Auguste Brizeux
1803 - 1858

Auguse Brizeux nous donne envie de manger des crèpes et des galettes bretonnes. Il a la littérature gourmande. On le surnome « le prince des bardes bretons ». Victor Hugo le soutient fortement lors de la parution de son poème « Les Bretons » qui se voit couronné l'année suivante par l'Académie française.
Il est aussi très inspiré par l'Italie et se plonge dans la Divine Comédie dont il propose une traduction.

Œuvresles plus lues

560

lectures

POÉSIE
3 min

Un petit port breton devant la Mer-Sauvage
S’éveillait ; les bateaux amarrés au rivage,
Mais comme impatiens de bondir sur les flots,
De sentir sur leurs bancs ramer ... [+]

112

lectures

POÉSIE
1 min

Je crois l'entendre encor, quand, sa main, sur mon bras,
Autour des verts remparts nous allions pas à pas :
" Oui, quand tu pars, mon fils, oui, c'est un vide immense,
Un morne et... [+]

78

lectures

POÉSIE
4 min

— « Non, ma mère, ce soir n’allons pas à la danse.
Je suis jeune et pourtant mûre pour la prudence.
Si mon frère était là, lui, mon... [+]

à(re)découvrir

Son courant
Le romantisme

Ayant pour but d'exprimer sa sensibilité. Où l'on apprend que Nerval a un homard domestique.

EN SAVOIR +

Son époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +