Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais
1732 - 1799

« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. » La devise du Figaro est en fait issue de la Trilogie de Figaro de Beaumarchais. Comme on peut le deviner, de caractère insolent et révoltant, il n'hésite pas à critiquer dans ses pièces de façon à peine déguisée la censure voire la monarchie. Ainsi s'emporte-t-il à travers Figaro dans le monologue le plus long du théâtre français : « Noblesse, fortune, un rang, des places, tout cela rend si fier ! Qu'avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus. »

Œuvresles plus lues

981

lectures

POÈMES
1 min Classique

AIR : Malbrough s'en va-t-en guerre

PREMIER COUPLET

Mon coursier hors d'haleine,
(Que mon coeur, mon coeur a de peine !)
J'errais de plaine en plaine,
Au gré du ... [+]

à(re)découvrir

Son Courant littéraire
Les Lumières

Ayant pour but de combattre l'intolérance et le despotisme. Où l'on apprend qu'il est bon d'emporter un coussin lors de sorties sociales.

EN SAVOIR +

Son Époque
18ème siècle

Alors que la France se rit du danger. Où l'on apprend que les cafés sont intellectuels.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +