Olivier Jacquemin

Olivier Jacquemin

Je gribouillais des histoires courtes à 7 ans :o)

Puis commençais mes délires dans les textes libres de mon adolescence ...

1979 je laissais enfin aller mes élans poétiques jusqu'en 1993 où ma vie privée prit le dessus sur mes écrits.

Je me suis finalement remis sérieusement à l'écriture en 2005 en travaillant sur des ateliers où est né LeR@miou.

voilà :o)


oeuvre
a la une
TRÈS TRÈS COURTS

Sur un plan de la cuisine, quatre petites tomates viennent d’arriver et s’adressent à une grappe qui pend nonchalamment au bord d’une coupe de fruits.

— Bonjour madame, est-ce que nous ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2015
POÈMES

Un pivert
Picorait des vers,
La tête à l’envers,
Dans un tronc encore vert.
C’était pas loin d’Anvers,
Dans un bois, sous couvert,
Qui était tout son univers,
Du printemps à ... [+]

POÈMES

Quand je vois planer les corbeaux
En écho de ma solitude,
J’essaye de comprendre l’infortune
Où la race humaine
Attise sa joie en haine
Loin de sa terre promise au jour nouveau. ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
1 lecture

Au pied de mon arbre, recroquevillée, silencieuse, une fibre d’amour pousse lentement.

Agrippée à l’écorce d’une ocre rougit par le temps, elle se cramponne d’un air frileux, bercée ... [+]

POÈMES
228 lectures 28 votes

Et une poule, ça glisse ?
Pourtant à bien la regarder
Du haut de ses ergots
On ne voit pas d’indice
Qui pourrait laisser présager
D’un tel tableau.

Ça picore à tous les ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2015
TRÈS TRÈS COURTS
4 lectures

Franchement, avez-vous besoin de fréquenter ce genre d’établissement pendant votre seul jour de vie familiale ? Vous levez-vous ce jour-là avec la soudaine envie et obsession de planter là vos ... [+]

POÈMES
4 lectures 2 votes

- I -

Le long des coteaux parfumés par les pommiers en fleurs,
S'élève lentement à la lueur
De l'aube frémissante,
La brume matinale aux parfums de senteur
Que saluent d'un petit ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
24 lectures 4 votes

Lilly est encore une fois ce soir accoudée à son balcon du huitième étage. Elle regarde les lilliputiens s’amuser dans le parc, à sautiller comme de grosses puces entre le toboggan, le ... [+]

POÈMES
20 lectures 6 votes

Moucheté

A l’ombre d’un des thés,
Je m’étais assoupie
Entre une cuillère à café
Et un reste de sucrerie.
Je m’étais attablée
Au fond de la tablette
Pour ne pas... [+]

NOUVELLES
6 lectures

La liberté fuyant le peuple (partie 1)

La liberté commence à avoir de sérieuses crampes au bras à force de brandir son drapeau, de plus l’odeur persistante de la poudre et les clameurs lui... [+]

POÈMES
8 lectures 2 votes

V enez, regardez,
E lle s’étire sur ma ligne,
I mpalpable et pourtant réelle,
N erveuse ou alangui, elle vibre
E t palpite sur sa tracée. Maligne,
S ûr d’elle, par foi, elle ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
6 lectures

- Bien mademoiselle, racontez-moi comment cela vous est arrivé.
- Sniff... Monsieur l’agent, je ne sais pas par où commencer. Comment vous dire que l’on était comme deux sœurs. Aussi loin ... [+]

NOUVELLES
15 lectures

- La folie, comme tu dois le savoir, c’est comme la gravité : ça réclame qu’une petite poussée, et là tout bascule, l’immatériel devient réel. Vois-tu ?
- Quoi ? qui est là ? A qui... [+]

POÈMES
6 lectures 1 vote

Flottant au bord des flammes
Sur une ville ridée,
Des enfants courent après leurs âmes
Pour s’en sauver.
Pour que certains survivent,
On assassine le jour
Où la proie passive
Se ... [+]

POÈMES
16 lectures 1 vote

Je Suit Moi

Que puis-je donc bien y faire ? Sans arrêt
Il me suit tel une ombre, au caractère prêt...
A chaque mot que j’énonce, il en fait un pamphlet.
Qu’une simple pensée ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
18 lectures 2 votes

ELa porte s’ouvre sur un univers de vélin blanc indompté.
On entre timidement, voué à une découverte unique.
Nos premiers pas dans cet espace, vibrent et tremblent.
On appréhende de ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
13 lectures

Je me demandais comment représenter la grâce. Était-ce dans un mouvement, une courbure, l’envol d’un oiseau, Un sourire ?
J’ai passé un temps infini, assis sur cette place à croquer ces ... [+]

POÈMES
22 lectures 1 vote

A dos de dorade
On parcourt les flots du monde
Où les Alisés paradent
Et les coraux font la ronde.
Partir à l’aventure
Par mers et océans
Comme autant de Ligures
Courent les ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
301 lectures 24 votes

Une brise chargée d'humidité par cet après-midi d'automne se fraye un chemin entre les briques craquelées des maisons délabrées. Une végétation exubérante et hétéroclite squatte la moindre ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2015
POÈMES
17 lectures

Un tumulte monte en de multiples voix,
Par-dessus les pays et le ciel,
Comme une vision magique issue d’une loi
Qui s’adresse à tous ces aveugles, agnelles.
Ces voix font écho à cette ... [+]

POÈMES
15 lectures

Lentement je glisse
Jusqu’au bout de mon rêve.
Il n’y a plus d’encre qui me retienne...
Qu’importe les journées grises,
Cette dernière heure sera brève,
Mon âme redevient ... [+]

POÈMES
892 lectures 141 votes

Voici une drôle de chose
Tirée des recettes de grand-mère,
Un thé à l’épine de Rose
Qui n’est pas piqué des vers.

Trouvez d’abord un beau rosier
Naturellement non traité,
... [+]

Finaliste
Grand Prix Printemps 2015
POÈMES
32 lectures 2 votes

Si vous le voulez, je vous ressers
Juste un petit bout de ma galère.
Entre la télé et le frigidaire,
Y-a que le chat qui me regarde faire.

Le bonsaï tout rabougri
Et le fauteuil ... [+]

POÈMES
27 lectures 1 vote

Non pas un lutin vert
Du genre à rester pépère...

Non ! Un lutin rouge
Du genre qui bouge
Sans arrêt, bondissant
Du salon à l’entrée,
Du plafond au canapé.
Du genre un peu ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
28 lectures

- Bienvenus chers amis à notre réunion hebdomadaire « Toque en stock chez les trolls »
- Grumf.
- Oui, une question ?
- Gnof...
- Très bien. Aujourd’hui, je vous propose une ... [+]

POÈMES
159 lectures 13 votes

Ils ont frappé trois coups
Sur les portes.
Ils ont crié partout :
« Elle est morte ».
Elle a laissé pour eux
Sa bouillotte.
Ses doux souvenirs de vieux
Et ses bottes.
Elle est... [+]

Qualifié
Grand Prix Hiver 2015
TRÈS TRÈS COURTS
27 lectures

On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux, mais cela a été plus fort que moi, j’ai voulu voir.
C’est enfermé dans cette cité grise et sans âme que je végète ... [+]

POÈMES
159 lectures 11 votes

Je suis un homme à phasme.
Non, ne rigolez pas.
Je dois être pour eux un fantasme,
Là, j’en ai plein les bras.
Du matin jusqu’au soir
Ou du soir au matin,
Ils font mon désespoir
... [+]

Qualifié
Grand Prix Hiver 2015
TRÈS TRÈS COURTS
31 lectures 1 vote

Elle est là, elle arrive, je la sens, je la vois... Si rose, si douce, la peau encore épargnée par les plis de l’âge, elle est si jeune, et pourtant...

D’un seul coup, l’espace est ... [+]

POÈMES
454 lectures 9 votes

Potiron rugit
je ne suis pas une courge
pucerons s'effarent

Qualifié
Prix Haikus Automne 2014
NOUVELLES
26 lectures

Le grand Gustave traîne sa longue carcasse dégarnie le long de la voie de chemin de fer.
C’est le chemin le plus court pour se rendre de sa cabane en décomposition, jusqu’au village. Du ... [+]

POÈMES
27 lectures 1 vote

Debout, sous la pluie, Leslie,
Rien ne te désarme.
Malgré les cris d’ici,
Nous sommes à l’abri du drame.

Au milieu de la confusion
Des nouvelles du monde,
Tu ne te fais plus ... [+]

NOUVELLES
25 lectures

Nous allions partir en vacances très loin cette année, un peu à l’aventure et l’inconnu, du moins pour nous.
Nous en faisions le souhait avec ferveur et nous allions être servis.

On est... [+]

POÈMES
26 lectures 1 vote

Doucement, je glisse loin de moi
Sur un radeau sans harnois,
Fermant mon esprit aux roses.
Je fuis ainsi la lumière...
Je me jette pierre après pierre
Contre le mur de ma névrose.

Je... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
31 lectures 1 vote

Si le soleil se lève à l’est, les trains aussi, du moins, c’est ce que l’on nous faisait croire.
Je m’appelle Bastien et je suis le nouveau chef de gare, en tout cas, dès que je me serais... [+]

POÈMES
116 lectures 8 votes

Rien ne peut subsister,
Tout n’est qu’une répétition infinie.
A chaque dessin de la marée
S’évapore un souvenir qui fuit.
Grains de sable à volonté
S’éprennent du fabuleux ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2014
TRÈS TRÈS COURTS
194 lectures 16 votes

Durant les jours suivants, elle s’acquitta de ses tâches quotidiennes à la façon d’un somnambule. Le silence dans la maison où se pressaient les souvenirs, se révélait insoutenable.

... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2014
POÈMES
35 lectures 1 vote

Parures d'automne
S'envolent au gré du vent
La vie s'égraine

TRÈS TRÈS COURTS
144 lectures 10 votes

Me voilà arrivé au seuil.
« Ouvre-toi sur le monde », ai-je entendu.
Aussi, je finis par m’exécuter et me voici prêt à braver l’aventure, loin de mon nid douillet. Je m’avance, la ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2014
TRÈS TRÈS COURTS
32 lectures

Il est assis sur le perron, l’air dubitatif, son carnet de notes sur les genoux. Il cherche à s’évader une fois de plus, dans son monde imaginaire, fait d’impertinences jubilatoires, au ... [+]

POÈMES
31 lectures

Comme un son de verre brisé
Résonne dans ma tête,
Une sensation de malaise
Vient jouer les trouble-fête.
Une bise qui me refroidit l’âme
Quand elle se penche sur ma falaise,
... [+]

POÈMES
33 lectures

Une tache blanche...
Un marmot colore
L’espoir
D’un demi-arc en ciel.

A la faveur du jour, sur l’eau
S’avance l’avenir blême
D’une vie qui veut sa revanche.

Une vie ... [+]

NOUVELLES
38 lectures

Raymond regarde sa montre. Le taxi devrait arriver d’une minute à l’autre. Debout, droit comme un I, il guette le bout de sa rue à sens unique. C’est une aubaine, ça lui évite d’agir comme... [+]

NOUVELLES
405 lectures 18 votes

La lettre qui se trouvait dans le livre de la bibliothèque rose n’était pas destinée à être lue par un enfant...

Un « A », juste un « A », mais un grand A qui prenait toute la page. ... [+]

Qualifié
Grand Prix Été 2014
TRÈS TRÈS COURTS
47 lectures

Les flèches de la cathédrale piquaient méchamment le ciel d’automne et les cumulus boursouflés se vidaient d’une eau grise et glacée lorsqu’une masse difforme s’avança dans un mouvement ... [+]

POÈMES
52 lectures 4 votes

Te dire...

A quel point je t’aime,
Troquant ma raison en bohème.

Qu’à te voir marcher,
Mon pas se délivre sans se lasser.

Qu’en tes yeux je dérive
Sur leurs flots en ... [+]

Qualifié
Prix Orange Saint Valentin 2014
POÈMES
211 lectures 16 votes

Comme le bruit se répercute
Ce soir,
Comme sonnerait un uppercut
D’espoir,
Un fumet entrelacé
D’enzymes,
Un reflet enraciné
De rimes...

Des bruits, des sons,
Des murmures ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2014
POÈMES
40 lectures

Brûlant sur le lointain
Dans cette journée banale,
Les heures se meurent entre mes mains.
Il n’y a plus qu’un vide, normal
Quand deux années s’effacent
... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
43 lectures

J'ai pourtant durement lutté, je vous assure...

Au début, je me suis assis là avec la ferme intention de rester maître de son flux, car cela fait quand même ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
39 lectures

Le temps est-il venu d’en finir ?

Voilà des années que je vois cette vieille peau se désagréger, se consommer de cette maladie, comme si l’appeau de ... [+]

POÈMES
204 lectures 10 votes

N’essayez pas de me changer,
C’est vain espoir.
Au fond de mes pensées
Revient le cri du soir.
N’essayez pas de comprendre,
Je suis ainsi.
M’habillant de vos... [+]

Qualifié
Grand Prix Hiver 2014
NOUVELLES
42 lectures

TIC TAC, TIC TAC...

L’équilibre continuel de l’horloge du salon vient rythmer le silence de la maison...

TIC TAC, TIC TAC...

...d’un spasme régulier sans... [+]

POÈMES
46 lectures 1 vote

Le temps s’enfuit, le temps s’envole...
Seul dans mon souffle, comme un accord,
La résonance de tes cordes.

Seul dans la plaine aux herbes folles,
Transi de froid, ... [+]

POÈMES
46 lectures

Ma muse s’est penchée sur mon berceau,
Ne délivrant que ces deux mots,
Raisonne et clairvoyance
Qui dorment au sein de mon arceau
Et s’éveillent par ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
41 lectures

Dans le brouillard aveugle de nuits frigides et comateuses, une main s’est perdue en recherchant l’oublie.
L’oublie de toi, de moi, du monde et de ses plaies.

... [+]

POÈMES
147 lectures 6 votes

M’enfuir s’incruste sur mes ailes
Quand j’entends l’enfant pleurer.
Pourquoi mon père, pourquoi ma mère
Ne viennent-ils pas me dire au revoir ?
Comme... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2013
NOUVELLES
146 lectures 4 votes

On est lundi matin, 6h00 sonne au réveil de Fred.

D’une main à tête chercheuse, il tâtonne en direction de sa table de nuit, d’où provient le bruit ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2013
POÈMES
78 lectures

Sur les pentes de l’automne,
J’animerais mon écorce de parme,
Celle aux élans contrastés
Entre un avenir qui sonne
Sous d’innombrables charmes
Et une ... [+]

POÈMES
69 lectures

Elles résonnent à travers les montagnes,
Prennent naissance sur les plaines de l’est...
Chaque nuit, elles reviennent, elles m’accompagnent,
Revêtant ma raison, ... [+]

NOUVELLES
44 lectures

1) L'orage au désespoir.

Dehors, l'orage grondait et je n'imaginais pas encore que la porte s'ouvrirait
si violemment...

- Ce n'est pas croyable ! Mais combien de fois ... [+]

POÈMES
43 lectures

Comme une rumeur qui a traversé le monde,
Comme une rumeur qui s’est perdue dans l’onde...

Tes pas résonnent encore
Dans la mémoire des tiens
Comme le ... [+]

POÈMES
81 lectures

Sensation étrange
De paru, de déjà vu,
Comme sur le front d’un ange,
En reflet son âme chevelue,
Ondulant, tendre bise
Tout en frange ... [+]

NOUVELLES
368 lectures 20 votes

Qui se rappelle de Walter Lau, ce petit être insignifiant, maigrichon et à la mine défaite ?

Rien, personne, néant, oui, néant...

Quelle âme ... [+]

Finaliste
Grand Prix Été 2013
POÈMES
165 lectures 13 votes

Je contemple longuement
Le va-et-vient de la mer,
Le ciel l’embrassant
Où mes yeux sont frontières.
Il pleut sur mes rêves,
Il pleut sur ma vie.
Une houle se ... [+]

Qualifié
Grand Prix Été 2013
NOUVELLES
76 lectures

Ah ! Quel beau dimanche.
En cette fin de matinée, sous le ciel bleu et chaud de l’été, la brise parfumée remonte du jardin pour caresser les narines de la ... [+]

POÈMES
45 lectures

Quand les larmes nous reflètent dans tes yeux,
Tu sors d'un long tunnel,
Si ce tunnel te conduit vers les cieux.
Il est temps de déployer tes ailes...

Vole dans le ciel,
... [+]

POÈMES
71 lectures

Encore un rêve
Où la réalité me dépasse.
Rien qu’une trêve
Où l’ombre d’une vie se prélasse
Rien qu’une ... [+]

POÈMES
79 lectures

En ce matin je marche
Quand le soleil ne goutte,
Grimpant marche après marche
Sur mon temps qui s’égoutte
Tel un linge trop passé
Aux relents de rafales
De ... [+]

NOUVELLES
168 lectures 9 votes

L’espace, le temps, quelle importance.

Voilà des décennies que je m’incruste, me répands, m’agrippe à chaque millimètre de cette demeure. Mon... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2013
NOUVELLES
83 lectures

Claire reste figée. Elle n’en croit pas ses yeux. Là au milieu de l’assemblée des anciens élèves,
émerge la chevelure noire de jais de son ... [+]

POÈMES
277 lectures 11 votes

Il était une fois,
Il y a fort longtemps,
Un gentil damoiseau
Qui s’éprit d’une gente dame.
Pour lui, ce monde
N’avait rien de plus beau...
Pour lui, la ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2013
POÈMES
79 lectures

L’âme du poète volette de fleurs en fleurs,
Même quand il passe son aspirateur.
Son esprit erre, divague, virevolte des heures,
Frottant les tapis et moquettes pour ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
42 lectures

La dame de l’accueil dans sa petite vitrine de verre était en pleine conversation téléphonique.

Moi, je reste là, en contemplation. Dehors, le ciel rougit sous ... [+]

POÈMES
280 lectures 21 votes

Combien de larmes
Et de sourires ?
Comme un vacarme,
Comme un soupir...
Lève la tête
Et tiens-toi droit,
Râle la bête
Les yeux sur toi.
Le temps ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2013
POÈMES
65 lectures

Il n’y a pas de bateau ivre.
Il n’y a pas de sombres pages.
Il n’y a rien qui, dans les livres,
M’incite à être sage.
Je rime ma vie, page après ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
98 lectures

« Bonjour !
- Ah ! Salut, tu vas bien ?
- Jusqu’à Dijon, pour trois jours.
- Et la nuit, je n’en ferme plus les yeux.
- Bleus et un tel regard, ... [+]

POÈMES
53 lectures

Phase 1 : C’est la pleine lune ce soir
Et comme elle, je suis noir...

Sa lumière n’est que reflet,
Elle s’insinue en moi sans regret.

Chaud est mon ... [+]

POÈMES
86 lectures

Quel est le propre de l’eau
S’il n’est d’abreuver ce monde,
D’en laver les blessures profondes
Qui s’amoncellent sur son dos ?

Même si chacun ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
48 lectures

Les pensées du fromage berceront les tulipes.

Cette pensée détonne encore brièvement dans sa fête en pain de sucre.

Ce patin-là, Firmain, pris ... [+]

POÈMES
77 lectures

Brisé d’envie de roses et d’ambre,
Un cœur amoureux se languit
Au bord d’un fleuve aux flots boueux.
Il erre doucement dans l’ennui,
Se libérant de ... [+]

POÈMES
48 lectures

Vous dîtes que la guerre est un art.
Lui doit-on plus de respect qu’au crime ?
Vous êtes fier de vos avions, de vos chars,
Machineries qui couvrent le flux que l’on ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
55 lectures

Robert, comme à son habitude, s’est infiltré discrètement dans le parking chauffé de la gare. Dehors, il fait moins dix degrés. Le vent souffle à tout ... [+]

NOUVELLES
191 lectures 14 votes

Acte manqué (6) : L’idiot devant la porte.

(SUIVANT...)

Régis est pétrifié !!!

Il se promène par ce bel après-midi ... [+]

Qualifié
Grand Prix Hiver 2013
POÈMES
83 lectures

Me livrer... je puis...

J’aime écrire le cahier à l’envers,
La marge à droite et la tête en arrière,
Comme quand on regarde sa vie passée
Sur un autel où l’on vient la ... [+]

NOUVELLES
57 lectures

Acte manqué (0) : Confit d’en ciel

- Que fais-je ici ?
- Bonjour Monsieur, soyez le bienvenu.
- Le bienvenu où ?
- Disons que physiquement parlant, vous n’y êtes plus.
- ... [+]

POÈMES
75 lectures

Soleil millénaire

Par un long jour de silence
Dont ne s’ébruitent que les affres,
Mon regard essaye encore une fois
De restaurer ton reflet flou.

Là, raisonnent creux tes ... [+]

pour laisser un message à Olivier Jacquemin