Tristan Corbière
1845 - 1875

Tristan Corbière, de son vrai nom Edouard-Joachim Corbière – Tristan c’était plus swag à l’époque, enfin « romantique » – fait partie de ces poètes maudits morts à trente ans. En dehors de ce statut mortifère, Tristan est un poète à l’œuvre conséquente, remplie d’humour grinçant, d’images fortes et de vers puissants.
Tristan est laid, et il le sait – alors il provoque et ne se refuse rien. On le connait pour son goût de la farce et du déguisement osé. Amida Joséphine Cuchiant, actrice d’origine italienne, bouleverse sa vie en 1871 : il en tombe éperdument amoureux. Elle lui inspire les Amours jaunes. Tristan demeure méconnu jusqu’à ce qu’enfin le bon Verlaine publie en 1883 dans la revue Lutèce, ses poèmes et un médaillon de lui. Vous pouvez aussi trouver le livre de Corbière dans la bibliothèque de Des Esseintes, le dandy fabuleux de Joris-Karl Huysmans dans A Rebours.

Œuvresles plus lues

111

lectures

POÉSIE
1 min

Oui - Quel art jaloux dans Ta fine histoire !
Quels bibelots chers ! - Un bout de sonnet,
Un coeur gravé dans ta manière noire,
Des traits de cana à coups de stylet. ... [+]

86

lectures

POÉSIE
1 min

Va vite, léger peigneur de comètes !
Les herbes au vent seront tes cheveux ;
De ton oeil béant jailliront les feux
Follets, prisonniers dans les pauvres têtes...

Les ... [+]

84

lectures

POÉSIE
1 min

Que me veux-tu donc, femme trois fois fille ?...
oi qui te croyais un si bon enfant !
- De l'amour?... - Allons : cherche, apporte, pille !
'aimer aussi, ... [+]

à(re)découvrir

Son courant
Le symbolisme

Ayant pour but d'atteindre le monde suprasensible. Où l'on apprend ce qu'est le ptyx.

EN SAVOIR +

Son époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +