André Chénier
1762 - 1794

Après s'être amouraché d'une chanteuse d'opéra, il compose des poèmes en imitant les auteurs antiques. L'élégie marque sa préférence. Avant de devenir journaliste et de condamner les excès de la Révolution, il passe trois années en Angleterre en tant qu'ambassadeur de France. Il est condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire sous la Terreur, pour recel de documents dans une affaire de corruption, et meurt, guillotiné, âgé de 35 ans.

Œuvresles plus lues

278

lectures

POÉSIE
1 min

Non, de tous les amants les regards, les soupirs
Ne sont point des pièges perfides.
Non, à tromper des coeurs délicats et timides
Tous ne mettent point leurs plaisirs.
Toujours la... [+]

207

lectures

POÉSIE
1 min

Quand l'ardente saison fait aimer les ruisseaux,
A l'heure où vers le soir, cherchant le frais des eaux,
La belle nonchalante à l'ombre se promène,
Que sa bouche entr'ouverte et que... [+]

158

lectures

POÉSIE
1 min

Voilà ce que chantait aux Naïades prochaines
Ma Muse jeune et fraîche, amante des fontaines,
Assise au fond d'un antre aux nymphes consacré,
D'acanthe et d'aubépine et de lierre ... [+]

à(re)découvrir

Poésie

Fable

Son courant
Le romantisme

Ayant pour but d'exprimer sa sensibilité. Où l'on apprend que Nerval a un homard domestique.

EN SAVOIR +

Son époque
18ème siècle

Alors que la France se rit du danger. Où l'on apprend que les cafés sont intellectuels.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +