Instant de vie

Micro-anecdote du quotidien ;
Clin d'œil empirique d'un personnage tout à fait ordinaire, ou presque ;
Chronique de ces jours qui se suivent, mais ne se ressemblent pas…
L'instant de vie est Très très court, et coutumier !
159 lectures18 votes
 Instant de vie    Drame    2 min
Julien Plume

Blowin' in the wind

Par Julien Plume, il y a

Yes, 'n' how many years can some people exist Before they're allowed to be free?

Pierrot à force il avait fini par y arriver à avoir la voix monotone et rauque du grand Bob. Alors, l’autre jour, quand il était passé au café de la Paix, Irène l’avait chambré. V’là le Nobel,... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
154 lectures25 votes
 Instant de vie    2 min

Tu attends sans impatience que la nuit enveloppe la maison. Souffles les bougies. Diffuses un silence épais qui amortit les bruits. Tu sais le moment propice. Tu glisses hors de ton lit. Il craque à peine. Pieds nus sur le parquet. Tu ouvres doucement la porte de ta chambre. Avances le pied ... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
258 lectures21 votes
Malihua

Marivaux dans le RER

Par Malihua, il y a

Acte I

Ce soir-là, il y avait un peu de monde dans le RER, mais j’ai pu trouver une place assise, côté couloir. A la station suivante, mon voisin de gauche était descendu et un jeune homme blond – appelons-le Georges – avait pris sa place. Il avait des airs de gros nounours, ... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
163 lectures28 votes
 Instant de vie    Arts    3 min
Steph

Le Dilemme

Par Steph, il y a

Le TGV avait maintenant atteint sa vitesse de croisière. A travers l’épais double vitrage, les collines et vallons du centre de la France défilaient à plus de trois cents kilomètres à l’heure. La nuit venait de tomber. Avec l’éclairage de la cabine et les reflets d’une vitre à ... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
234 lectures47 votes

Il fait déjà nuit sur Paris et un vent glacial me cingle le visage. Je suis éreintée par ma journée de travail au lycée. Je ne comprends plus rien aux gamins d'aujourd'hui, le feu sacré qui brûlait en moi au début de ma carrière s'est éteint peu à peu. Mes collègues m'agacent avec ... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
72 lectures15 votes

Trois, quatre... Trois syllabes d'abord, qui résonnent en rythme comme trois notes de musique, Al-Fa-Ma, et puis le chiffre « quatre » mais écrit en chiffre romain « IV ».
ALFAMA IV, c'est le nom de l'appartement que j'ai choisi sur un site de réservation en ligne ... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
354 lectures24 votes
MadeleineK

Oreille interne

Par MadeleineK, il y a

La moustache au ras du sol, presque allongé, Gérard scrutait les lames de son parquet. Tous ses sens en éveil, aux aguets, il cherchait. Son regard détaillant chaque fibre, chaque tâche, chaque rainure du parquet. De ses dix doigts attentifs, il interrogeait chaque aspérité du vernis, ... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
336 lectures29 votes
 Arts    Instant de vie    Humour    1 min
Tristan Alleman

Voleur de pages

Par Tristan Alleman, il y a

Le type entra dans la librairie, roulant de drôles de z'yeux d'envie. D'envie de livres, d'envie de lire, d’envie de dire, d’envie de raconter. Une envie qui l'avait pris comme vous prend soudain une envie de dessert, ou un désir d'être aimé.
Il voyagea autour d'un étalage de ... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
155 lectures15 votes
Bruno Verdelli

Les Tulipes

Par Bruno Verdelli, il y a

Ah si les tulipes pouvaient parler ! Elles raconteraient la vie de leur jardinier...
Au début de l'automne, il caressait les bulbes qu'il allait planter. Il affinait la terre qui porterait ses bébés. La gestation des fleurs prendrait au moins six mois. Et puis viendrait la ... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
233 lectures26 votes

Ma tête est un musée à ciel couvert. C'est un conservatoire qui contient beaucoup de vielles idées, figées telles des statues grecques. Des objets poussiéreux trainent par-ci par là, des jouets, des échiquiers... Il y a aussi ma première bicyclette achetée au marché aux puces.
... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
318 lectures24 votes
Sophie Parat

L'homme de la gare

Par Sophie Parat, il y a

La vie se déroule prévisible, scandée par le rythme des habitudes. Les rituels rassurent et enferment l'humain dans le cocon ouatée des certitudes. La chrysalide se durcit, la chenille se recroqueville oubliant de devenir papillon, négligeant la raison de son existence. A moins que...
... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017
391 lectures22 votes
Mariouchka

Paul

Par Mariouchka, il y a

J’ai aimé Paul. J’ai aimé Paul dès le premier instant où je l’ai vu derrière le comptoir de cette boulangerie. J’ai aimé son premier regard sur moi. J’ai aimé Paul pour sa jeunesse, pour sa beauté, pour son assurance. J’ai aimé le corps de Paul, la bouche de Paul. J’ai ... [+]

En compet'
Grand Prix Eté 2017