Littérature de la Grèce et Rome antiques


Qu’il est doux le temps où l’on pouvait étudier tout allongé, dans le simple apparat de son péplum, une grappe de raisin à la bouche ! Avec leurs tablettes, Grecs et Romains ont noté et transmis un savoir d’une richesse universelle. Ils ont fait de l’Harmonie un art, ont rejoué et embelli la réalité par le biais de la mimésis et se sont consacrés à la beauté en sculptant la sensualité même sur des corps de marbre !

Apéritif

« Je ne suis ni Athénien, ni Grec, mais un citoyen du monde »

Socrate


Les auteurs

Aristophane
vers 445 av. J.-C. - vers 380. J.-C

théâtre  

Aristophane est un poète grec du Vème siècle avant Jésus Christ. Considéré comme le maître de la comédie à Athènes, il écrivit 44 pièces dont seulement 11 on été conservées jusqu'à aujourd'hui. Ses œuvres sont des satires sociales qui contiennent bon nombre de références à l'actualité de son temps. Il vécut notamment pendant la douloureuse guerre du Péloponnèse et dans ...

Catulle
87 av. J.-C. - 54 av. J.-C

œuvres érotiques   poésie  

Catulle est un poète romain volontiers railleur, aux textes parfois érotiques ou vulgaires. À Rome, il entretient de bons rapports avec les hommes influents, Jules César et Cicéron notamment. De cette voix unique de la poésie latine ne nous sont parvenus que 116 poèmes. Il fut l'amant de Claudia, terrible croqueuse d'hommes et empoisonneuse notoire. Les poèmes dédiés à son amante, ...

Ésope
VIIe - VIe siècle av. J.-C.

fable  

Ésope est considéré comme le créateur du genre de la fable. La dette de La Fontaine est immense. Les textes de l'auteur grec, généralement plus courts que ceux de son continuateur français, ont une visée bien plus humoristique. La morale est évidemment toujours présente, mais relève plutôt du comique de situation. Ce sont de petits textes en prose sans visée littéraire et dont le...

Horace
65 av. J.-C. - 8 av. J.-C

nouvelle   poésie  

Les Satires d'Horace valent, entre autres, pour le répertoire de locutions et de formules qu'elles constituent. Sa langue, dense, parfois difficile, traduite fidèlement par le poète parnassien Leconte de Lisle, épouse tous les styles : patriotique, satirique, poétique, érotique, humoristique, etc. Mais c'est dans ses Odes que l'on trouve la fameuse locution carpe diem, littéralement « ...

Juvénal
Ier - IIe siècle

poésie   nouvelle  

Bien que sa vie soit mal connue, ses œuvres poétiques ont été rassemblées sous le titre de Satires. S'il commence à écrire très tard, sans doute vers l'âge quarante ans, c'est pour mieux dénoncer la dépravation des mœurs et des idées qui a lieu à Rome, que l'auteur se plaît à rendre en une langue acide, cruelle et bigarrée. Un seul constat : personne n'est épargné. Les ...

Martial
vers 40 - vers 104

poésie  

Les épigrammes de Martial, tantôt louangeuses tantôt obscènes, sont des paradoxes. S'il écrit pour s'attirer les bonnes grâces des puissants c'est pour ensuite mieux les discréditer dans de courts textes assassins. Il donne à voir une Rome haute en couleur et sans langue de bois sur ce qu'il s'y passe d'inavouable. Martial est peut-être aussi le premier poète ivrogne car l'éloge des...

Ovide
43 av. J.-C. - 17 ap. J.-C

poésie   nouvelle  

Avec Virgile, Ovide est l'auteur latin le plus traduit depuis le Moyen Âge. Homme des Métamorphoses et de l'Art d'aimer, ses textes sont la somme de tous les mythes, à la fois de l'imaginaire romain et de toute la culture héritée de la Grèce. Apparenté à Auguste et à Jules César, il bénéficie de la protection des dirigeants romains mais refuse la carrière politique par choix de ...

Perse
34 - 62

poésie  

Poète satirique très difficile, ses vers ont fait l'objet d'interprétations différentes sans que plusieurs ne se recoupent vraiment. L'ensemble de son œuvre nous est parvenue sous la forme de six courts textes en vers qui laissent supposer que Perse n'a pas vécu plus de trente ans. Sa langue est obscure, dérangeante, railleuse, farouchement indépendante. Tous ces aspects ont fait que ...

Pétrone
27 - 66

pensées/citations   fable   poésie   théâtre  

L'identité de cet auteur latin est incertaine. On lui attribue le Satyricon, premier « roman » de toute la littérature, qui ne nous est parvenu que par fragments. L'œuvre, écrite en bas latin, est la seule qui donne à lire le latin tel qu'il était parlé par le peuple. C'est une langue verte et sans détour, faite de jeux de mots et d'inventaires obscènes et bouffons, à la croisée...

