Nicolas Gilbert
1750 - 1780

La mort de Nicolas Gilbert est loin d'être anodine : il avale la clef d'une cassette qui reste accrochée à son œsophage...
Mais parlons littérature ! Ce jeune vosgien est un touche à tout : il écrit un roman, de la poésie, des satires, rien ne l'arrête mis à part peut-être ses échecs consécutifs au concours annuels de l'Académie Française.

Œuvresles plus lues

448

lectures

POÈMES
1 min Classique

L'univers est un temple où l'on voit l'injustice
Se targuer sur l'autel, un sceptre dans la main.
La modeste vertu, victime du dédain ;
Y marche l'oeil baissé devant l'éclat du ... [+]

374

lectures

POÈMES
1 min Classique

Forêts solitaires et sombres,
Je viens, dévoré de douleurs,
Sous vos majestueuses ombres,
Du repos qui me fuit respirer les douceurs.

Recherchez, vains mortels, le tumulte ... [+]

256

lectures

POÈMES
8 min Classique

Vous que l’on vit toujours chéris de la fortune,
De succès en succès promener vos désirs,
Un moment, vains mortels, suspendez vos plaisirs :
Malheureux.. Ce mot seul déjà ... [+]

à(re)découvrir

Son Courant littéraire
Le romantisme

Ayant pour but d'exprimer sa sensibilité. Où l'on apprend que Nerval a un homard domestique.

EN SAVOIR +

Son Époque
18ème siècle

Alors que la France se rit du danger. Où l'on apprend que les cafés sont intellectuels.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +