Moyen-âge

Le Moyen-âge c'est un peu un iceberg, un colosse dont on ne voit qu'une petite partie : l'Inquisition, la saleté, l'ignorance,... Bref, tout ce qu'il y a de plus sexy ! La réalité est plus complexe car le Moyen-âge c'est 10 siècles d'Histoire et de littérature (énorme !), qui ont fait fleurir la chanson de geste, le fine amor, la poésie lyrique, trouvères, troubadours,... et tout un héritage !

Apéritif

« En raclure de piedz et vieulx houseaulx ;
En sang d’aspic et drogues venimeuses ;
En fiel de loups, de regnards et blereaux,
Soient frittes ces langues envieuses ! »

François Villon

Extrait des Langues ennuyeuses

Mais qu'est-ce donc ?

Le Moyen-âge s’étend de la chute de l’Empire romain d’Occident (en 476) à la prise de Constantinople par les Turcs (en 1453). Cependant, le Moyen-âge littéraire français ne débute lui qu’au IXème siècle : la Cantilène de Sainte Eulalie est la première œuvre littéraire de notre langue !

Nous sommes souvent ingrats envers ce millénaire : il est renié par la Renaissance qui ne voit en lui que l’expression de la barbarie de l’homme, il est rejeté par les Lumières qui n’y retrouvent que fanatisme et grossièreté. Aujourd’hui qu’est-ce pour nous ? Une période durant laquelle les hommes mangent avec les doigts, se tuent sauvagement et traitent les femmes n’importe comment.

Tout cela n’est pas faux mais peut-on vraiment juger 977 ans d’un seul bloc, parce que la douche n’existait pas ?

L’histoire linguistique et littéraire est étroitement liée au contexte politique : en effet c’est avec Hugues Capet que l’ancêtre du français, le roman, fut adopté en masse. Les Croisades (1096-1270) et la Guerre de Cent ans (1337-1453) sont autant d’affrontements militaires qui inspireront la littérature. Enfin, la fin de cette guerre, avec l’investissement dévoué de Jeanne d’Arc, marque la naissance d’un sentiment d’appartenance nationale.

La présence prédominante de la foi

Au XIème siècle, le goût de l’épopée s’aiguise et à la fin de ce siècle éclosent les chansons de geste (comme chacun le sait, gesta signifie « action » en latin). Les exploits des héros de chair et d’os, des héros militaires, sont contés.

La plus connue est La chanson de Roland dont l’auteur est inconnu. Il relate le combat et le sacrifice de Roland, neveu de Charlemagne, dans une croisade qui dure depuis sept ans.

L’homme du Moyen-âge fait preuve d’une foi immense qui se trouvera sublimée dans les Croisades : la première est lancée en 1095 (prise de Jérusalem) et en précédera sept autres. Saint Louis (ou Louis IX) mourut lors de la huitième en ayant réussi à leur redonner une dimension religieuse : elles avaient vite dérivé en exacerbation de violence gratuite et de pillages.

Le système féodal

Le chevalier est admiré, c’est l’image de l’homme respectable et courtois par excellence. En effet, le système féodal domine en ces temps-là : un suzerain possède des fiefs (portion de territoires) et des vassaux qui sont sous son autorité. Un fossé se creuse dans les villes entre la noblesse, désormais atteignable que par hérédité, et les bourgeois. Ce contexte social est parfaitement retranscrit par Ken Follet dans son diptyque Les Piliers de la Terre, Un Monde sans fin.

Le mythe du chevalier respectable et de l’amour courtois se voit sublimé avec Chrétien de Troyes qui popularisa la quête du Graal de Perceval, ou des personnages tels que Lancelot. En s’approchant de la fin du Moyen-âge, leurs exploits ne sont plus dictés par la fidélité au suzerain mais par l’ « amour courtois. » Leur courtoisie se traduit par une vertu mise à l’épreuve des caprices de la belle. Les séductions d’aujourd’hui n’ont pas vraiment les mêmes bases…

Dans le cadre du système féodal, le roi n’est d’abord qu’un seigneur parmi d’autres, mais au fil du millénaire, il prend de plus en plus d’importance à partir du XIème siècle jusqu’à être saint comme Louis IX qui meurt en 1270. Lui succèdent les « rois maudits » dont les règnes sont traités par Maurice Druon dans une fresque de sept ou six tomes (les débats sont ouverts) dans laquelle il prend toutefois quelques libertés.

Les auteurs

Vicomte de Blosseville
? - 1480

poésie  

Mais qui est donc le Vicomte de Blosseville ?

Non rien de rien,
Non nous ne savons rien sur lui,
Ni le bien qu'on lui a fait
Ni le mal tout ça lui est bien égal !

Non ! Rien de rien ...
Non ! Nous ne savons vraiment rien...
C'est payé, balayé, oublié
On se fout du passé !

(Pas tout à fait, vous vous en doutez. Actuellement nous avons lancé un...

Alain Chartier
1385 - 1449

poésie  

Surnommé « le Sénèque de la France », Alain Chartier est un poète, diplomate, orateur et écrivain politique français, admiré par de nombreux écrivains notamment par Clément Marot qui lui assure un talent aussi marqué qu'Ovide. Une légende assez cocasse relate que Marguerite d'Ecosse le surprit endormi sur une chaise et lui aurait donné un baiser ne pouvant résister à cette ...

Guillaume de Machaut
1300 - 1377

poésie  

Certains disent que c’est le plus grand poète du XIVe siècle. Guillaume de Machaut est en tout cas un poète à l’oreille musicale subtile et c’est pourquoi aujourd’hui encore ses chansons nous reviennent.
Jeunes auteurs, si vous avez besoin de conseils, plongez-vous dans son Prologue où il dévoile quelques secrets de fabrication pour écrire un bon recueil. Lorsqu’un poète ...

Eustache Deschamps
1340 - 1404/1405

poésie   nouvelle  

Eustache Deschamps est un grand voyageur ! Au service du duc d’Orléans puis des rois de France Charles V et  VI, il parcourt l’Allemagne, l’Italie, l’Egypte, la Syrie et la Hongrie. On peut imaginer que dans ses poèmes un certain exotisme règne. Sieur Deschamps c’est 80.000 vers qui décrivent la joie, la déception, les plaisirs et la bonne chère. On raconte que notre poète ...

Jean Marot
vers 1450 - vers 1526

poésie  

Jean Marot est un poète français faisant partie des grands rhétoriqueurs de son siècle. En 1507, il entre au service d'Anne de Bretagne en qualité de secrétaire, puis devient valet de chambre de François Ier. II était le poète attitré de la petite société féminine dont Anne de Bretagne s'était entourée.
On dit que sa lecture favorite était le Roman de la Rose…

Jean Meschinot
vers 1420 - 1491

poésie  

Jean Meschinot a bel et bien eu son heure de gloire ! Pendant tout un siècle il brille d'une aura littéraire sans pareille. Connu pour ses satires contres Louis XI, il est porté à la postérité par ce célèbre vers de Clément Marot « Nante la Brette en Meschinot se bagne » et non pas « Nantes la Brette, où Meschinot se baigne »... Hélas, la célébrité ne dure qu'un temps et le ...

Jean Molinet
1435 - 1507

poésie  

Contemporain de François Villon, il entre à la cour de Bourgogne où il devient secrétaire de George Chastelain avant de lui succéder en tant qu'historiographe des ducs.
Outre son œuvre générale, Jean Molinet, talentueux rhétoriqueur s’est amusé à compiler une collection de faits étranges et insolites entre sœurs siamoises, machine volante… A l’époque, ça avait tout ...

Charles d' Orléans
1394 - 1465

poésie  

Charles d'Orléans compose toute son œuvre en prison pendant plus de vingt ans. Les anglais le retenaient captif et la France n'avait pas de quoi payer la rançon demandée. Il sera libéré contre 220 000 écus (soit environ 5 368 000€ !) et rentre immédiatement épouser Marie de Clèves, âgée de 14 ans. C'est durant sa captivité que Jeanne d'Arc mit fin au siège d'Orléans, Charles ...

Pétrarque
1304 - 1374

nouvelle   poésie  

Ce poète toscan du Moyen Âge est l'auteur du Canzionere (Le Chansonnier), variation en 366 poèmes autour d'un sujet unique, l'amour qu'il porte à Laure. Cette femme, pour certains, ne serait qu'une muse de papier n'ayant servi qu'à promouvoir Pétrarque au plus haut sommet de la reconnaissance poétique. Mais il reste un pilier de la littérature italienne avec Dante Alighieri, tous deux...

Christine de Pizan
1364 - vers 1430

poésie  

Christine de Pizan gagna sa vie en écrivant : elle fut la première femme à vivre de sa plume. Son chef-d'œuvre, La Cité des Dames illustres, est une allégorie où différentes figures féminines du passé dialoguent sur la place de la femme dans la société. C'est le premier ouvrage réellement féministe de la littérature. Mais le nom de Christine de Pizan est très vite oublié et, ...

Rutebeuf
Avant 1230 - 1285

poésie   fabliau  

Rutebeuf est un touche à tout : entre théâtre, roman allégorique, fabliau, complainte et satire – la liste est loin d’être exhaustive ! Poète et chrétien engagé, il met toute la force de son art au service de la foi. Mais ne vous y trompez pas, Rutebeuf aime la vie d’aventurier et partage celles des artistes itinérants. Il décrit avec intelligence la fuite du temps autour de ...

François Villon
1431 - vers 1463

poésie  

Vagabond et premier « poète maudit », il échappera plusieurs fois à la pendaison. Étudiant chahuteur, il fréquente le Quartier Latin, cambriole le collège de Navarre, se querelle le soir venu, tue quelqu'un et intègre la bande des Coquillards, malfaiteurs notoires. Il disparaît en 1463. La légende s'emparera ensuite des zones d'ombres de la vie du poète. Dès 1489, ses œuvres sont...

Lumières sur
Rutebeuf

Avant 1230 - 1285

Rutebeuf est un touche à tout : entre théâtre, roman allégorique, fabliau, complainte et satire – la liste est loin d’être exhaustive ! Poète et chrétien engagé, il met toute la force de son art au service de la foi. Mais ne vous y trompez pas, Rutebeuf aime la vie d’aventurier et partage celles des artistes itinérants. Il décrit avec intelligence la fuite du temps autour de lui et les inconstances de l’homme. Sa parole nous parle toujours, et c’est la chanteuse Joan Baez...

EN SAVOIR +

Des plaies du monde

Rimeir me covient de cest monde
Qui de touz biens ce wide et monde.
Por ce que de tot bien se wide,
Diex soloit tistre et or deswide.
Par tans li iert faillie traimme.
Saveiz por quoi nuns ne s'entraimme?
Gens ne se wellent entrameir,
Qu'einz cuers de genz tant entre ameir,
Cruautei, rancune et envie,
Qu'il n'est nuns hom qui soit en vie
Qui ait talant d'autrui preu faire
S'en faisant n'i fait son afaire.
N'i vaut riens parenz ne parente:
Povre parent ...

LIRE LA SUITE