Alain Chenoz

Alain Chenoz

J'aime lire, j'aime écrire, j'aime la vie.
Les mots, les jeux et les images
J'aime rire, fureter et bader
Le soleil, la mer et la campagne...
Et les gens, les rencontres, les échanges
Les êtres différents qui m'offrent de nouvelles perspectives, qui éclairent mon regard et qui étanchent ma soif.


œuvre
a la une
POÈMES 
367 lectures280 voix

Le double claquement des portes métalliques
Réveille le silence et la rumeur se tait
La ... [+]

Qualifié
Faites sourire 2017
TRÈS TRÈS COURTS
17 voix   74 lectures

Il ne rêve pas ou tout du moins il ne s'en souvient pas.
Ses souvenirs de la nuit glissent comme du sable fin entre des doigts écartés, il en attrape bien quelques bribes, quelques miettes ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
115 voix   173 lectures

Il vivait isolé dans une solitude absente de regards, une solitude peuplée des villes, loin du tumulte mais dans un univers assourdissant, car sa tristesse venait de la solitude de son cœur.
... [+]

Qualifié
Prix Saint-Valentin 2017
TRÈS TRÈS COURTS
99 voix   1162 lectures

Au premier coup d'œil je l'avais trop facilement cataloguée... Je pensais qu'il me suffirait de tendre la main pour la cueillir, d'en jouir avec volupté, puis de l'abandonner sans remords, ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2017
POÈMES
32 voix   142 lectures

Il n'avait jamais eu vraiment beaucoup de chance
Enchaînant tous les jobs de manière ... [+]

POÈMES
25 voix   127 lectures

Le Panier (quartier historique et un peu hystérique de Marseille)

Un grand porche judas... [+]

POÈMES
36 voix   138 lectures

Mais c'est toi le gitan qui fait tourner la terre
En marchant lentement, en traçant ton ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
193 voix   621 lectures

L’impact des gouttes sur le métal faisait pétiller le silence.
Les volets depuis longtemps avaient cessé de battre, le vent s'était calmé et la pluie fine et pénétrante figeait le ... [+]

Qualifié
Court et Noir 2017
POÈMES
110 voix   104 lectures

La main au collet

serrement du jeu de paume

j'ai la corde au cou

Qualifié
Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
641 voix   529 lectures

Tes griffes de lierre

se cramponnent fureteuses

sur mon tronc noueux

Finaliste
Prix Haikus Printemps 2017

379 abonnés

PhilshycatSylvie LoyBengourionHarukoSanLénaZouzouRellum59Patrick BarbierFred PanassacDidier PoussinEdmée MalluneClaire Rousset LysLaetitia ÉcrivaineZutalor!JHCJo HannaIsabelle LambinFantometteJeanneGérard SanchezSylvain Le LoarerMissFreeJujuGargamel Voir +
pour laisser un message à Alain Chenoz