François Villon
1431 - vers 1463

Vagabond et premier « poète maudit », il échappera plusieurs fois à la pendaison. Étudiant chahuteur, il fréquente le Quartier Latin, cambriole le collège de Navarre, se querelle le soir venu, tue quelqu'un et intègre la bande des Coquillards, malfaiteurs notoires. Il disparaît en 1463. La légende s'emparera ensuite des zones d'ombres de la vie du poète. Dès 1489, ses œuvres sont éditées et compteront pas moins de trente éditions différentes avant le milieu du XVIe siècle. Le « Testament », poème dans lequel il s'adresse aux vivants du haut d'un gibet, est son chef-d'œuvre.

Œuvresles plus lues

284

lectures

POÉSIE
8 min

CY COMMENCE
LE
GRANT TESTAMENT
DE
FRANÇOIS VILLON
FAIT EN 1461

I.


En l’an trentiesme de mon eage,
Que toutes mes hontes j’eu beues,
... [+]

232

lectures

POÉSIE
1 min

Dictes-moy où, n’en quel pays,
Est Flora, la belle Romaine ;
Archipiada, ne Thaïs,
Qui fut sa cousine germaine ;
Echo, parlant quand bruyt on maine
Dessus rivière ou ... [+]

186

lectures

POÉSIE
1 min

Qui plus ? Où est le tiers Calixte,
Dernier decedé de ce nom,
Qui quatre ans tint le Papaliste ?
Alphonse, le roy d’Aragon,
Le gracieux duc de Bourbon,
Et Artus, le duc ... [+]

à(re)découvrir

Son époque
Moyen-âge

Alors que la France construit son identité. Où l'on apprend que le roman n'est plus ce qu'il était.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +