Edouard Bonnet

Edouard Bonnet

"Edouard Bonnet n'est pas très malin. Au lieu de faire des études qui auraient pu le mener à un job honorable et bien payé, il a choisi le théâtre. « Les ennuis commencent pour ses parents » diront les voisins et ils ne croiront pas si bien dire, puisque après les planches sont venus dans le désordre, la photographie, la vidéo, la cuisine, les femmes, l'écriture, le vin et les femmes."

TRÈS TRÈS COURTS
436 lectures 51 votes

« (...) dans ce pays de merde tous s'improvisent maintenant écrivains alors qu'il n'y a même pas de vie derrière les mots qu'ils écrivent (...) »

Alain Mabanckou, Verre Cassé

— et... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2015
TRÈS TRÈS COURTS
193 lectures 11 votes

Elle est belle, d'une blancheur inhabituelle, et dans peu de temps elle va partir sans se retourner.

Je ne l'avais pas même invitée, mais elle est venue me rendre visite spontanément.

... [+]

NOUVELLES
195 lectures 7 votes

Y'avait rien de plus triste que cette matinée bruxelloise. J'avais encore les yeux rouges, d'alcool oui, mais surtout de larmes. La veille je m'étais pris une rouste, un K.O dans un combat à sens ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
159 lectures 5 votes

Tu te réveilles à 6h40, le temps de prendre une douche, un café et une ou deux tartines de confiture avant de partir pour le boulot. Ton lit est un champs de bataille, ton oreiller est contre la ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
387 lectures 12 votes

Il se lève aux aurores. Parfois, il ne se lève pas du tout.
Parce que la perspective du jour vide le cloue. Les coups de fil n'arrivent pas. Les offres d'emplois n'affluent pas. Les projets, ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
3961 lectures 404 votes

L'histoire la voilà. J'étais jeune et elle était belle. Ca suffit largement pour faire des conneries.

Elle était à la colle avec un bellâtre de Bergerac. Plutôt bien bâti mais un peu ... [+]

Lauréat
La Matinale en cavale 2014
TRÈS TRÈS COURTS
404 lectures 16 votes

Il y avait ces fleurs, orgueilleuses temporaires, destinées à courber leurs échines vers le sol sali de trop de pas. 

Il y avait ce verre, encore tapissé de liqueur qui n'attendait plus de ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
232 lectures 8 votes

Etre une bonne personne c'est quand même plus compliqué qu'être un connard égocentrique, même si je reconnais à cette dernière catégorie un savoir-faire qui tient davantage de l'innée que de ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
299 lectures 7 votes

Ca c'était passé comme ça.

Les années avaient suivi leur cours, les corps s'étaient chevauchés, éloignés, échangés, déchirés mais aujourd'hui deux d'entre eux se retrouvaient. ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
255 lectures 8 votes

C'est au moment où mon train rentrait en gare de Bordeaux Saint-Jean que mon voisin de siège m'a vomi dessus.

Depuis mon embarquement à Saint-Pierre des Corps, il y avait ce type qui ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
364 lectures 12 votes

Ce n'est rien de précis mais c'est déjà une évidence. Insidieuse. Un chemin qui se trace dans l’entrelac hasardeux de deux regards qui font mouche, à distance se touchent, déjà dans le ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
374 lectures 7 votes

Ils ne disent plus rien depuis des lustres et scrutent le feu qui meurt du coin de l'œil. Plus de bois. Le froid rampe entre eux comme un serpent, méticuleux et silencieux. Sécheresse glacée. ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
187 lectures 9 votes

« C'est plus toi. »

J'étais affalé sur le canapé détraqué du salon quand elle m'a sorti ça. J'avais aussi une main sur sa cuisse et l'autre derrière sa tête. Elle m'a dit cette ... [+]

POÈMES
366 lectures 10 votes

Des jambes. Des chaussettes. De l'herbe. De la sueur.
Un « poc » sans équivoques.
Souffle.
Souffles. Une bataille de caoutchouc.
Tendus.
Fils tendus.
Cordes tendues. Des ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2013
TRÈS TRÈS COURTS
1205 lectures 78 votes

Quelle que soit l'issue de cette nuit, elle allait être mémorable, pour moi, pour la ville, pour l'humanité peut-être bien.

Je me trouvais appuyé au zinc d'un ... [+]

Finaliste
Grand Prix Printemps 2013
TRÈS TRÈS COURTS
285 lectures 6 votes

Cela faisait maintenant trois heures qu'elle était en face de moi et je ne pouvais rien faire face à sa pureté. La souiller, dans un autre contexte, plus libre, moins pressé par le temps, m'aurait... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
489 lectures 29 votes

Les cygnes s'envolaient bruyamment, avec leur absence de grâce toute palmipedique, aux premières notes de l'Internationale. Autant leur trajet silencieux, voire solennel sur l'onde a de ... [+]

Finaliste
La Matinale 2012
TRÈS TRÈS COURTS
1241 lectures 81 votes

Le renoncement est accompagné d'une sensation insupportable. Peut-être davantage pour un homme, du fait que ce sentiment d'impuissance renvoie fatalement au locataire en dessous de la ceinture. Je ... [+]

Finaliste
Grand Prix Été 2012
TRÈS TRÈS COURTS
2110 lectures 122 votes

Ils ont la tête plus proche du sol que des étoiles, bloqués qu'ils sont dans la fixité d'un lendemain blanc. Aucun chemin ne semble avoir été tracé pour eux, ils errent le pas lourd de leurs ... [+]

Finaliste
Grand Prix Printemps 2012
TRÈS TRÈS COURTS
1971 lectures 101 votes

Tu te réveilles mais elle est déjà partie. Seuls vestiges tangibles de cette visite nocturne, des cheveux blonds abandonnés sur l'oreiller. Tu espères qu'elle a laissé un mot, un numéro quelque... [+]

Lauréat
Grand Prix Automne 2011
TRÈS TRÈS COURTS
2023 lectures 143 votes

5 h. Ton réveil sonne. Ton train part dans 40 minutes. Ne pas faire de bruit. Sortir en douceur du lit pour ne pas la réveiller. Froid. Trop froid. Descendre comme un chat, comme un voleur. Ton sac ... [+]

Lauréat
Grand Prix Été 2011
TRÈS TRÈS COURTS
823 lectures 38 votes

Le fumet du café frais me réveille. J'avais déjà senti que tu sortais du lit, mais je jouais la carte de la fainéantise. Tu t'actives dans la cuisine. Je le sais, je le sens. J'attends, hypocrite... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2011
TRÈS TRÈS COURTS
1526 lectures 41 votes

7 h 30. A peine 5 heures de sommeil dans le citron. Pas le choix, le devoir avant tout. Pourtant quelque chose me suggère de rester dans mon lit aujourd'hui. Un couvercle flotte au-dessus de ma ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2011
TRÈS TRÈS COURTS
858 lectures 34 votes

Ce matin-là, c'est le froid qui t'a réveillé. La glace tapisse les murs, le sol et ta tête. Le lit devient ce refuge tranquille, un minuscule bastion de résistance à la grande froideur. Te ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2011
TRÈS TRÈS COURTS
3120 lectures 117 votes

Ce matin, tu ne te réveilles pas car tu n'as pas dormi, le soleil est arrivé à l'improviste. L'idée même de dormir ne t'a pas effleuré l'esprit, tu as fait le choix d'aller au bout de tes forces... [+]

Lauréat
Grand Prix Printemps 2011
pour laisser un message à Edouard Bonnet