'obscurité de la nuit à m'observer au travers des vitres dépolies. Je peux entendre le ... [+]

Qualifiée
Imaginarius 2017
TRÈS TRÈS COURTS
16 voix   123 lectures
Cinq cents hommes nus, côtes à côtes, chair contre chair, vingt-cinq de fronts. Autant à venir une prochaine fois. Leur avenir est en haut, plus ici bas. Aboiements gutturaux, cris. La troupe ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
16 voix   82 lectures
Tandis que gronde le ciel et rougeoie la plaine, que tombe en ruines le règne de l’abject, votre coeur se consume à la flamme de l’espoir. Ils sont là mais, vous n’osez y croire. Vous sentez ... [+]

576 abonnés

Image de PhilshycatImage de BengourionImage de Sylvie LoyImage de HarukoSanImage de ZouzouImage de Alain AdamImage de DujeImage de Charles DubruelImage de HuppefasciéeImage de Philippe LarueImage de Claire Rousset LysImage de Charlotte TalonImage de DioriteImage de Fred PanassacImage de AnreyImage de Didier PoussinImage de Chloé LarocheImage de Aline FernandezImage de Laetitia ÉcrivaineImage de EvadailleursImage de Zutalor!Image de VerseauImage de Rellum59Image de MT Olivieri Voir +
pour laisser un message à Isdanitov