Plaute
vers 254 av. J.-C. - vers 184 av. J.-C

théâtre  

Plaute a écrit plus d’une centaine de pièces mais vingt seulement nous sont parvenues ! Difficile d’imaginer que cet excellent homme de théâtre a dû d’abord jouer de la manivelle dans un moulin avant de pouvoir vivre de son art. Comme quoi, à force de tourner la meule l’inspiration vient !
Entre la Comaedia Palliata et la nouvelle comédie grecque, Plaute met en œuvre des ...

Properce
vers 47 av. J.-C. - 16 av. J.-C

poésie  

Le nom de ce poète latin reste attaché au genre de l'élégie. Il laisse derrière lui quatre livres ayant pour source d'inspiration une femme, Cynthia. On ne connaît vraiment Properce qu'à travers ses textes, même si les témoignages de ses amis rapportent qu'il fréquentait des hommes influents et des personnalités politiques à Rome, sur la colline de l'Esquilin. Petit à petit, au ...

Lucien de Samosate
vers 120 - vers 180

nouvelle  

Lucien de Samosate, ou plus généralement Lucien, est un auteur satiriste grec. Ses Voyages extraordinaires sont considérés comme les premiers textes de science-fiction car ils traitent, sur le mode humoristique, de rencontres au-delà du réel. Son style, fantaisiste, est unique dans la littérature grecque. Jonathan Swift s'en inspira pour rédiger les Voyages de Gulliver. Critique ...

Sapphô
VIIe - VIe siècle av. J.-C.

poésie  

Poétesse grecque de l'île de Lesbos, elle réunit autour d'elle un cercle de jeunes femmes artistes, formant une véritable académie de musiciennes. Ses poèmes nous sont parvenus par fragments et ont donné lieu aux spéculations les plus folles sur sa sexualité. De là, viennent les mots « saphique » et « lesbien ». Déjà célèbre dans l’Antiquité, le seul mot de « poétesse »...

Tacite
vers 58 - vers 120

nouvelle  

Historien, c'est son style lapidaire qui a fait de lui une source singulière de la vie antique. Jamais tout à fait objectif dans les informations qu'il donne, il se livre à quelques réécritures de l'histoire immédiate en mêlant faits réels et pensées personnelles. Mais son oeuvre, les Annales, est le témoignage le plus complet sur quatre des empereurs romains, dont l'étrange Néron....

Tertullien
vers 155 - vers 220

nouvelle  

Mesdames, ne vous irritez pas contre Tertullien ! Certes il condamne fortement le maquillage, les parures et l’ornement des femmes mais on lui pardonnera pour cette fois-ci.
Né à Carthage Tertullien, apologiste chrétien, est le premier auteur chrétien à énoncer la foi en latin et est connu pour son combat contre les cultes païens et le gnosticisme de Marcion.

Tibulle
vers 54 av. J.-C. - 19 av. J.-C

poésie  

Sait-on que Tibulle est à l'origine de la poésie bucolique ? Son style, très doux, comparable à celui d'un Verlaine, s'est attaché au genre de l'élégie où le poète se fait, tour à tour, amoureux, passionné, louangeur, volage... Il est injustement méconnu malgré un regain récent d'intérêt. Son amour pour la campagne et les joies champêtres, et parfois son dédain pour les ...

Virgile
70 av. J.-C. - 19 av. J.-C

poésie  

Virgile est sans doute le poète latin le plus célèbre. Des textes comme les Bucoliques, les Géorgiques ou encore L'Énéide ont fait les joies et les cauchemars de tous les latinistes. Il est surnommé le Cygne de Mantoue, en référence à l'élégance de sa poésie et à la ville du nord de l'Italie dans laquelle il est né. D'aucuns affirment que passé un certain âge il suffit de ...

Lumières sur
Juvénal

Ier - IIe siècle

Bien que sa vie soit mal connue, ses œuvres poétiques ont été rassemblées sous le titre de Satires. S'il commence à écrire très tard, sans doute vers l'âge quarante ans, c'est pour mieux dénoncer la dépravation des mœurs et des idées qui a lieu à Rome, que l'auteur se plaît à rendre en une langue acide, cruelle et bigarrée. Un seul constat : personne n'est épargné. Les Satires ont été copiées de nombreuses fois et beaucoup de manuscrits nous sont parvenus depuis le ...

EN SAVOIR +

Satire IV

Le voilà! c’est lui-même: oui, je le reconnais,
Et mes crayons souvent reproduiront ses traits;
C’est Crispinus, ce monstre énervé de délices,
Dont aucune vertu ne rachète les vices.
Rongé d’un mal secret, d’adultères désirs
Réveillent seuls en lui l’aiguillon des plaisirs,
Et la veuve est sans charme à ses yeux impudiques.
Qu’importe qu’à l’abri de ses vastes portiques,
Qu’à l’ombre de ses bois façonnés en berceaux,
...

LIRE LA SUITE